Marc-la-Tour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marc-la-Tour
Marc-la-Tour
L'église Saint-Roch
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Tulle
Canton Sainte-Fortunade
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Tulle
Statut Commune déléguée
Maire délégué Dominique Laplace
2019-2020
Code postal 19150
Code commune 19127
Démographie
Gentilé Marcantins, Marcantines
Population 158 hab. (2016 en diminution de 5,39 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 12′ 21″ nord, 1° 50′ 44″ est
Altitude Min. 259 m
Max. 516 m
Superficie 6,59 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Lagarde-Marc-la-Tour
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 15.svg
Marc-la-Tour
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 15.svg
Marc-la-Tour
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Marc-la-Tour
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Marc-la-Tour

Marc-la-Tour est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune arrosée par la Souvigne qui délimite le territoire communal au sud-est.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Ladignac-sur-Rondelles Pandrignes Rose des vents
Lagarde-Enval N Saint-Paul
O    Marc-la-Tour    E
S
Forgès Saint-Sylvain
Entrée du village.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la commune fusionne avec Lagarde-Enval pour former la commune nouvelle de Lagarde-Marc-la-Tour dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Marc-la-Tour Blason
Parti, au 1er d'azur à trois étoiles d'or mises en pal, au 2d, d'or à trois bandes de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? Robert Boudre    
mars 2001 Dominique Laplace MRSL  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 158 habitants[Note 1], en diminution de 5,39 % par rapport à 2011 (Corrèze : +0,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
180217237255263460468488514
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
530435434504511540527507507
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
548535536423308247265251244
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
190161154135151153151167162
2016 - - - - - - - -
158--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Marc-la-Tour est le siège d'une biennale internationale de sculpture. Les sculptures créées au cours des différentes éditions ont été disposées autour et dans le village le long d'un sentier balisé dit Promenade de la pierre[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Nesmy (pseudonyme de Henry Surchamp), écrivain (1876-1959), né dans la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Veau, « Recueil des actes administratifs n°19-2018-072 : Arrêté portant création de la commune nouvelle de Lagarde-Marc-la-Tour » [PDF], (consulté le 19 décembre 2018), p. 122-123-124
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Ballades et randonnées- La Corrèze, édité par Chamina, Clermont-Ferrand, 2009, page 30