Luce Pane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pane.
Luce Pane
Luce Pane, campagne des cantonales 2011
Luce Pane, campagne des cantonales 2011
Fonctions
Députée de la 3e circonscription de la Seine-Maritime

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Législature XIVe législature
Groupe politique SRC puis SER
Prédécesseur Pierre Bourguignon (PS)
Successeur Hubert Wulfranc (PCF)
Maire de Sotteville-lès-Rouen
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 22 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Pierre Bourguignon (PS)
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Lillebonne (Seine-Maritime)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Éducatrice spécialisée

Luce Pane (née le à Lillebonne), est une femme politique, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d’un cheminot et d’une enseignante, elle s’installe avec sa famille à Sotteville-lès-Rouen dès 1959. Éducatrice spécialisée au centre hospitalier, elle s’investit tôt dans le monde associatif et syndical[1].

Adjointe au maire de Sotteville-lès-Rouen de 1989 à 2014, conseillère générale du canton de Sotteville-lès-Rouen-Ouest depuis 1998, elle a été 4e vice-présidente du département de Seine-Maritime[2] , chargé de la commission Habitat, logement, politique de la Ville[3].

Elle est candidate du Parti socialiste aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 dans la 3e circonscription de Seine-Maritime[4]. À l'issue du 1er tour, elle arrive en tête du scrutin avec plus de 40 % des voix, devançant le candidat de Front de gauche, Hubert Wulfranc. Ce dernier effectue un désistement républicain, Luce Pane est donc la seule candidate présente au 2d tour[5]. En 2014, elle est élue maire de Sotteville-lès-Rouen à l'issue d'une pentangulaire, face notamment à l'ancien maire récemment exclu du Parti Socialiste[6]. À l'occasion des élections législatives de 2017, elle échoue à se faire réélire en étant battue dès le premier tour, arrivant en 4e position avec 14,3 % des suffrages, soit 4573 voix. (derrière les candidats LREM, PCF, qui sont qualifiés pour le second tour, et FN).

Engagements politiques[modifier | modifier le code]

  • Membre du Parti socialiste depuis 1979
  • Secrétaire de la section de Sotteville-lès-Rouen (480 adhérents)
  • Membre du Conseil national du Parti socialiste, au titre de la motion A (Bertrand Delanoë)
  • Membre du Bureau national de la Fédération des élus socialistes et républicains (FNSER)
  • Membre de l’association Inventer à gauche, présidée par Michel Destot, cercle de réflexion d’inspiration rocardienne au sein du Parti socialiste.

Fonctions électives[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]