Luàna Bajrami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Luàna Bajrami
Description de cette image, également commentée ci-après
Luàna Bajrami en 2018.
Naissance (20 ans)
Drapeau du Kosovo Kosovo
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Réalisatrice

Luàna Bajrami est une actrice et réalisatrice française, née le [1].

Originaire du Kosovo, elle y a vécu jusqu’à l’âge de 7 ans[2]. Elle a étudié le théâtre au conservatoire de Limeil-Brévannes (94)[3] et obtenu en 2018, avec un an d’avance, le baccalauréat littéraire avec la mention très bien[2],[3]. Du fait du nombre croissant des sollicitations pour le cinéma, elle a rapidement décidé d’arrêter ses études pour se consacrer au métier d’actrice[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est après avoir vu le film de Nicolas Bary adapté du roman pour enfants éponyme de Henry Winterfeld, Les Enfants de Timpelbach, qu'à 10 ans Luàna Bajrami a commencé à vouloir jouer[2]. Elle décroche alors son premier rôle dans le téléfilm Le Choix d'Adèle d'Olivier Guignard, diffusé pour la première fois en 2011, où elle interprète une élève de 8 ans d'origine albanaise dont la famille est menacée d'expulsion. Cette élève trouve un soutien auprès de son institutrice, interprétée par Miou-Miou. L'interprétation des deux personnages est remarquée par leur pudeur : « Et dans ces rôles respectifs, Luàna Bajrami et Miou-Miou sont prodigieuses. Émouvantes alors même qu'elles se montrent sous un jour plutôt antipathique une bonne partie du film. Touchantes sans séduction, elles donnent sa tonalité au Choix d'Adèle »[4], commente Véronique Cauhapé du journal Le Monde.

Après une brève apparition dans le court métrage 14 millions de cris de Lisa Azuelos (2014), elle incarne le rôle-titre du téléfilm Marion, 13 ans pour toujours de Bourlem Guerdjou, diffusé pour la première fois sur France 3 le , adapté du livre éponyme de Nora Fraisse retraçant l'affaire Marion Fraisse, qui a pour origine le suicide par pendaison de la collégienne à la suite de harcèlement scolaire de la part de ses camarades[5].

Elle joue ensuite un des rôles principaux dans deux courts métrages : Deux égarés sont morts de Tommaso Usberti, qui obtient le troisième prix de la Cinéfondation au Festival de Cannes de 2017[6], et Après la nuit de Valentin Plisson et Maxime Roux (2018).

Dans le long métrage de Sébastien Marnier produit en 2018, L'Heure de la sortie (librement adapté du roman éponyme de Christophe Dufossé), elle incarne le personnage de « la glaciale Apolline[7] », meneuse d’un sous-groupe de six élèves de la classe de 3e 1, enfants intellectuellement précoces (EIP), face au professeur suppléant joué par Laurent Lafitte : « formidable Luàna Bajrami[7] », relève au passage dans sa critique du film pour Libération le journaliste Marius Chapuis. « Si son intensité dans L'Heure de la sortie le laissait déjà pressentir, il est désormais certain que vous n’avez pas fini d’entendre parler de cette comédienne d’à peine 18 ans[8] », estiment quant à eux Rémi Guezodje et Marion Raynaud Lacroix sur le site français d’i‑D, après la présentation en compétition au Festival de Cannes de 2019 du drame historique de Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu. Luàna Bajrami y interprète cette fois la domestique Sophie, « vibrante d’intensité par-delà son mutisme » selon Élisabeth Franck-Dumas dans Libération[9], rôle à travers lequel « elle apporte au film une retenue puissante et complète le tableau de la condition féminine esquissé par Céline Sciamma » selon Rémi Guezodje et Marion Raynaud Lacroix sur le site Vice[8].

Elle devrait apparaître dans les prochains films de Samir Guesmi, Mathieu Demy et Audrey Diwan[2]. En 2020 sont également annoncées ses deux premières réalisations : La Colline où rugissent les lionnes (long métrage) et En été mûrissent les baies (court métrage)[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Luàna Bajrami », sur allocine.fr (consulté le ).
  2. a b c d et e Valentin Pérez, « Luàna Bajrami, des débuts prometteurs au cinéma », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Joséphine Leroy, « Luàna Bajrami : tableau d’honneur », sur troiscouleurs.fr, (consulté le ).
  4. Véronique Cauhapé, « Le Choix d'Adèle », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. V. J., « “Marion, 13 ans pour toujours” sur France 3: Pourquoi la fiction se passionne pour le témoignage? », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  6. Claire Conruyt, « Cannes 2017 : le palmarès de la Cinéfondation révélé », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  7. a et b Marius Chapuis, « « “L’Heure de la sortie“, petits génies de l’apocalypse » », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. a et b Rémi Guezodje et Marion Raynaud Lacroix, « 8 acteurs et actrices repérés à Cannes », sur i-d.vice.com, (consulté le )
  9. Élisabeth Franck-Dumas, « Sciamma, le feu et les femmes », Libération,‎ (lire en ligne)
  10. « Luàna Bajrami », sur Adéquat, agence artistique (consulté le )
  11. « Portrait de la jeune fille en feu, Cinéma L’Arlequin », sur Unidivers, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]