Maher el-Assad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maher el-Assad
ماهر الأسد
Maher el-Assad
Maher el-Assad

Naissance (52 ans)
Damas (Syrie)
Origine Syrien
Allégeance Drapeau de la Syrie Syrie
Grade Major-général
Commandement 4e division blindée
Conflits Guerre civile syrienne
Faits d'armes Siège de Homs
Bataille de Zabadani
Offensive de Khan Cheikhoun
Famille Hafez el-Assad (père)
Bachar el-Assad (frère)
Bassel el-Assad (frère)

Maher el-Assad (en arabe : ماهر الأسد), né le à Damas en Syrie, est un militaire syrien, frère cadet du président Bachar el-Assad et dernier fils de l'ancien président Hafez el-Assad. Il est à la tête de la 4e division blindée.

Il est un musulman alaouite (branche du chiisme). Né un peu moins de deux ans après le coup d'État qui porta au pouvoir Salah Jedid et, aux côtés de celui-ci, de son père Hafez el-Assad comme ministre de la Défense, il étudie à l'université de Damas dans l'ingéniérie mécanique avant de choisir une carrière militaire.

Après la mort dans un accident de voiture de son frère Bassel el-Assad, favori pour succéder à Hafez al-Assad, il est mentionné comme possible successeur. Finalement son frère Bachar est choisi.

Maher al-Assad est membre du comité central du Parti Baas syrien et un des conseillers proches de Bachar[1].

Il est promu major-général en juin 2017[2].

Il est parfois qualifié de brutal, impulsif, cruel, il est suspecté de meurtre. Il est à la tête de la 4e division blindée, une force d'élite de 10.000 à 15.000 hommes majoritairement alaouites.

Durant le soulèvement révolutionnaire en 2011, il supervise la répression sanglante à Deraa puis lance l'assaut en février 2013 sur le quartier de Baba Amr à Homs, ce qui coûte la vie à plus de 8.000 Syriens[3] ,[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Maher el-Assad, le bras armé du régime syrien », Le Figaro, 1er mars 2012.
  2. Chris Tomson, « Bashar Al-Assad’s brother promoted to Major General for Daraa military campaign », Al-Masdar News, 30 juin 2017.
  3. Le JDD, « Maher El-Assad, celui qui se cache derrière Bachar », sur lejdd.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  4. « Syrie: Maher el-Assad, frère et bourreau », sur LExpress.fr, (consulté le 16 décembre 2019)