Manuel Bulnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bulnes.
Manuel Bulnes
ManuelBulnes.JPG
Fonctions
Président du Chili
-
Sénateur du Chili
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
SantiagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Parti politique
Grade militaire
signature de Manuel Bulnes
signature

Manuel Bulnes Prieto Vial (, Concepción - , Santiago) était un militaire et homme d'État chilien. Il a été deux fois président du Chili, de 1841 à 1846 et de 1846 à 1851.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 16 ans, il fut fait prisonnier comme révolutionnaire par les autorités espagnoles, mais il fut bientôt libéré et, en 1818, rejoignit l'armée de San Martin avec laquelle il servit comme colonel pendant la guerre d’indépendance du Chili. Après trois ans de guerre continue (1820-1823), il participa à la conquête temporaire des Indiens Arucanians. Il fut nommé brigadier-général en 1831. En 1832, il traversa la Cordillère et vaincu de façon décisive les frères Pincheira dans la bataille d'Epulafquen (es).

Puis Bulnes devint commandant de l'armée chilienne en 1838 et combattit le général Santa Cruz au Pérou. Après avoir pris Lima et gagné les batailles de Huaraz et Puente del Buin (es), il associa ses forces à celles de Gamarra et vaincu Santa Cruz à la bataille de Yungay (19 janvier 1839), mettant ainsi un terme à la confédération entre le Pérou et la Bolivie[1].

Présidence (1841-1851)[modifier | modifier le code]

Ses présidences furent caractérisées par l'expansion éducative et culturelle, soutenue par l'encouragement des intellectuels étrangers à venir au Chili. L'Institut national fut réformé et plusieurs écoles primaires furent établies. À Santiago l'université du Chili fut fondée au cours de sa présidence en 1842[2],[3].

Bulnes décida également une amnistie générale afin de réconcilier les groupes qui s’étaient opposés les uns aux autres pendant la guerre civile de 1829.

En ce qui concerne les objectifs stratégiques de la nation, Bulnes fonda Fort Bulnes en 1843 afin d'établir et de faire respecter la souveraineté sur le détroit de Magellan; ce qui a été fait à Punta Arenas six ans plus tard avec le développement d'une communauté sédentaire qui était et reste la commune la plus au sud dans le monde et a été fondamental pour le développement économique du pays. Les populations d’origine allemande avaient été choisies pour coloniser cette partie jusque-là très peu peuplée au sud du Chili à la suite des révolutions de 1848, ce qui a donné une impulsion à l'émigration européenne. C’est aussi pendant la présidence de Bulnes que l'ancienne puissance coloniale, l'Espagne, a reconnu l'indépendance du Chili et s’est impliquée dans la construction du premier chemin de fer du Chili[4].

Manuel Bulnes Prieto est mort à Santiago.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]