Ligne de Ligré-Rivière à Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne de
Ligré-Rivière à Richelieu
Pays Drapeau de la France France
Gares desservies Ligré-Rivière, Coutureau, , Champigny-sur-Veude, Richelieu
Historique
Mise en service 1884
Concessionnaires CFD (1884 – 1971)
RFR (1971 – 1985)
TVT (1985 – 2004)
N.C (depuis 2004)
Caractéristiques techniques
Longueur 15,6 km
Écartement standard (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Voie unique
Signalisation N.C
Trafic
Propriétaire Richelieu
Exploitant(s) N.C
Trafic fermé

La ligne de Ligré-Rivière à Richelieu est une ligne ferroviaire française intégralement établie en Indre-et-Loire. prolongement de la ligne de Port-Boulet à Port-de-Piles à partir de la gare de Ligré-Rivière, elle relie la gare de Ligré-Rivière, située sur la commune de Ligré, à celle de Richelieu.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est une ligne d’intérêt Local Richelieu Ligré-Rivière appartenant aux CFD (chemins de fer départementaux destinés à désenclaver les campagnes après la construction des grandes lignes et voies secondaires entre 1840 et 1870). Cette ligne construite en 1884 était raccordée à l’ancienne voie de Port-Boulet (ligne Nantes Lyon) à Port-de-Piles (ligne Paris Bordeaux) appartenant l’une et l’autre à la compagnie du P.O drainant une partie du trafic vers l'Administration des chemins de fer de l'État qui exploitait entre autre La ligne de Vendée Tours Chinon Les Sables d’Olonne. La Ligne Richelieu Ligré Rivière, outre le transport voyageurs et le courrier qui, expédié de Richelieu, était distribué à Tours le lendemain, acheminait chaque semaine sur Paris jusque dans les années 1950 un wagon entier de légumes et de spécialités régionales : asperges et veaux estimés élevés sur les prairies de la Veude (occupées aujourd’hui par les peupliers). Elle permettait également l’expédition de céréales et approvisionnait les agriculteurs en produits nécessaires à la culture (engrais, etc.). La réduction du trafic à partir des années 1960 par la concurrence du transport routier entraîne la fermeture de la ligne tandis que l’exploitation d’un chemin de fer touristique se développe à partir de 1974.

Ouverture[modifier | modifier le code]

  • Inauguration de la ligne de chemin de fer.

La ligne est inaugurée le , elle est ouverte aux voyageurs et au transport de marchandises et de courrier, est assez fréquentée (3 A/R par jour pour les voyageurs 1 A/R pour les marchandises).

  • Inauguration de l'activité touristique :

En 1974, un accord avec la Régie Ferroviaire Richelaise (R.F.R), exploitant de la ligne à cette époque, permettra à l’AJECTA l'exploitation de ses trains touristiques sur cette ligne, conjointement aux circulations marchandises, assurés par la R.F.R . La ligne apparaît dans plusieurs films du fait du matériel historique et de la bonne conservation de ses gares et infrastructures.

Fermeture[modifier | modifier le code]

Le déficit de la ligne amène le conseil général à fermer le service voyageurs en 1937 remplacé par une desserte routière; le mécontentement des usagers maintiendra le service ferroviaire jusqu'en 1960 au prix d'un matériel modernisé (autorail Billard) d'une maintenance moins coûteuse

  • Service voyageurs : 1960
  • Trafic marchandises : 1993
  • Trafic touristique : 2004

Déclassement[modifier | modifier le code]

La ligne est déclassée, la voie et les installations déposées au premier semestre 2016 (chantier ouvert le ) en vue de la réalisation d'une voie de communication douce, voie verte entre Richelieu et Chinon (lieu-dit Saint-Lazare, ancienne jonction vers Loudun), ce qui induit également la section de ligne du réseau général entre Ligré-Rivière et Chinon de l'ancienne ligne de Port-Boulet à Port-de-Piles.

Cette transformation étant initiée par les communautés de communes concernées par la ligne.

Dans ce cadre il est prévu de réaliser une restauration des gares une scénographie

Références[modifier | modifier le code]

Bulletin d'information de la communauté de commune du Richelais

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]