Liste des communautés au Yukon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cette section ou cet article est une traduction incomplète. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Vous pouvez modifier la page pour effectuer la traduction.

Cet article est une liste des communautés au Yukon, territoire du Canada.

Carte affichant les localisation de toutes les municipalités du Yukon
Distribution des huit municipalités du Yukon par type.

Municipalités[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des municipalités du Yukon.
Nom Statut[1],[note 1] Date d'incorporation[3] Population
(2011)[1]
Population
(2006)[1]
Variation (%)[1] Surface
terrestre (km2)[1]
Densité de population
(par km2)[1]
Carmacks Village 1984-11-01 503 425 18,4 36,95 13,6
Dawson Village 1902-01-09 1 319 1 327 -0,6 32,45 40,6
Faro Village 1969-06-13 344 341 0,9 203,57 1,7
Haines Junction Village 1984-10-01 593 589 0,7 34,49 17,2
Mayo Village 1984-06-01 226 248 -8,9 1,06 213,2
Teslin Village 1984-06-01 122 141 -13,5 1,92 63,5
Watson Lake Village 1984-06-01 802 846 -5,2 6,11 131,3
Whitehorse Ville 1950-06-01 23 276 20 461 13,8 416,54 55,9
Total 27 185 24 378 11,5 733,08 37,1

Communautés non-incorporées[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

Statistique Canada reconnait deux subdivisions de recensement au Yukon qui sont classés en tant que hameaux[1].

Localités[modifier | modifier le code]

Le Gazetteer of Yukon a reconnu 96 localités en février 2012[4]. Deux d'entre elles, Tagish et Upper Liard, sont désignés en tant que subdivisions de recensement par Statistique Canada, bien qu'elles soient classifiés en tant qu'établissements[1].

  • Aishihik (en)
  • Ballarat Creek
  • Barlow
  • Bear Creek
  • Black Hills
  • Boundary
  • Braeburn
  • Brewer Creek
  • Britannia Creek
  • Brooks Brook
  • Calumet
  • Canyon
  • Canyon City
  • Carcross Cutoff
  • Caribou
  • Champagne
  • Clear Creek
  • Clinton Creek
  • Coffee Creek
  • Conrad
  • Dalton Post
  • De Wette
  • Dezadeash
  • Dominion
  • Eagle Plains
  • Flat Creek
  • Fort Reliance
  • Fort Selkirk
  • Forty Mile
  • Frances Lake
  • Glenboyle
  • Gold Bottom
  • Gold Run
  • Gordon Landing
  • Grand Forks
  • Granville
  • Gravel Lake
  • Hootalinqua
  • Isaac Creek
  • Jakes Corner
  • Jensen Creek
  • Kirkman Creek
  • Klondike
  • Klukshu
  • Koidern
  • Kynocks
  • Lansdowne
  • Lapierre House
  • Little Gold
  • Little River
  • Little Salmon
  • Little Teslin Lake
  • Lorne
  • Mason Landing
  • McCabe Creek
  • McQuesten
  • Minto
  • Minto
  • Minto Bridge
  • Montague
  • Moosehide
  • Morley River
  • Nesketahin
  • Ogilvie
  • Paris
  • Pelly Lakes
  • Quill Creek
  • Rancheria
  • Readford
  • Robinson
  • Rock Creek
  • Scroggie Creek
  • Silver City
  • Sixtymile
  • Snag Junction
  • Stevens Roadhouse
  • Stony Creek Camp
  • Sulphur
  • Summit Roadhouse
  • Tagish (désignée aussi en tant que division de recensement)[1]
  • Takhini
  • Takhini Hotspring
  • Ten Mile
  • Teslin Crossing
  • Teslin River
  • Thistle Creek
  • Tuchitua
  • Upper Laberge
  • Upper Liard (désignée aussi en tant que division de recensement)[1]
  • Watson
  • Wernecke
  • West Dawson
  • Whitefish Station
  • Whitestone Village
  • Yukon Crossing

Dalton Post[modifier | modifier le code]

Dalton Post or Shäwshe est un ancien poste de traite et une communauté des Premières Nations au bord de la Tatshenshini. Elle était sur la Dalton Trail près de la Haines Highway.

Établissements[modifier | modifier le code]

La Gazeteer of Yukon a reconnu 29 établissements en février 2012[4]. Onze des ces établissements sont désignés en tant que subdivisions de recensement par Statistique Canada[1].

Communautés des Premières Nations[modifier | modifier le code]

Statistique Canada reconnait cinq subdivisions de recensement au Yukon classés en tant qu'établissements indiens[1] et quatre autres classées en tant que gouvernements autonomes[1].

Établissements indiens[modifier | modifier le code]

Autonomie gouvernementale[modifier | modifier le code]

Villes fantômes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Concernant les villages, Statistique Canada n'a pas pris en compte la version en français de la Loi sur les municipalités du Yukon dans les résultats de son recensement de 2011 et a ainsi réparti les sept villages de la province en trois towns et quatre villages. La colonne sur les statuts, elle, affiche les catégories législatives[1],[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x et y « Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et subdivisions de recensement (municipalités), recensements de 2011 et 2006 », Statistique Canada,‎ (consulté le 28 octobre 2015).
  2. (fr+en) Canada, Yukon. « Loi sur les municipalités », Lois révisées du Yukon 2002, chap. 154 [lire en ligne (page consultée le 21 octobre 2015)]
  3. (en) « Association of Yukon Communities Incorporation Dates », Association of Yukon Communities (consulté le 14 juin 2014).
  4. a et b « Gazetteer of Yukon », Yukon Tourism and Culture,‎ (consulté le 25 janvier 2015), p. 6–74
  • Robert G. Woodall, The Postal History of Yukon Territory Canada, Lawrence, MA, Quarterman, Revised edition, ©1976, ISBN 0-88000-086-4

Liens externes[modifier | modifier le code]