Lime (couleur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les couleurs lime prennent leur nom du fruit lime dit aussi citron vert.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lime.

Les noms de couleur lime' ou citron vert désignent des nuances claires de vert tirant sur le jaune, en référence au fruit lime (citron vert). En tant que couleurs, ce sont des adjectifs invariables (« des tons lime », « des tons citron vert »).

Lime est principalement utilisé dans les applications informatiques internet.

Dans d'autres nuanciers, on trouve, pour les arts graphiques, 042 Vert citron[1] ; en fil à broder 704 citron vert[2].

Couleur du Web[modifier | modifier le code]

Composante
RVB (r, v, b) (0, 255, 0)
Triplet hexa. 00FF00
CMJN (c, m, j, n) (100 %, 0 %, 100 %, 0 %)
TSL (t, s, l) (120°, 100 %, 50 %)

Lime, en anglais, signifie aussi bien glu que citron vert. L'une et l'autre étant de couleur vert-jaune pâle, peuvent avoir inspiré « lime » comme nom de couleur en 1890[3], mais il est sûr qu'actuellement, c'est le citron vert la référence.

Les concepteurs des noms de couleur X11 ont associé au mot-clé lime le code de couleur #00FF00, provoquant l'affichage à l'intensité maximale de la primaire verte des écrans[4], un vert-jaune selon la norme AFNOR X08-010 « Classification méthodique générale des couleurs »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

En français, le nom de couleur « vert citron » est attesté en 1819, pour décrire une variété de minerai de zinc[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. traduit « lime green », « Marqueur Promarker ».
  2. « Nuancier DMC numéros et noms », sur sd-g1.archive-host.com.
  3. Oxford English Dictionnary.
  4. « W3C TR CSS3 Color Module, SVG color keywords », sur w3.org.
  5. Robert Sève, Science de la couleur : Aspects physiques et perceptifs, Marseille, Chalagam,‎ , p. 247-251
  6. Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle appliquée aux arts, à l'agriculture, à l'économie rurale et domestique, à la médecine, t. 36, Paris,‎ 1816-1819 (lire en ligne), p. 416.