Arturo Alessandri Palma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arturo Alessandri Palma
Illustration.
Fonctions
Président de la République du Chili

(6 ans)
Prédécesseur Abraham Oyanedel Urrutia
Successeur Pedro Aguirre Cerda

(4 ans, 2 mois et 16 jours)
Prédécesseur Juan Luis Sanfuentes
Successeur Luis Altamirano
Biographie
Nom de naissance Arturo Fortunato Alessandri Palma
Date de naissance
Lieu de naissance Longaví (Chili)
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Santiago (Chili)
Nationalité Chilienne
Parti politique Parti libéral
Conjoint Rosa Ester Rodríguez
Profession Avocat

Signature de Arturo Alessandri Palma

Arturo Alessandri Palma
Présidents de la République du Chili

Arturo Alessandri Palma, homme politique, homme d'État chilien, président de la République à deux reprises. Né à Longaví, province de Linares, dans la région du Maule le 20 décembre 1868 et mort à Santiago du Chili le 24 août 1950.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant son premier mandat, il mène une politique progressiste : code du travail, établissement de l'impôt sur la rente foncière, institution de la Banque centrale, création des caisses de sécurité sociale, etc. Il doit néanmoins constamment composer avec le Sénat, toujours sous le contrôle des conservateurs, qui tente systématiquement de bloquer ses réformes[1].

Peu avant son retrait du pouvoir, il établit une nouvelle Constitution qui est considérée comme l'avènement d'une véritable démocratie au Chili. Cette Constitution consacre la séparation de l'Eglise et de l'Etat et la liberté religieuse, déclare l'instruction primaire obligatoire, restaure le présidentialisme mais en faisant élire le président au suffrage universel, et surtout proclame que la propriété doit être réglementée de façon à lui assurer une fonction sociale[1].

Sa deuxième élection à la présidence du Chili, fait suite à la démission du général Bartolomé Blanche Espejo. Il prendra ses fonctions le 24 décembre 1932, succédant au Président par intérim Abraham Oyanedel Urrutia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Leslie Manigat, L'Amérique latine au XXe siècle : 1889-1929, Éditions du Seuil, , p. 280-283

Liens externes[modifier | modifier le code]