Louis Faille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Louis Faille
Présentation
Naissance
Nurlu (Somme)
Décès
Nurlu
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Architecte
Œuvre
Réalisations Église Saint-Martin de Roisel, église Saint Pierre de Moislains

Louis Michel Clément Faille (1881, Nurlu - 1938, Nurlu). Architecte français qui se consacra à la reconstruction de l'Est du département de la Somme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Recherches et réflexion architecturales[modifier | modifier le code]

  • Très tôt, dès le début de sa carrière, il s'intéressa à la tradition architecturale locale et il en saisit les principes fondamentaux d'agencement et de construction.
  • Dès 1914, la Somme était dévastée par les batailles du premier conflit mondial. Le terroir natal de Louis Faille en fit notamment les frais. Durant cette période de combats, sa réflexion architecturale se concentra sur la reconstruction de ces zones dévastées, qu'il fallait envisager avant la fin du conflit.

Au service de la reconstruction[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin de Roisel.
L'église Saint-Martin de Roisel.
  • En 1917, il participa au concours lancé par la Société des architectes diplômés par le gouvernement (S.A.D.G.), pour l'établissement de modèles types d'habitations et de fermes pour les régions dévastées. Il fut remarqué par son projet de grande ferme picarde, située au cœur d'un village, qui révéla sa lecture de la tradition architecturale locale.
  • Au lendemain de la guerre, selon le partage territorial de reconstruction imposé par la règlementation, il fut chargé de la reconstruction dans les cantons de Roisel et de Combles, dans lesquels il réalisa de nombreux édifices.
  • Il fit don à la commune de Nurlu d'une indemnité de dommages de guerre de 16 000 F sur différents immeubles sinistrés qui lui appartenaient.

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • Étricourt-Manancourt ; eglise Saint Michel.
  • Guyencourt-Saulcourt ; église de l'Assomption-de-la-Vierge, deux chapelles.
  • Longavesnes ; église Saint-Martin (1926).
  • Moislains ; église Saint-Pierre (1928-1932).
  • Nurlu ; marie-école, église de la Nativité-de-la-Vierge, maison personnelle de l'architecte, monument aux morts.
  • Péronne (Somme) ; monument aux morts (1933).
  • Roisel ; église Saint-Martin (1928).
  • Sorel ; mairie-école, église de l'Assomption-de-la-Vierge (1932).
  • Villers-Faucon ; église de l'Assomption-de-la-Vierge (1932).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts de Péronne [1]
  • Œuvres de Louis Faille [2]
  • Photos de Nurlu [3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]