Loro Parque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loro Parque

Image illustrative de l'article Loro Parque
Image illustrative de l'article Loro Parque

Date d'ouverture 1972
Situation Puerto de la Cruz
Superficie 13,5 hectares
Latitude
Longitude
28° 24′ 30″ nord, 16° 33′ 51″ ouest
Site web http://www.loroparque.com

Géolocalisation sur la carte : Îles Canaries

(Voir situation sur carte : Îles Canaries)
Loro Parque

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Loro Parque

Le Loro Parque est un parc zoologique situé dans l'archipel espagnol des Canaries, sur l'île de Tenerife, à la périphérie de Puerto de la Cruz. Fondé en 1972, il est la propriété de l'un de ses fondateurs, l'homme d'affaires allemand Wolfgang Kiessling.

D'une superficie de 13,5 hectares, il présente environ 800 animaux. Il comprend notamment l'un des quatre delphinariums de l'archipel[Note 1], où sont présentés des grands dauphins. C'est aussi l'un des deux delphinariums d'Europe à présenter des orques. Sa collection animalière comprend aussi des gorilles et des chimpanzés.

Membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums, il s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP et ESB), et en coordonne quatre.

Il s'agit de l'un des sites touristiques les plus populaires des îles Canaries. Avec une fréquentation annuelle avoisinant le million de visiteurs, il est l'un des quatre parcs zoologiques les plus visités d'Espagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Installations et faune hébergée[modifier | modifier le code]

Son nom signifie « parc des perroquets » en espagnol, car il ne présentait, à l'origine, que des oiseaux. Le Loro Parque présente actuellement des orques, des grands dauphins, des gorilles, des chimpanzés, des manchots royaux, des tigres blancs, des paresseux et des fourmiliers, notamment.

Oiseaux[modifier | modifier le code]

Delphinarium[modifier | modifier le code]

Les 6 orques actuellement présentes sont : Keto (22 ans), Tekoa (17 ans), Kohana (15 ans), Skyla (13 ans), Morgan (7 ans) et Adán (7 ans). L'orque Morgan a été récupérée après s'être échouée. Une orque, Victoria, y est décédée quelques mois après sa naissance en 2012. Les quatre orques les plus âgées sont prêtés par la société américaine SeaWorld[1].

Ce delphinarium présente également 9 grands dauphins, dont 3 capturés dans les années 1980 au large de la Floride et 6 nés en captivité[1].

Grands singes[modifier | modifier le code]

Conservation[modifier | modifier le code]

Membre permanent de l'Association européenne des zoos et aquariums, il s'engage dans la conservation ex situ en participant à des programmes européens pour les espèces menacées (EEP et ESB).

Il coordonne l'EEP dédié à l'amazone à sourcils rouges (classée en danger par l'UICN). Il coordonne également les studbooks européens (ESB) dédiés à l'amazone de Prêtre (vulnérable), au loriquet de Johnstone (quasi menacé) et au lori arlequin (en danger)[2].

Économie et gestion[modifier | modifier le code]

En 2003, il a reçu 1,3 million de visiteurs[3]. La même année, il avait accueilli 44 millions de visiteurs depuis son ouverture[4], soit environ 1,07 million par an, en moyenne.

Critiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Morgan (orque).
Militant contre les spectacles d'orques au Loro Parque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Ceta Base | Captive Cetacean Database – Loro Parque • Spain », sur www.cetabase.org (consulté le 2 décembre 2017)
  2. (en) « EAZA Activities > Collection Planning > EEPs and ESBs », sur eaza.portal.isis.org (consulté le 29 octobre 2016)
  3. (es) « El zoológico Loro Parque continúa como sexto centro temático de España », sur abc.es,
  4. (es) « Loro Parque ha recibido en 41 años a 44 millones de visitantes », sur economia.elpais.com,

Sur les autres projets Wikimedia :