Ivan Jullien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jullien.
image illustrant le jazz image illustrant un compositeur de musique de film
image illustrant un compositeur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant le jazz, un compositeur de musique de film et un compositeur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ivan Jullien
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
VincennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Distinctions

Ivan Jullien, né le à Étampes[1] et mort le à Vincennes[2],[3], est un trompettiste, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, qui a œuvré pendant plus de 50 ans auprès d'artistes de renom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivan Jullien s'est distingué au cinéma comme arrangeur — Un homme et une femme, Le Soleil des voyous, Le Passager de la pluie… — et en tant que compositeur-arrangeur — Tir groupé, Ronde de nuit, The Eye of the widow

Il a également dirigé un big band, le Paris Jazz All Stars, dans les années 1960/1970, dans lequel ont joué les meilleurs jazzmen français et avec lequel il enregistra plusieurs albums dont Paris point zéro (1966), Secret Service (1971) et Porgy and Bess. Il y jouait aussi de la trompette.

Il a écrit plus de 10 000 arrangements pour : Michel Legrand, Claude Nougaro, Henri Salvador, Charles Aznavour, Eddy Mitchell, Johnny Hallyday, Sacha Distel, Nicole Croisille, Nicoletta, Bernard Lavilliers, Françoise Hardy, Michel Jonasz, Charles Trenet, Count Basie Orchestra, Michel Leeb, Dee Dee Bridgewater, Elton John, ainsi que de nombreuses collaborations avec Eddie Barclay, Quincy Jones

Ivan Jullien a enseigné plus de 20 ans les techniques de l’orchestration et de l’arrangement musical. Il a compilé la somme de ses connaissances et de son savoir-faire dans un ensemble de huit ouvrages pédagogiques intitulés Traité de l'arrangement, en collaboration avec le compositeur et arrangeur Jean-Loup Cataldo[4], qui traitent notamment de musique classique mais aussi de jazz, de musique contemporaine et de films[2].

En 2006, il participe activement à la recomposition du Big Band de l'Olympia, à Jazzaparc chez Jacques Gay, en relation avec Roger Guérin et Jean Michel Boris.

Depuis 2008, il assurait les compositions, les arrangements et la direction du nouveau grand orchestre qu'il venait de reformer.

Il meurt à 80 ans des suites d'une insuffisance respiratoire liée à une pneumopathie.

Distinction[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. a et b Voir sur lemonde.fr.
  3. a et b « Mort d’Ivan Jullien, seigneur du jazz français », RTL.
  4. Quatre ouvrages sont déjà publiés aux éditions Mediamusique, mais les manuscrits autographes au complet sont collationnés.
  5. Voir sur France Inter.

Liens externes[modifier | modifier le code]