Ligne d'Auxy - Juranville à Bourges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le chemin de fer image illustrant le Loiret image illustrant le Cher
Cet article est une ébauche concernant le chemin de fer, le Loiret et le Cher.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ligne
d'Auxy - Juranville à Bourges
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1884 – 1885
Concessionnaires De Mieulle (1872 – 1881)
État (Non concédée) (1881 – 1883)
PO (1883 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 682 000
Longueur 135,747 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Pente maximale 17 ‰
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Fret sur les sections subsistantes

La ligne d'Auxy - Juranville à Bourges est une ligne ferroviaire française, qui reliait la gare d'Auxy - Juranville dans le département du Loiret à celle de Bourges dans le département du Cher.

Elle constitue la ligne 682 000[1] du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ligne d'intérêt local de Beaune-la-Rolande[2] à la limite du Cher, en direction d'Argent, par ou près Bellegarde et Lorris a été concédée, à titre éventuel, par le conseil général du Loiret à messieurs le duc de Brissac, le comte de Constantin, de Mieulle et Isouard le 23 août 1872[3].

La loi du 17 juin 1874[4] a déclaré d'utilité publique la ligne d'Argent à Beaune-la-Rolande et celle de Bourges à Gien (via Argent) et a concédé définitivement celles-ci à M de Mieulle qui a fondé par la suite la Compagnie du chemin de fer de Bourges à Gien et d'Argent à Beaune-la-Rolande.

À la suite de la faillite de la compagnie de M Demieulle, l'État a racheté les 2 lignes (convention du 26 mars 1881, validée par la loi du 3 août 1881[5]) et a poursuivi les travaux.

Le 20 novembre 1883 [6], une loi entérine la convention provisoire du 28 juin 1883 passée entre le ministère des travaux publics et la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) à qui sont concédés les 2 lignes.

C'est cette dernière compagnie qui a ouvert la section de Beaune-la-Rolande à Argent le 19 mai 1884[7] et celle d'Argent à Bourges le 15 juin 1885[8].

Le 1er janvier 1934, les Compagnies des chemins de fer de Paris à Orléans et du Midi et du Canal latéral à la Garonne créent une communauté d'intérêt financière, commerciale et technique pour l'exploitation de leurs réseaux. Toutefois, chacune des deux compagnies conserve la concession des lignes qu'elle a obtenu de l'État. Au 1er janvier 1938, lors de la fusion des grandes compagnies françaises de chemins de fer, la ligne est intégrée au réseau de SNCF. Enfin Réseau ferré de France (RFF) est devenu propriétaire de la ligne de 1997 au 31 décembre 2014.

La section d'Auxy - Juranville à Beaune-la-Rolande a été fermée au service des voyageurs en 1932 et celle de Beaune-la-Rolande à Bourges en 1939.

Le service des marchandises a été supprimé par étapes sur plusieurs sections :

  • Auxy - Juranville - Beaune-la-Rolande : juin 1941.
  • Beaune-la-Rolande - Lorris : 3 novembre 1969.
  • Lorris - Les Bordes : 2 février 1953.
  • Aubigny-sur-Nère - Asnières-lès-Bourges : 24 septembre 1989.
  • Châteauneuf-sur-Loire - Aubigny-sur-Nère : 13 décembre 2009

Dates de déclassement[modifier | modifier le code]

  • Auxy - Juranville à Beaune-la-Rolande (PK 0,000 à 5,684) : ?
  • Saint-Loup-des-Vignes à Bellegarde - Quiers (PK 9,600 à 14,400) : 7 décembre 1965[9].


  • Lorris aux Bordes (PK 29,800 à 41,530) : 7 décembre 1965[9].
  • Beaune-la-Rolande à Saint-Loup-des-Vignes (PK 6,455 à 9,600) : 19 octobre 1967[10].
  • Bellegarde - Quiers à Lorris (PK 14,400 à 29,800) : 29 octobre 1970[11].
  • Aubigny-sur-Nère à Asnières-les-Bourges (PK 85,303 à 129,850) : 16 décembre 1991[12].

Actuellement[réf. nécessaire], seul le tronçon d'Asnières-lès-Bourges à Bourges est utilisé pour le trafic des marchandises. La section de Sully-sur-Loire à Aubigny-sur-Nère a le statut de ligne non exploitée. Le reste de la ligne est déclassé. Depuis le 13 décembre 2009, le trafic est interrompu entre Châteauneuf-sur-Loire et Sully-sur-Loire.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Depuis 1953, l'itinéraire exploité, en traction diésel, par la SNCF était :

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, ISBN 978-2-918758-44-0, volume 2, page 64.
  2. L'actuelle gare d'Auxy - Juranville sur la ligne de Villeneuve-Saint-Georges à Montargis s'appelait à l'époque Beaune-la-Rolande.
  3. Rapports et délibérations - Conseil général du Loiret, année 1873/04, page 57.
  4. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État, année 1874, page 282.
  5. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État, année 1881, page 406.
  6. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements, et avis du Conseil d'état, année 1884, page 89.
  7. Rapports et délibérations - Conseil général du Loiret, année 1884/08, page 27.
  8. Rapports et délibérations - Conseil général du Loiret, année 1886/09, page 43.
  9. a et b Journal Officiel de la République Française du 12 décembre 1965, page 11 219
  10. Journal Officiel de la République Française du 5 novembre 1967, page 10 878
  11. Journal Officiel de la République Française du 18 novembre 1970, page 10 609
  12. Journal Officiel de la République Française du 20 décembre 1991, page 16 842

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]