Laurent Le Mesle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemesle.
Laurent Le Mesle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Procureur général
Cour d'appel de Paris
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Laurent Le Mesle (né en 1951 à Saint-Brieuc dans les Côtes-d'Armor) est un ancien conseiller technique de Jacques Chirac à la Présidence de la République, procureur général près la Cour d'Appel de Paris, et actuel Premier avocat général à la Cour de cassation.

Laurent Le Mesle a été le conseiller judiciaire du président de la République Jacques Chirac et l'a représenté lors des audiences préparatoires du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Parcours[modifier | modifier le code]

Chancellerie[modifier | modifier le code]

À la chancellerie, Laurent Le Mesle a contribué à la nomination au poste de secrétaire général de Marc Moinard, ancien procureur général de Bordeaux, auprès de qui Laurent Lemesle a commencé sa carrière au parquet. Marc Moinard, ancien dirigeant de l'association professionnelle des magistrats (APM), syndicat proche de l'ex-RPR, est "l'homme de l'hélicoptère", qui avait dépêché en 1996 un appareil dans l'Himalaya afin de retrouver le procureur de la République de l'Essonne, Laurent Davenas, pour éviter l'ouverture d'une information judiciaire contre l'épouse du maire de Paris, Xavière Tibéri, dans l'affaire des emplois fictifs du Conseil général de l'Essonne.

Procureur général de Paris[modifier | modifier le code]

Le 13 septembre 2006, il est nommé procureur général près la cour d'appel de Paris lors du conseil des ministres en remplacement de Yves Bot, qui doit être nommé le 6 octobre 2006 avocat général à la Cour de justice des communautés européennes de Luxembourg.

Le poste de procureur général de Paris est l'un des plus importants du parquet (ministère public). Placé sous l'autorité hiérarchique directe du garde des sceaux, il supervise l'essentiel des affaires sensibles et décide des choix de politique pénale.

Cette nomination est cependant décriée, puisque Laurent Le Mesle, ancien conseiller juridique du Président de la République Jacques Chirac, devra en tant que nouveau Procureur général de Paris réenclencher et suivre la procédure qui visera Jacques Chirac à l'expiration de son mandat présidentiel, concernant l'affaire des HLM de Paris.

Laurent Le Mesle est le supérieur hiérarchique de Jean-Claude Marin, le procureur de la République de Paris, ancien directeur des affaires criminelles et des grâces (DACG) de Dominique Perben.

En octobre 2007, il décide de ne pas rouvrir le dossier de l'affaire Robert Boulin

Premier avocat général près la Cour de cassation[modifier | modifier le code]

Le 10 décembre 2009, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a donné un avis favorable à la nomination de Laurent Le Mesle au poste de Premier avocat général à la Cour de cassation, en remplacement de Régis de Gouttes Lastouzeilles, admis à faire valoir ses droits à la retraite. La nomination de Laurent Le Mesle a donc été entérinée par décret du Président de la République, le 25 décembre 2009.

Références[modifier | modifier le code]

  • « Laurent Lemesle, serviteur de l'État », Le Monde, 14 septembre 2006.
  • « Nomination judiciaire : l'Élysée critiqué », Nouvelobs.com, 11 septembre 2006.
  • « Le directeur du cabinet du garde des sceaux devient procureur général de Paris », Le Monde, 13 septembre 2006.