Louis-Charles Féron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Féron.

Louis-Charles Féron
Biographie
Naissance
Saint-Grégoire-du-Vièvre
Ordination sacerdotale
Décès
Clermont-Ferrand
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Hyacinthe-Louis de Quélen
Évêque de Clermont
(†)

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Louis-Charles Féron, né le [1] à Saint-Grégoire-du-Vièvre et mort le à Clermont-Ferrand est un prélat catholique français du XIXe siècle, évêque de Clermont de 1834 à sa mort[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis-Charles Féron naît le à Saint-Grégoire-du-Vièvre dans une ancienne famille de laboureurs et de marchands normands[1]. Il est le seul fils issu de l'union de Jean-Charles Féron (1767-1853) et de Marie-Anne Huard (1770-1853), mariés à Saint-Grégoire-du-Vièvre le [1].

Le jeune homme est ordonné prêtre pour le diocèse d'Évreux par Mgr Jean-Baptiste Bourlier le [2].

Alors qu'il est curé du canton d'Évreux-Sud dès 1824[3], son évêque, Mgr Salmon du Châtelier, fait nommer l'abbé Féron archiprêtre de la cathédrale Notre-Dame et membre du conseil de fabrique en 1825. Il reçoit à cette occasion le camail de chanoine du chapitre de la cathédrale[4].

Le chanoine Féron est nommé évêque de Clermont par ordonnance royale en date du et reçoit l'investiture canonique du pape Grégoire XVI le . Il est sacré par Mgr Hyacinthe-Louis de Quélen, archevêque de Paris, le 16 mars suivant, avec pour co-consécrateurs principaux Mgr Gallard, évêque de Meaux, et Mgr Blanquart de Bailleul, évêque de Versailles[2].

Il est finalement installé dans la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Clermont le [2].

Fait chevalier de la Légion d'Honneur par décret impérial le , il est promu au grade d'officier le .

Après un long épiscopat de quarante-cinq ans, Mgr Féron meurt au palais épiscopal de Clermont le , âgé de 86 ans[2].

Distinctions et rang ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Rang ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Décorations civiles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Louis Charles FERON - Arbre généalogique MICHELLE HOUVENAGHEL - Geneanet », sur gw.geneanet.org (consulté le 29 avril 2017)
  2. a b c d et e David M. Cheney, « Bishop Louis-Charles Féron [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le 29 avril 2017)
  3. (en) « Almanach du clergé de France. 1824. », sur HathiTrust (consulté le 29 avril 2017)
  4. (en) « Almanach du clergé de France. 1826. », sur HathiTrust (consulté le 29 avril 2017)
  5. La cure est alors l'équivalent d'un doyenné, sous l'autorité du curé, (les paroisses étant des succursales à la tête desquelles on trouve des desservants).