Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du serpent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Chevaliers de Baphomet
La Malédiction du serpent
Éditeur Revolution Software
Développeur Revolution Software
Concepteur Charles Cecil

Début du projet début 2012[1]
Date de sortie Épisode 1
4 décembre 2013 (PC)[2]
18 décembre 2013 (Vita)
6 février 2014 (iOS)
15 mars 2014 (Android)

Épisode 2
17 avril 2014 (PC)
28 mai 2014 (Vita)

Version complète
20 juin 2014 (PC)
4 septembre 2015 (PS4, Xbox One)

Genre Jeu d'aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows, Mac OS X, Linux, iOS, Android, PlayStation Vita, PlayStation 4, Xbox One
Média DVD-Rom, distribution numérique
Langue Anglais, français, allemand, espagnol, italien
Contrôle Clavier + souris, écran tactile

Moteur Virtual Theatre 7[3]

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du serpent (version originale : Broken Sword 5: The Serpent's Curse) est un jeu vidéo d'aventure développé par Revolution Software. Il s'agit du cinquième opus de la série Les Chevaliers de Baphomet. La première partie est sortie le 4 décembre 2013 sur Windows, Mac OS X et Linux puis sur PlayStation Vita, iOS et Android, tandis que la seconde partie est sortie le 16 avril 2014. Le jeu est ensuite commercialisé en version physique complète le 20 juin 2014 sur PC, puis le 4 septembre 2015 sur PlayStation 4 et Xbox One[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que George Stobbart retrouve par hasard Nicole Collard à Paris dans une galerie d'art au cours d'une exposition que sa compagnie assure, un voleur s'introduit dans la galerie et vole un mystérieux tableau "La Maledicció", tuant au passage le propriétaire de la galerie. Les deux amis se lancent alors à nouveau dans une enquête qui les mènera sur la piste de trafiquants d'œuvres d'art et des gnostiques.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent se place comme un retour aux sources de la franchise. L'aventure se joue en utilisant une interface de type point and click, au sein de décors dessinés en deux dimensions. Les personnages seront quant à eux modélisés en trois dimensions, pré-rendu et enregistrés en tant que série d'images[5]. Ce choix se justifie par la nécessité de supporter des plateformes aux résolutions extrêmement variables, pour lesquels réaliser à nouveau toute l'animation manuellement serait trop coûteux[5]. Le jeu retournant vers un style en deux dimensions, Revolution s'est entouré de nombreux artistes ayant travaillé pour des entreprises telles que Disney, Aardman ou encore Universal[6].

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est annoncé officiellement le 23 août 2012[7]. Cette annonce fut accompagnée du lancement d'une campagne de financement collaboratif au travers de Kickstarter. Charles Cecil révéla à cette occasion que le jeu était en développement depuis six mois déjà, mais qu'un apport financier supplémentaire serait nécessaire pour terminer le développement. Il ajouta que dépendre d'un financement collaboratif plutôt que du financement d'un éditeur laisserait aux développeurs une liberté créative totale[1]. Le 5 septembre 2012, seulement 13 jours après le lancement de la campagne, les promesses de financement dépassent les 400 000 dollars, somme requise par Revolution pour terminer le développement[8]. À l'issue de la campagne de financement, le montant récolté dépasse les 820 000 dollars, si l'on additionne le financement Kickstarter et les dons effectués par l'intermédiaire de Paypal[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Revolution Software, « Les Chevaliers de Baphomet - La Malédiction du Serpent », sur YouTube,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  2. « Le prochain Baphomet en décembre », sur jeuxvideo.com,‎ (consulté le 5 novembre 2013)
  3. (en) Revolution Software, « Mini Update: Meet The Team - Joost Peters », sur Kickstarter,‎ (consulté le 13 septembre 2012)
  4. « Broken Sword 5 sort aujourd'hui sur PS4 et Xbox One », sur jeuxvideo.com,‎ (consulté le 8 septembre 2015).
  5. a et b (en) Revolution Software, « Why do the characters look different from Broken Sword 1 and 2? », sur Kickstarter,‎ (consulté le 13 septembre 2012)
  6. (en) Revolution Software, « Broken Sword - the Serpent's Curse Adventure », sur Kickstarter,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  7. « Les Chevaliers de Baphomet 5 officialisé », sur jeuxvideo.com,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  8. « Les Chevaliers de Baphomet 5 sur Kickstarter : 400 000 $ rassemblés en seulement 13 jours », sur jeuxvideo.fr,‎ (consulté le 8 septembre 2012)
  9. « Revolution Software sur un nouveau Beneath a Steel Sky », sur Playvita-live,‎ (consulté le 27 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]