Liste de faux proverbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les faux proverbes sont des proverbes détournés ou créés par leurs auteurs à des fins humoristiques. Cet article contient une liste de faux proverbes présentée par ordre alphabétique.

Mots d'auteurs[modifier | modifier le code]

Faux proverbe Inspiré de
L'avenir appartient à ceux qui se lavent tôt (parce qu'il reste de l'eau chaude) (film Dans une galaxie près de chez vous) L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt / Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
L'avenir appartient à ceux qui ont le veto (de Coluche) L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
L'avenir appartient à ceux qui s'éléphanteau (de Sttellla) L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
L'avenir appartient à ceux qui se lèchent tôt (de Geluck) L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
Petit à petit l'oseille détruit la vie (Iron Sy) Petit à petit l'oiseau fait son nid
Qui vole un œuf, tue un keuf (Philippe Geluck) Qui vole un œuf vole un bœuf
Noël au scanner, Pâques au cimetière (Pierre Desproges) Noël au balcon, Pâques au tison
Neige en janvier, ça caille aux pieds, neige en juin, oh putain ! (proverbe grolandais) Neige au balcon, Pâques au tison
Ne remets pas à demain… ce que tu peux faire après-demain (Alphonse Allais) Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même
À quoi bon remettre à deux mains ce qu'on peut faire avec ses pieds (Maurice Roche) Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même
Ne remets pas à demain ce que tu peux faire d'humain (Gustave Parking) Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même
Une de perdue, une de perdue (Jean-Marie Bigard) Une de perdue, dix de retrouvées
Une de perdue, un de ... tout seul (Gad Elmaleh) Une de perdue, dix de retrouvées
Une gonzesse de perdue c'est dix copains qui reviennent (Renaud) Une de perdue, dix de retrouvées
Dix de perdues, une de retrouvée (Jacques Villeret) Une de perdue, dix de retrouvées
C'est au pied du mur qu'on voit le mieux le mur (Jean-Marie Bigard) C'est au pied du mur qu'on voit le maçon
C'est au pied du mur que l'on voit le colimaçon (Le Trombone illustré) C'est au pied du mur qu'on voit le maçon
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours, non il ne faut pas (Jean-Marie Bigard) Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Il ne faut pas vendre peau de l'ours surtout.....surtout s'il n'est pas d'accord avec le prix....(film Dans une galaxie près de chez vous) Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Commencez pas à noyer la peau de l’ours avant d’avoir vendu le poisson. (Kaamelott) Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue. (Abdeslam Ouaddou) Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
Au royaume des aveugles, les borgnes sont sourds (film Je sais rien, mais je dirai tout) Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle s'emplit (Beaumarchais) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin tu m'les brises (Les Inconnus) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin y'a plus d'eau (Coluche) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Tant va la cruche au nain qu'à la fin il vomit (Naheulbeuk) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Prends ta femme pour une cruche qu'à la fin elle se casse (Jean-Baptiste Prédéry) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se case (Gotlib) Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
Le travail c'est la santé ! Rien faire, c'est la conserver (Boris Vian) Le travail c'est la santé
Nagasaki ne profite jamais (Sttellla) Bien mal acquis ne profite jamais
Bien mal acquis ne profite qu'après (Coluche) Bien mal acquis ne profite jamais
Bien mal au cul ne profite jamais (Pierre Desproges) Bien mal acquis ne profite jamais
Mal bien acquis profite toujours (Mister You) Bien mal acquis ne profite jamais
Bien mal acquis ne profite jamais qu'à ceux qui sont assez malins pour ne pas se faire épingler (Pierre Dac) Bien mal acquis ne profite jamais
L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres… (Coluche) L'argent ne fait pas le bonheur
C'est en forgeant qu'on devient forgeron, mais ce n'est pas en se mouchant que l'on devient moucheron, ni en sciant que Léonard devint scie (Francis Blanche) C'est en forgeant qu'on devient forgeron
C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en troquant qu'on devient trop con (François Pirette) C'est en forgeant qu'on devient forgeron
C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en mangeant de la soupe qu'on grandit et c'est en jouant au bûcheron qu'un jour Léonard devint scie (Renaud, plagiant Francis Blanche) C'est en forgeant qu'on devient forgeron
C'est en forgeant qu'on devient Michel Forget (Dans une galaxie près de chez vous) C'est en forgeant qu'on devient forgeron
C'est en forgeant qu'on devient forgeron et c'est en dessinant que Léonard de Vinci (Sylvain Lambert) C'est en forgeant qu'on devient forgeron
Chassez le naturel, il revient au bungalow (Sttellla) Chassez le naturel, il revient au galop (Destouches)
Chasse le naturiste, il revient au bungalow (Jean-Paul Grousset, repris par Patrice Delbourg, Cagnat 1999), puis par Franck Dubosc dans Camping Chassez le naturel, il revient au galop
Chassez le naturel, il revient. Il revient au galop uniquement s'il est sur un cheval (Clara Saunier dans H (série télévisée)) Chassez le naturel, il revient au galop
Chassez le surnaturel, il revient au galop (Le Canard enchaîné à propos du film Sleepy Hollow de Tim Burton) Chassez le naturel, il revient au galop
Chassez le naturiste, il ne revient pas. Chassez le naturel, il revient au goulot. (Pierre Desproges) Chassez le naturel, il revient au galop
Jésus crie, la caravane passe (Coluche) Les chiens aboient, la caravane passe
Ne faites pas aux truies ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît (Gotlib et Goscinny, Rubrique-à-brac, publié dans le journal Pilote) Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît
Devise des éleveurs de porc : « Je ne groins que ce que je voins » (Gotlib et Goscinny, Rubrique-à-brac, publié dans le journal Pilote.) Je ne crois que ce que je vois, attribué à Saint-Thomas
Rose promise, chôm'du ! (Coluche) Chose promise, chose due
Con promis, chose due ! (Coluche) Chose promise, chose due
La nuit porte… la nuit porte… la nuit porte de garage (Dans une galaxie près de chez vous) La nuit porte conseil
L'horreur est humaine (Coluche) L'erreur est humaine
Après la pluie, la gazon est mouillé (Dans une galaxie près de chez vous) Après la pluie vient le beau temps
A beau mentir qui veut sortir (Arthur Laroche dans les « Les Pierrafeu (The Flinstones) ») A beau mentir qui vient de loin
Un seul être vous manque et tout est repeuplé (La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giraudoux) Un seul être vous manque et tout est dépeuplé (Lamartine)
Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers (J.P. Grousset, Si t'es gai, ris donc ! 1963) Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Une seule lettre vous manque et tout est épeuplé (Philippe Geluck) Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Un seul âtre vous manque et tout est congelé (Fabien Janssens) Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
Rien ne sert de courir, non ça sert à rien du tout. (Jean-Marie Bigard)[1] Rien ne sert de courir, il faut partir à point (J. de Lafontaine)
Rien ne sert de partir à point, il vaut mieux courir (Coluche) Rien ne sert de courir, il faut partir à point
Qui aime se marie bien (Sylvain Lambert) Qui aime bien châtie bien
Les bons gongs font les bonzes amis (Gotlib in Rubrique-à-brac) Les bons comptes font les bons amis
Tousse pour un, rhume pour tous ! Un pour tous, tous pour un
Un pour tous, tous pourris ! (Coluche) Un pour tous, tous pour un
Plus il y a de fous, moins il y a de riz. (Coluche) Plus on est de fous, plus on rit

Autres faux proverbes[modifier | modifier le code]

Faux proverbe Inspiré de
Qui vole un bœuf est vachement musclé (Yvan le Louarn, Chaval) Qui vole un œuf, vole un bœuf
Qui vole un effet neuf, crée un effet bœuf (Philippe Geluck - Le Chat) Qui vole un œuf, vole un bœuf
Noël aux tisanes, Pâques aux Rabannes (Jean-Paul Rouland) Noël aux tisons et Pâques au balcon
Aimez-vous les uns dans les autres (Marcel et son orchestre) Aimez-vous les uns les autres (phrase de Jésus de Nazareth, rapportée dans l'Évangile selon Jean 13,34)
Aimez-vous les uns les autres, si possible (Dieudonné) Aimez-vous les uns les autres
Aimez-moi les uns les autres (Brice de Nice) Aimez-vous les uns les autres
Il faut battre son frère tant qu'il a chaud[2] (Honoré de Balzac) Il faut battre le fer tant qu'il est chaud
Il faut battre le frère tant qu'il est chauve (Florence Foresti) Il faut battre le fer tant qu'il est chaud
Honni soit qui manigance (Coluche) Honni soit qui mal y pense
On ne fait pas d'aveugles sans casser des yeux (Coluche) On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs
On ne fait pas d'omelette sans casser du vieux (Les Fatals Picards) On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs
On ne fait pas de planète sans casser du CO2 (Marcel et son orchestre) On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs
Qui ne dit mot consent, pourtant, c'est quand on dit mot qu'on sent (Philippe Geluck) Qui ne dit mot consent
À vaincre sans péril, on évite les ennuis (Astérix chez les Bretons) À vaincre sans péril,on triomphe sans gloire
Je penche donc je sue (Joe Bar Team) Je pense, donc je suis
Je pompe donc je suis (les Shadoks) Je pense, donc je suis
Bière qui coule n'amasse point de mousse (Les Misérables, Victor Hugo) Pierre qui roule n'amasse pas mousse

Autres mots d'esprit[modifier | modifier le code]

Certains mots d'esprit ont l'apparence de certains proverbes, bien que ne dérivant pas d'un proverbe particulier. Ils sont construits par l'opposition entre deux parties de phrase de longueur comparable.

Faux proverbe Inspiré de
C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui (Rémi Gaillard) C'est en forgeant qu'on devient Forgeron
Les omnibus, dit-il, ne passent pas devant Corinthe. Non licet omnibus adire Corinthum, (Les Misérables, Victor Hugo - Référence au Cabaret Corinthe devant lequel les révoltés montent une barricade et renversent un omnibus !) Non licet omnibus adire Corinthum traduction : Il n'est pas permis à tout le monde d'aller à Corinthe. (À l'époque grecque Corinthe était une ville où les prostituées étaient très chères).
L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela le fatigue (Voltaire)
Kronenbourg à La Poste, Chronopost à la bourre (Anne Roumanoff) Noël au balcon, Pâques au tison
Pingouins dans les champs, hiver méchant Noël au balcon, Pâques au tison (plaquette carte de vœux de la société France-Maïs, 1977)
Pastis par temps bleus Pastis délicieux (Franck Dubosc) Noël au balcon, Pâques au tison
Pastis poilu, pastis quand même (Franck Dubosc) Noël au balcon, Pâques au tison
Pastis à l'hosto, pastis avec très peu d'eau (Franck Dubosc) Noël au balcon, Pâques au tison
Trop d'monoï, tue l'PlayBoy (Franck Dubosc)  Trop d'impôt, tue l'impôt (précepte du libéralisme économique instancié dans la courbe de Laffer)
Chute de neige, chute de vieux (Jérémy Ferrari) Noël au balcon, Pâques au tison
Canicule en été, mamie va y passer (Jérémy Ferrari) Noël au balcon, Pâques au tison

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.dailymotion.com/video/x5imds_jean-marie-bigard-et-les-proverbes_fun
  2. « Balzac et les bons mots », sur Balzac (par de petites portes) (consulté le 21 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]