Liste des villes jumelées de Moldavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Carte de la Moldavie.

Ceci est la Liste des villes jumelées de Moldavie ayant des liens permanents avec des communautés locales dans d'autres pays. Dans la plupart des cas, en particulier quand elle est officialisée par le gouvernement local, l'association est connue comme « jumelage » (même si d'autres termes, tels que « villes partenaires », « Sister Cities » ou « municipalités de l'amitié » sont parfois utilisés). La plupart des endroits sont des villes, mais cette liste comprend aussi des villages, des districts, comtés, etc., avec des liens similaires.


Sommaire:
B C D E G H I L N O R S T U


B[modifier | modifier le code]

Bălţi[modifier | modifier le code]

Briceni[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

Cahul[modifier | modifier le code]

Căinari[modifier | modifier le code]

Călăraşi[modifier | modifier le code]

Chişinău[modifier | modifier le code]

Cimişlia[modifier | modifier le code]

Comrat[modifier | modifier le code]

Criuleni[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

Drochia[modifier | modifier le code]

Durleşti[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

Edineţ[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

Glodeni[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

Hînceşti[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

Ialoveni[modifier | modifier le code]

Iargara[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

Leova[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

Nisporeni[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

Orhei[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

Rîbniţa[modifier | modifier le code]

Rîșcani[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

Sîngerei[modifier | modifier le code]

Sîngera[modifier | modifier le code]

Soroca[modifier | modifier le code]

Strășeni[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

Taraclia[modifier | modifier le code]

Tiraspol[modifier | modifier le code]

U[modifier | modifier le code]

Ungheni[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ankara Metropolitan Municipality: Sister Cities of Ankara » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le
  2. Jérôme Steffenino, Marguerite Masson, « Ville de Grenoble – Coopérations et villes jumelles », Grenoble.fr (consulté le 29 octobre 2009)
  3. Indiqué par Sister Cities International
  4. (he) « Tel Aviv sister cities », Tel Aviv-Yafo Municipality (consulté le 19 janvier 2008)
  5. « Yerevan Municipality – Sister Cities », © 2005—2009 www.yerevan.am (consulté le 22 juin 2009)
  6. (ro) Ioana Raluca Sfârlea, « Cărţi pentru biblioteca din oraşul Străşeni, la înfrăţirea cu municipiul Sebeş », Unirea,‎ (consulté le 12 juin 2013)

Sources[modifier | modifier le code]