Le Chemin des écoliers (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Chemin des écoliers.
Le Chemin des écoliers
Réalisation Michel Boisrond
Scénario Jean Aurenche
Pierre Bost
d'après le roman de
Marcel Aymé
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 80 minutes
Sortie 1959

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chemin des écoliers est un film de Michel Boisrond sorti en 1959, d'après le roman éponyme de Marcel Aymé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir entretenir sa jeune maîtresse, Yvette, dont le mari est prisonnier en Allemagne, Antoine Michaud, jeune lycéen de 17 ans, se livre au marché noir en compagnie de son ami Paul Tiercelin. Son père, Charles Michaud, brave homme d'une honnêteté scrupuleuse, inquiet d'une de ses absences et de son carnet scolaire désastreux, se renseigne auprès de monsieur Tiercelin, père de Paul, qui vit du marché noir dans son restaurant fréquenté par les Allemands et les « collabos ». Pour assurer la tranquillité d'Antoine, Tiercelin jette dans les bras de Michaud, Olga, une fille facile. L'aventure risquant de se terminer mal, Michaud père reprendra heureusement la situation en main et aura constaté entre temps, qu'Antoine est devenu un adulte. De nouveaux rapports s'établissent entre le père et le fils.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

« Aurenche et Bost, à l'aise dans l'univers de Marcel Aymé, et une distribution brillante donnent à ce film un charme acidulé et en font un bon témoignage sur la vie des Français sous l'Occupation en dépit de certains aspects caricaturaux[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Tulard, Guide des Films, Paris, Robert Laffont, 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]