Liste de faux proverbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette liste de faux proverbes présente de faux proverbes, détournés ou forgés par leurs auteurs à des fins humoristiques.

Mots d'auteurs[modifier | modifier le code]

Faux proverbe Auteur Inspiré / détourné de
« L'avenir appartient à ceux qui se lavent tôt (parce qu'il reste de l'eau chaude) » Dans une galaxie près de chez vous L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt
« L'avenir appartient à ceux qui ont le veto » Coluche
« L'avenir appartient à ceux qui s'éléphanteau » Sttellla
« L'avenir appartient à ceux qui se lèchent tôt » Philippe Geluck
« Petit à petit, l'oseille détruit la vie » Iron Sy Petit à petit l'oiseau fait son nid
« Qui vole un œuf, tue un keuf » Philippe Geluck Qui vole un œuf vole un bœuf
« Noël au scanner, Pâques au cimetière » Pierre Desproges Noël au balcon, Pâques au tison
« Neige en janvier, ça caille aux pieds ; neige en juin, oh ben putain ! » proverbe grolandais
« Ne remets pas à demain… ce que tu peux faire après-demain » Alphonse Allais Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même
« À quoi bon remettre à deux mains ce qu'on peut faire avec ses pieds ? » Maurice Roche
« Ne remets pas à demain ce que tu peux faire d'humain » Gustave Parking
« Une de perdue, une de perdue » Jean-Marie Bigard Une de perdue, dix de retrouvées.
« Une gonzesse de perdue c'est dix copains qui reviennent » Renaud
« Dix de perdues, une de retrouvée » Jacques Villeret
« Une de perdue, un de... tout seul » Gad Elmaleh
« C'est au pied du mur qu'on voit le mieux le mur » Jean-Marie Bigard C'est au pied du mur qu'on voit le maçon
« C'est au pied du mur que l'on voit le colimaçon » Le Trombone illustré
« Il ne faut pas vendre la peau de l'ours... non, il ne faut pas » Jean-Marie Bigard Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué
« Il ne faut pas vendre peau de l'ours, surtout... surtout s'il n'est pas d'accord avec le prix » Dans une galaxie près de chez vous
« Commencez pas à noyer la peau de l’ours avant d’avoir vendu le poisson » Kaamelott (combine le proverbe avec l'expression noyer le poisson)
« Au royaume des aveugles, les borgnes sont sourds » Je sais rien, mais je dirai tout Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
« Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle s'emplit » Beaumarchais Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise
« Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin tu me les brises » Les Inconnus
« Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin y a plus d'eau » Coluche
« Tant va la cruche au nain qu'à la fin il vomit » Naheulbeuk
« Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se case » Marcel Gotlib
« Le travail c'est la santé ! Rien faire, c'est la conserver » Boris Vian Le travail c'est la santé
« Nagasaki ne profite jamais » Sttellla Bien mal acquis ne profite jamais
« Bien mal acquis ne profite qu'après » Coluche
« Bien mal au cul ne profite jamais » Pierre Desproges
« Mal bien acquis profite toujours » Mister You
« Bien mal acquis ne profite jamais qu'à ceux qui sont assez malins pour ne pas se faire épingler » Pierre Dac
« L'argent ne fait pas le bonheur des pauvres… » Coluche L'argent ne fait pas le bonheur
« C'est en forgeant qu'on devient forgeron, mais ce n'est pas en se mouchant que l'on devient moucheron, ni en sciant que Léonard devint scie » Francis Blanche C'est en forgeant qu'on devient forgeron
« C'est en forgeant qu'on devient forgeron / C'est en mangeant de la soupe qu'on grandit / Et c'est en jouant au bûcheron / Qu'un jour Léonard devint scie » Renaud (s'inspirant de Francis Blanche)
« C'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est en troquant qu'on devient trop con » François Pirette
« C'est en forgeant qu'on devient Michel Forget » Dans une galaxie près de chez vous
« Chassez le naturel, il revient au bungalow » Sttellla Chassez le naturel, il revient au galop
(Destouches)
« Chasse le naturiste, il revient au bungalow » Jean-Paul Grousset (repris par Patrice Delbourg, Cagnat 1999, puis par Franck Dubosc dans Camping)
« Chassez le naturel, il revient. Il revient au galop uniquement s'il est sur un cheval » Clara Saunier (dans H)
« Chassez le surnaturel, il revient au galop » Le Canard enchaîné (à propos de Sleepy Hollow)
« Chassez le naturiste, il ne revient pas. Chassez le naturel, il revient au goulot » Pierre Desproges
« Jésus crie, la caravane passe » Coluche Les chiens aboient, la caravane passe
« Ne faites pas aux truies ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît » Gotlib et Goscinny (dans Rubrique-à-brac) Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît
« Rose promise, chôm'du ! » Coluche Chose promise, chose due
« Con promis, chose due ! » Coluche
« L'horreur est humaine » Coluche L'erreur est humaine
« La nuit porte… la nuit porte… la nuit porte de garage » Dans une galaxie près de chez vous La nuit porte conseil.
« Après la pluie, le gazon est mouillé » Dans une galaxie près de chez vous Après la pluie vient le beau temps
« A beau mentir qui veut sortir » Arthur Laroche (dans Les Pierrafeu) A beau mentir qui vient de loin
« Un seul être vous manque et tout est repeuplé » Jean Giraudoux (dans La guerre de Troie n'aura pas lieu) Un seul être vous manque et tout est dépeuplé
(Lamartine)
« Un seul hêtre vous manque et tout est des peupliers » Jean-Paul Grousset (dans Si t'es gai, ris donc !)
« Une seule lettre vous manque et tout est épeuplé » Philippe Geluck
« Rien ne sert de partir à point, il vaut mieux courir » Coluche Rien ne sert de courir, il faut partir à point
(Jean de la Fontaine)
« Rien ne sert de courir... non, ça sert à rien du tout » Jean-Marie Bigard[1]
« Les bons gongs font les bonzes amis » Gotlib (dans Rubrique-à-brac) Les bons comptes font les bons amis
« Plus il y a de fous, moins il y a de riz » Coluche Plus on est de fous, plus on rit

Autres faux proverbes[modifier | modifier le code]

Faux proverbe Auteur Inspiré / détourné de
« Qui vole un bœuf est vachement musclé » Yvan Le Louarn (dans Chaval) Qui vole un œuf, vole un bœuf
« Qui vole un effet neuf, crée un effet bœuf » Philippe Geluck (dans Le Chat)
« Noël aux tisanes, Pâques aux Rabannes » Jean-Paul Rouland Noël au balcon, Pâques au tison
« Il faut battre son frère tant qu'il a chaud »[2] Balzac Il faut battre le fer tant qu'il est chaud
« Il faut battre le frère tant qu'il est chauve » Frédéric Dard
« On ne fait pas d'aveugles sans casser des yeux » Coluche On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs
« On ne fait pas d'omelette sans casser du vieux » Les Fatals Picards
« On ne fait pas de planète sans casser du CO2 » Marcel et son orchestre
« Qui ne dit mot consent, pourtant, c'est quand on dit mot qu'on sent »[pas clair] Philippe Geluck Qui ne dit mot consent
« À vaincre sans péril, on évite les ennuis » Astérix chez les Bretons À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire
(Corneille, dans Le Cid)
« Je penche donc je sue » Joe Bar Team Je pense, donc je suis
(René Descartes)
« Je pompe donc je suis » Les Shadoks
« Bière qui coule n'amasse point de mousse »[3] Victor Hugo (dans Les Misérables) Pierre qui roule n'amasse pas mousse
« Presse qui roule pas vraiment cool / Presse qui roule me casse les c... » Florent Pagny (dans Presse qui roule)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]