Lazhar Akremi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lazhar Akremi
Illustration.
Lazhar Akremi lors d'une conférence consacrée à l'avenir politique de la Tunisie, en mars 2011.
Fonctions
Ministre-conseiller auprès du chef du gouvernement tunisien
En fonction depuis le
Président Béji Caïd Essebsi
Chef du gouvernement Youssef Chahed
Gouvernement Chahed
Ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec l'Assemblée des représentants du peuple

(8 mois)
Président Béji Caïd Essebsi
Chef du gouvernement Habib Essid
Gouvernement Essid
Prédécesseur Poste créé
Successeur Khaled Chouket
Député de la circonscription de Ben Arous

(2 mois et 18 jours)
Élection 26 octobre 2014
Groupe politique Nidaa Tounes
Successeur Tahar Battikh[1]
Ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur chargé des Réformes

(5 mois et 23 jours)
Président Fouad Mebazaa (intérim)
Moncef Marzouki
Premier ministre Béji Caïd Essebsi
Gouvernement Caïd Essebsi
Successeur Mohamed Abbou
Saïd Mechichi
Biographie
Nom de naissance Mohamed Lazhar Akremi
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Gafsa, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Nidaa Tounes
Diplômé de Université de Damas
Profession Journaliste
Avocat

Lazhar Akremi (arabe : لزهر العكرمي), né le à Gafsa, est un journaliste, avocat et homme politique tunisien.

Il est ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur chargé des Réformes, du 1er juillet au 24 décembre 2011, au sein du gouvernement de Béji Caïd Essebsi. En 2015, il est ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec l'Assemblée des représentants du peuple.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Lazhar Akremi étudie au lycée mixte de Gafsa puis à la faculté de lettres de La Manouba, en 1980 et 1981, et à l'université de Damas (Syrie), où il décroche une maîtrise de droit[2].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1984, il devient journaliste. Entre 1992 et 1994, il est attaché de presse au sein du ministère de la Justice. À partir de 1994, il exerce la profession d'avocat[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

À la suite de la révolution de 2011, Lazhar Akremi est nommé ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur[3], chargé des Réformes, dans le gouvernement de Béji Caïd Essebsi. Son ministre de l'Intérieur référent est Habib Essid.

En 2012, il rejoint Béji Caïd Essebsi pour fonder Nidaa Tounes[4] dont il devient le porte-parole. Il est élu à l'Assemblée des représentants du peuple lors des élections du 26 octobre 2014 dans la circonscription de Ben Arous. Le 23 janvier 2015, il est nommé au poste de ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec l'assemblée dans le gouvernement de Habib Essid[5]. Le 5 octobre, il annonce sa démission[6], acceptée le lendemain par le chef du gouvernement[7].

En juin 2019, il est nommé ministre-conseiller auprès du chef du gouvernement Youssef Chahed[8].

Distinction[modifier | modifier le code]

Le 23 novembre 2011, il est décoré des insignes de commandeur de l'Ordre de la République tunisienne[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lazhar Akremi est marié et père de trois enfants[2].

 Publications[modifier | modifier le code]

  • (ar) Patries : interdiction, criminalisation et expropriation (أوطان التحريم و التجريم و الاستباحة), éd. Karem Sharif, Tunis, 2016[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nawel Bizid, « Huit nouveaux députés rejoignent l'Assemblée des représentants du peuple », sur webdo.tn, (consulté le 17 août 2017)
  2. a b et c « Biographie du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur chargé des Réformes », sur turess.com, (consulté le 17 août 2017)
  3. « Ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, chargé des Réformes Me Mohamed Azher Akremi : pourquoi le ministère de l'Intérieur doit disparaître », sur leaders.com.tn, (consulté le 17 août 2017)
  4. « Composition du comité constitutif du Mouvement « l'Appel de Tunisie » », sur espacemanager.com, (consulté le 17 août 2017)
  5. « Composition officielle du nouveau gouvernement Essid », sur businessnews.com.tn, (consulté le 17 août 2017)
  6. « Lazhar Akremi quitte le gouvernement », sur businessnews.com.tn, (consulté le 17 août 2017)
  7. « Tunisie : Habib Essid accepte la démission de Lazhar Akremi », sur gnet.tn, (consulté le 17 août 2017)
  8. « Lazhar Akermi serait nommé conseiller de Youssef Chahed », sur businessnews.com.tn, (consulté le 22 juin 2019)
  9. « Des personnalités décorées par le président de la République par intérim », sur leaders.com.tn, (consulté le 17 août 2017)
  10. (ar) « Lazhar Akremi publie un nouveau livre », sur archive.alchourouk.com,‎ (consulté le 17 août 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]