Jean-Pierre Boyer (cardinal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Pierre Boyer et Boyer.
image illustrant un cardinal image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un cardinal français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Pierre Boyer
Image illustrative de l'article Jean-Pierre Boyer (cardinal)
Biographie
Naissance
Paray-le-Monial
Ordination sacerdotale
Décès (à 67 ans)
Bourges
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le pape Léon XIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de la Sainte-Trinité-des-Monts
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Théodore-Augustin Forcade
Archevêque de Bourges
Précédent Jean-Joseph Marchal Pierre-Paul Servonnet Suivant
Évêque de Clermont
Précédent Louis-Charles Féron Pierre-Marie Belmont Suivant
Évêque titulaire d'Évaria
Évêque coadjuteur de Clermont

Blason
« Virtute omnia parent »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Pierre Boyer, né le à Paray-le-Monial et mort le à Bourges, est un cardinal français de la fin du XIXe siècle, évêque de Clermont (1879-1893) puis archevêque de Bourges de 1893 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Boyer naît le à Paray-le-Monial. Après des études au Grand séminaire d'Autun, il est ordonné prêtre le pour le diocèse d'Autun par Mgr de Marguerye[1].

D'abord vicaire à Autun, il est appelé par l'archevêque d'Aix pour être son secrétaire particulier[1]. Professeur de théologie dogmatique, supérieur du Grand séminaire[2] et recteur de la faculté de théologie d'Aix, l'abbé Boyer est fait chevalier de la Légion d'honneur le [3].

Nommé coadjuteur du diocèse de Clermont le et préconisé le 15 juillet suivant comme évêque titulaire d'Évaria[1], il est sacré dans la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix le avec, pour consécrateur principal, Mgr Forcade, archevêque d'Aix-Arles-et-Embrun et comme co-consécrateurs, Mgr Meirieu, évêque de Digne, et Mgr Perraud, évêque d'Autun[4].

Il succède à Mgr Féron à la tête du diocèse de Clermont à la mort de ce dernier, le .

Pressenti pour succéder à Mgr Marchal à la tête du patriarcat d'Aquitaine alors qu'il ne souhaite pas quitter Clermont[5], Mgr Boyer est nommé par décret à l'archidiocèse de Bourges le . D'un naturel pourtant réservé, le prélat s'obstine dans son refus, nécessitant l'invervention du Saint-Siège pour qu'il accepte finalement sa promotion[5]. Mgr Boyer est donc transféré le et installé solennellement le 14 mars de la même année[4].

Le pape Léon XIII le crée cardinal lors du consistoire du . Il reçoit le chapeau rouge et le titre de cardinal-prêtre de la Sainte-Trinité-des-Monts le .

Il meurt à Bourges le , à l'âge de 67 ans et est inhumé solennellement en la cathédrale de Bourges, son galero étant accroché selon la tradition, sous les voûtes de l'édifice[4],[6].

 Distinctions et rang ecclésiastique[modifier | modifier le code]

  • Template-Priest.svg : Prêtre de l'Église catholique - décembre 1854
  • Template-Bishop.svg : Évêque - juillet 1878
  • Template-Patriarch (Latin Rite) Interwoven with gold.svg : Patriarche[7] - janvier 1893
  • Template-Cardinal (Metropolitan Archbishop).svg : Cardinal - novembre 1895

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Salvador Miranda, « The Cardinals of the Holy Roman Church - Biographical Dictionary - Pope Leo XIII (1878-1903) - Consistory of November 29, 1895 », sur www2.fiu.edu (consulté le 18 avril 2017)
  2. « Cardinal Jean-Pierre Boyer (1829-1896) », sur www.findagrave.com (consulté le 19 avril 2017)
  3. « Bases de données documentaires : statistiques mensuelles », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 19 avril 2017)
  4. a, b et c David M. Cheney, « Jean-Pierre Cardinal Boyer [Catholic-Hierarchy] », sur www.catholic-hierarchy.org (consulté le 18 avril 2017)
  5. a et b Roland Narboux, « Le diocèse de Bourges », sur www.encyclopedie-bourges.com (consulté le 18 avril 2017)
  6. Benoît Maurin, « Le chapeau du cardinal Lefebvre n’est plus accroché », www.leberry.fr,‎ (lire en ligne)
  7. Les archevêques de Bourges sont traditionnellement (depuis 1232) « patriarches d'Aquitaine ».