Madame est bonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Madame est bonne !
Description de cette image, également commentée ci-après
Ninon Moreau, comédienne, sur le tournage du court-métrage « Madame est bonne ! »

Réalisation Vincent Vitte
Daniel Cohen-Séat
Adrien Rogé
Scénario Vincent Vitte
Acteurs principaux

Ninon Moreau
Daphné Juster
Solange Milhaud

Sociétés de production ADWAITA
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie noire
Durée 24 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Madame est bonne ! est un court-métrage comique noir français produit par Kevin Desmidts et coréalisé par Vincent Vitte, Daniel Cohen-Séat et Adrien Rogé, sorti en 2016.

Le film se distingue par l'obtention, le 3 mai 2015, d'un record de financement participatif pour un court-métrage : 22 040  collectés sur le plateforme TousCoprod, ce qui en fait le court métrage le plus soutenu de France[1],[2]. Il raconte l'histoire de la révolte d'une étudiante contre une bourgeoise, qui l'exploite et la transforme en bonne à tout faire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jeanne est une jeune étudiante désargentée logée contre quelques services chez Chrystale de Mailleul, bourgeoise névrosée, tyrannique... et accro au thé. Petit à petit réduite au grade de bonne à tout faire, Jeanne supporte difficilement les caprices de la maîtresse de maison. Son amour pour Jason, le fils de Madame, n’arrange pas les choses. Pensez-vous : le fils de la maison, en couple avec la bonne !

C’en est trop pour Jeanne : l’heure de la révolte a sonné. Mais la réalité est-elle toujours telle qu’on l’imagine[3] ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Madame est bonne !
  • Réalisation : Vincent Vitte, Daniel Cohen-Séat et Adrien Rogé
  • Scénario : Vincent Vitte
  • Décors : Margot Caperan
  • Costumes : Jessica McEvoy
  • Photographie : Léo de Celles
  • Montage : Gaylor Morestin et Vincent Vitte
  • Musique : Gaylor Morestin
  • Production : Kevin Desmidts
  • Société de production : ADWAITA
  • Pays d'origine : France
  • Langue originale : français
  • Format : couleur
  • Genre : comédie noire
  • Durée : 24 minutes
  • Date de sortie : 9 septembre 2016

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Ninon Moreau : Jeanne, l'étudiante
  • Daphné Juster : Chrystale de Mailleul, la maîtresse de maison
  • Solange Milhaud : la bonne fée
  • Jean-Albert Deron : Jason, le fils de Chrystale
  • Pauline Amelin : Anastasia, l’amie de Jason
  • Brigitte Bergès : la mère d'Anastasia
  • Michel Cote : le père d'Anastasia

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

En 2013, Vincent Vitte, Adrien Rogé et Kevin Desmidts, alors amis d'enfance originaires de Morteau dans le Doubs, créent ensemble un mini-métrage appelé Je suis une discorde et présenté au Nikon Film Festival, dans lequel il est sélectionné par le jury[4]. Ils décident de poursuivre ensemble dans cette voie avec un autre ami, Daniel Cohen-Séat (comédien et réalisateur)[5], et créent Madame est bonne !, un court-métrage censé, initialement, être un projet amateur[5], pour lequel ils lancent une campagne de financement participatif[6].

La campagne rencontre alors un succès inattendu et obtient le soutien de plusieurs personnalités, telles que Jean-Étienne Cohen-Séat, ex-PDG des éditions Calmann-Lévy et directeur délégué du groupe Hachette Livre[7]; Annie Genevard, député du Doubs, et Thomas Enhco, compositeur de jazz [8]. Lorsque la campagne s'achève, le 3 mai 2015, Madame est bonne ! a récolté 22 040 , ce qui en fait le premier court métrage le plus soutenu de France[1],[2],[9],[10].

Ce résultat change la donne et l'équipe décide de modifier profondément le projet, pour le rendre plus professionnel. Les castings se déroulent en juin 2015 à Paris, dans un grand studio de postproduction[11]. Au total, plus de 600 candidats ont répondu à l'appel[12]. Ils y rencontrent et sélectionnent notamment Solange Milhaud, une comédienne qui a tourné au cinéma pour Claude Lelouch dans Il y a des jours... et des lunes, Luc Besson dans Angela et à la télévision dans Samantha oups !, entre autres[13],[14].

À Morteau, leur ville d'origine, ils génèrent une mobilisation massive qui transforme à nouveau la destinée du film : commerçants, artisans, entrepreneurs et particuliers participent tous à leur manière pour faire grandir le projet, qui devient colossal pour un premier court métrage[15]. Au total, c'est plus de 100 000  d'apports en nature[16] qui viennent compléter le budget initial du film sur tous les postes de dépense : hébergement, restauration, transport, matériel[12][5]...

Le 15 décembre 2015, une seconde campagne de financement participatif est réussie avec 5 560  collectés (soit 111% de l'objectif) pour réaliser la postproduction du film dans des conditions professionnelles. Elle porte l'ensemble des fonds collectés par Madame est bonne ! via ce mode de financement à 27 600 [17],[18].

Tournage[modifier | modifier le code]

En septembre 2015, le tournage de Madame est bonne ! s'installe à Morteau[5] avec environ 30 bénévoles âgés de seulement 20 à 25 ans, tous professionnels des métiers du cinéma, dans un atelier industriel de 250 m2 transformé en studio de cinéma spécialement pour l'occasion, avec du matériel professionnel[19]. L'équipe envisage ensuite la participation du film dans les festivals en 2016, avec, en ligne de mire, le Festival de Cannes[3].

Marketing[modifier | modifier le code]

Début mars 2016, l'équipe édite un livre de 108 pages intitulé Madame est bonne ! De l'autre côté de l'écran. Le livre est illustré par des photos d'Adrien Rogé et retrace toute l'aventure depuis la rencontre des réalisateurs et du producteur au lycée jusqu'à la postproduction du film, en mettant l'accent sur tous les soutiens et les participants au projet[20].

Accueil[modifier | modifier le code]

Avant-première et sortie nationale[modifier | modifier le code]

Le 6 juin 2016, l'équipe du film annonce sur Facebook une avant-première à Morteau, prévue le 9 septembre 2016[21],[22],[23]. Moins d'un mois après l'ouverture des réservations et à deux mois de la projection, cette avant-première est complète et une deuxième date est commercialisée[24]. Finalement, les deux dates sont complètes et réunissent environ 700 spectateurs[25],[26].

Le 23 août 2016, le journal L'Est républicain annonce (en première de couverture) une projection parisienne prévue le 25 octobre 2016 à 20h au Max Linder Panorama. Le film deviendra alors le premier court-métrage à avoir été diffusé en première partie de soirée dans ce cinéma[27].

Cette première parisienne est finalement complète (environ 600 spectateurs) et de nombreuses personnalités font le déplacement : Line Renaud, Gérard Mordillat, Patrick Zachmann, François Hanss, Caroline Casadesus, Thomas Enhco, Yoshi Oida[28]...

Le 25 octobre 2018, deux ans après la projection au Max Linder Panorama, Madame est bonne ! est diffusé sur Internet.[29]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Le journal L'Est républicain publie, le 5 juillet 2016, une première critique plutôt élogieuse du court-métrage, visionné pour la première fois par l'un de leurs journalistes[30].

« L’histoire est prenante, oppressante et filmée avec finesse, mais pas seulement : « Madame est bonne » est un film extrêmement cultivé qui montre comment cette jeune équipe a un vrai bagage cinématographique, comment elle a su l’exploiter pour offrir sa propre vision de la représentation. Et c’est celle-ci qui s’impose aux spectateurs. »

Suite[modifier | modifier le code]

Long-métrage « Les bijoux de famille »[modifier | modifier le code]

Le 1er novembre 2018, un compte à rebours est publié avec le titre « Les bijoux de famille »[31]. Le voile est levé le 10 novembre 2018 : « Les bijoux de famille » sera le premier long-métrage de Vincent Vitte et Kevin Desmidts, une comédie dramatique née de leur rencontre avec Line Renaud au Max Linder Panorama le 25 octobre 2016 [32],[33],[34].

Influences[modifier | modifier le code]

Le scénario de Madame est bonne ! se positionne comme une rencontre entre Les bonnes de Jean Genet et le conte populaire Cendrillon[35].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « "Madame est bonne !", un nouveau record français », Good Morning Crowdfunding
  2. a et b « Le court-métrage le plus soutenu de France », Sud Ouest
  3. a et b « Fin de tournage pour "Madame est bonne !", incroyable projet participatif », Culturebox / France Télévisions
  4. « Cinéma, l'école mortuacienne à Paris », Est Républicain
  5. a b c et d « Madame est bonne, c’est tourné ! », sur www.doubs.fr
  6. « Trois amis de Morteau lancent une souscription sur internet pour financer leur court-métrage », France 3
  7. « Jean-Etienne Cohen-Séat », sur lesechos.fr
  8. « Tous derrière Madame est bonne ! », Est Républicain
  9. « Morteau : jackpot pour le court-métrage », Est Républicain
  10. « « Madame est bonne ! » : 1er court-métrage le plus soutenu en France », sur France 3 Aquitaine
  11. « Ils castent à la capitale pour Madame est bonne », sur www.estrepublicain.fr
  12. a et b « Le tournage de « Madame est bonne ! » débute dimanche à Morteau », Est Républicain
  13. « Solange Milhaud », sur www.lebaldesvampires.fr
  14. « Messieurs sont bons », La Terre de Chez Nous
  15. « Cinéma: un tournage d’ampleur bientôt à Morteau », Est Républicain
  16. « Tournage d'un court en grand... », sur France 3 Franche-Comté
  17. « Haut-Doubs / Cinéma : Une nouvelle victoire pour « Madame est bonne » », sur pleinair.net
  18. « Morteau : « Madame est bonne »… et blindée », sur estrepublicain.fr
  19. « Le tournage de « Madame est bonne » à Morteau : action ! », Est Républicain
  20. « Morteau : « Madame est bonne »… et maintenant, le livre ! », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 6 mars 2016)
  21. « Nous y sommes... ♥ Après des mois (des... - Madame est bonne | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 6 juin 2016)
  22. « Madame est bonne ! - Avant-première à Morteau le 9/09/2016 », sur 9septembre.madame-est-bonne.fr (consulté le 6 juin 2016)
  23. « Le court-métrage «Madame est bonne» sera dévoilé en avant-première à Morteau », sur c.estrepublicain.fr (consulté le 10 juin 2016)
  24. « Morteau : deux soirs avec «Madame est bonne » » (consulté le 10 juillet 2016)
  25. « L’aventure se poursuit à Paris pour les jeunes Mortuaciens et leur court-métrage « Madame est bonne » », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne)
  26. « Madame est bonne - Journal | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 15 octobre 2016)
  27. « La capitale séduite par les cinéastes de Morteau » (consulté le 28 août 2016)
  28. « Madame est bonne - Journal | Facebook », sur www.facebook.com (consulté le 30 octobre 2016)
  29. « « Madame est bonne » sur un plateau et sur internet », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2018)
  30. « Morteau : L'Est Républicain a vu « Madame est bonne », le court-métrage de trois jeunes Comtois » (consulté le 10 juillet 2016)
  31. « Besançon : c'est quoi ce site ? », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 3 février 2019)
  32. « Besançon : pour leur premier film, ils veulent confier le premier rôle... à Line Renaud », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 3 février 2019)
  33. « Kevin Desmidts et Vincent Vitte, cinéastes », sur France Bleu (consulté le 3 février 2019)
  34. « Le 7e art se décline en comtois - La Terre de Chez Nous - Franche-Comté Belfort », sur laterredecheznous.com (consulté le 3 février 2019)
  35. « "Madame est Bonne !", le Court-Métrage le plus soutenu en France », sur Radio VL