Vert épinard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le vert épinard est une teinte de vert, à l'origine un colorant alimentaire vert qu'on préparait avec des épinards[1]. Couramment, cette expression désigne une couleur d'un vert soutenu. Pour le Répertoire de couleurs de la Société des chrysanthémistes de 1905, les quatre tons représentent la « tonalité général d'un carré d'épinards, vu sans soleil, à 6-8 mètres de distance » (RC2).

« Vert épinard » décrit au XIXe siècle la couleur vert foncé de vêtements pour la chasse, qui deviendra plus tard le vert armée[2] ; cette couleur sera à la mode à des époques qui goûtent la discrétion sans renier les couleurs. Quand il s'agit d'une œuvre d'art, c'est une expression nettement péjorative.

Dans les nuanciers contemporains, on trouve KB241 Vert épinard[3], assez semblable, autant qu'on puisse en juger, à un des quatre tons du Répertoire de couleurs ; dans le domaine de la mode Vert épinard[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Dauthenay, Répertoire de couleurs pour aider à la détermination des couleurs des fleurs, des feuillages et des fruits : publié par la Société française des chrysanthémistes et René Oberthür ; avec la collaboration principale de Henri Dauthenay, et celle de MM. Julien Mouillefert, C. Harman Payne, Max Leichtlin, N. Severi et Miguel Cortès, vol. 2, Paris, Librairie horticole, (lire en ligne), p. 270.
  • Annie Mollard-Desfour, Le Vert : Dictionnaire des mots et expressions de couleur. XXe et XXIe siècles, CNRS éditions, coll. « Dictionnaires » (1re éd. 2012).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « épinard », sur cnrtl.fr ; lire la recette dans Émile de La Bédollière, Dictionnaire des ménages, Paris, (lire en ligne).
  2. « L'élégant, journal des tailleurs, 20 septembre 1938 », sur gallica.bnf.fr.
  3. (de) Pflanzengrün, (en) Vegetal green, « Tableau de faisabilité des teintes standards », sur kabe-farben.ch (consulté le 10 décembre 2014).
  4. « Robe demoiselle d’honneur », sur ruedelarobe.fr (consulté le 10 décembre 2014).