Laurent Robin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robin.
Laurent Robin
Description de cette image, également commentée ci-après

Laurent Robin (photo: Ugo Cab)

Informations générales
Naissance (50 ans)
Fontainebleau
Genre musical jazz
Instruments batterie
Labels Breakz, La Borie Jazz

Laurent Robin, né en 1967 à Fontainebleau, est un batteur, compositeur et interprète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Robin commence ses études musicales au Conservatoire Municipal de Fontainebleau puis passe une saison au CIM de Paris. Il rejoint le groupe de batteurs Tams Tams l'Europe composé d'André Ceccarelli et de Paco Sery. Il remplace François Laizeau dans le groupe de Claude Sommier d'Afro jazz DJOA et part en tournée dans les Antilles et Les Caraïbes. Il joue au Pan Jazz Festival de Trinidad avec Andy Narell. Il rejoint le quartet de Deborah Seffer et participe aux festivals de Montréal, Nice et Montreux. En 1995, il rentre dans la Compagnie LUBAT composée alors d'André Minvielle, Patrick Ozier et Yves Carbonne. Laurent Robin rencontre Michel Portal et Louis Sclavis. Il tourne en Europe et en Afrique.

En 1996, il rencontre Arthur H et ils enregistrent l'album Troubles Fêtes[1]. Il s'ensuit une tournée dans toute la France, en Afrique, au Canada et au Japon. Il enregistrera quatre autres albums avec le chanteur. Parallèlement, il joue régulièrement avec des musiciens comme David El Malek, Baptiste Trotignon. D'autre part, il rejoint le quintet de Sylvain Beuf, composé de Christophe Walleme, Manuel Rocheman et François Verly. Ils enregistrent l'album Soul Notes et partent en tournée au Mexique ainsi que dans des festivals dans toute la France. Il entame en même temps une collaboration de cinq années avec le quintet de Michel Portal composé de Bojan Z, Flavio Boltro, François Moutin ou Linley Marthe. Ils effectuent une tournée en France et dans toute l'Europe et ils se produisent dans les festivals de Marciac, de Vienne et de Nice.

Au début des années 2000, Laurent Robin enregistre avec le chanteur Mathieu Boogaerts et part en tournée d'une année dans en France et au Japon. D'autre part, il enregistre le premier album d’Héléna Noguerra (Bikini) [2]et part à nouveau au Japon pour se produire dans des festivals. Par ailleurs, il joue avec le Groove gang de Julien Loureau et le All Star d’Olivier Temime dans les clubs parisiens et à Marciac. Il enregistre l'album Soulshine avec DJ CAM[3]. Il s'ensuit une tournée dans toute la France, notamment au festival Jazz de Montreux. Laurent Robin part en tournée en France avec Rhoda Scott et Stéphane Belmondo.

Toujours en 2000, avec le trio de N'guyen Lee et Linley Marthe, il effectue une tournée dans toute l'Europe. D'autre part, il accompagne la chanteuse Anne Ducros à l'occasion de concerts en France, en Italie et au Canada. Il part ensuite en tournée avec le quintet des frères Belmondo: au New York jazz festival, au Canada, en Russie et en Afrique. Il enregistre l'album Wonderland[4] avec Stéphane Belmondo et Eric Lénigni, célébré comme meilleur album de Jazz 2004 aux Victoires de la musique. Il part deux ans en tournée avec le chanteur Michel Jonasz et enregistre avec lui l'album Michel Jonasz. Il joue en trio avec Laurent de Wilde et Darryl Hall et ils enregistrent l'album The Present et part en tournée dans toute la France. Il joue régulièrement dans le Paris Jazz Big Band de Pierre Bertand et Nicolas Folmer : ils enregistrent l'album Paris 24H. Il enregistre et tourne avec la chanteuse Youn Sun Nah. Ils se produisent en concerts en France, à Singapour, au Lincoln Center de New York et au Greek Theatre de Los Angeles. D'autre part, il participe au Big Band d 'Ivan Jullien. Il effectue une tournée au Danemark avec la chanteuse et pianiste Susie Hyldgaard. S'ensuivent des concerts en Corée du Sud. Il tourne en Allemagne avec la chanteuse anglaise MALIA et enregistre avec le pianiste et compositeur Bill Laurence à Londres.

En tant que producteur cette fois, il produit l'album de la chanteuse chinoise Zhan Xiao Li, enregistré en compagnie de Ira Coleman, Stuart Mc Callum, Bill Laurence puis les accompagne pour des concerts en Chine et au Festival de jazz de Pékin notamment. Par ailleurs, il collabore avec André Manoukian à divers projets musicaux : enregistrement de l'album Inkala et So in Love. Il part en tournée dans toute l'Europe, en Afrique, aux États-Unis et au Royaume-Uni avec la chanteuse malienne Rokia Traoré.

En 2011 naît le premier projet solo de Laurent Robin en tant que compositeur et interprète: Laurent Robin & The Skyriders. Il enregistre l'album Ode to the Doodooda[5] (Laborie Jazz) avec les pianistes Benjamin Moussay et Vincent Lafont.

En 2014, Laurent Robin & The Skyriders enregistrent leur deuxième album intitulé Movie’zz qui paraît chez le label Breakz.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

-Prix d’Excellence de l’Ecole Boursault en 1986
-Lauréat du concours de jazz de la Défense en 1997 avec le quartet composé de Pierrick Pedron, Vincent Artaud et Boris Blanchet.
-Meilleur album de Jazz 2004 aux Victoires de la Musique pour Wonderland avec Stéphane Belmondo et Eric Lénigni.
-Diplômé « with honors » du PIT de Los Angeles.

Discographie[modifier | modifier le code]

Laurent Robin & The Skyriders[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Le Show du chat (Gaga Des Gags D'Oggy)
  • 2009 : Docteur Boris et Mister Vian (Diane Tell)
  • 2008 : Kangaba (Kouyaté - Neerman)
  • 2009 : Dream (Line Kruse)
  • 2009 : Stay (DJ Cam Quartet)
  • 2007 : Nour (Malouma)
  • 2006 : C'est Si Bon (Arielle Dombasle)
  • 2006 : The Present (Laurent De Wilde)
  • 2006 : Fragile (Marianne James)
  • 2006 : Tambours du Bronx (Les Tambours du Bronx)
  • 2005 : La Femme du Parfumeur (Michel Jonasz)
  • 2004 : Paris Jazz Big Band (Paris 24h)
  • 2003 : Négresse Blanche (Arthur H)
  • 2003 : By Tassel et Naturel (Fillet of Soul)
  • 2003 : Madame L'Existence (Jacques Dutronc)
  • 2002 : Soulshine (DJ Cam)
  • 2001 : Summer in Paris (Cam)
  • 2000 : Bon Voyage (Mathieu Boogaerts)
  • 2000 : Hawaï (Java)
  • 2000 : Pour Madame X (Arthur H)
  • 1999 : B.O.F. inséparables (Arthur H)
  • 1999 : Silence (Les Tambours du Bronx)
  • 1999 : Etrange (Samdj)
  • 2000 : Je Dis Aime (M)
  • 2000 : En public (Mathieu Boogaerts)
  • 1998 : Le Paradis Paën (Jacques Higelin)
  • 1998 : Le Petit Déjeuner sur l'Herbe (Franck Monnet)
  • 1998 : Playa (Franck Monnet)
  • 1998 : Project: Bikini (Helena Noguerra)
  • 1997 : Approche-toi (Dick Annegarn)
  • 1997 : Fête Trouble (En Concert) (Arthur H)
  • 1996 : Trouble-Fête (Arthur H)
  • 1992 : So You Say (Kindred)

Notes et références[modifier | modifier le code]

France Musique Alliance française

Liens externes[modifier | modifier le code]