Langue OVS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fréquence de distribution de l'ordre des mots dans les langues
Ordre Résultat en français Proportion Exemples
SOV il la pomme mange 45 % Japonais, Latin, Tamoul, Basque
SVO il mange la pomme 42 % Français, Mandarin, Russe
VSO mange il la pomme 9 % Irlandais, Arabe
VOS mange la pomme il 3 % Malgache, Baure
OVS la pomme mange il 1 % Apalai, Hixkaryana
OSV la pomme il mange 0 % Warao
Les proportions sont données d'après l'étude de 402 langues de Russell S. Tomlin[1],[2]

Une langue OVS est, en typologie syntaxique, une langue dont les phrases suivent généralement un ordre objet-verbe-sujet.

Fréquence[modifier | modifier le code]

Cet ordre est le cinquième en fréquence et est représenté par 1 % des langues[3].

Utilisation majeure[modifier | modifier le code]

Toutes les langues OVS connues sont des langues amazoniennes[4]. Parmi les langues amérindiennes, elles sont majoritairement dans la famille caribe.

La première attestation de l'existence de l'ordre OVS se trouve dans la présentation d'un point de morphologie d'une langue caribe du Venezuela : le e'ñepa (ou panaré). Cette probable première attestation, citée par Derbyshire à l'origine des recherches systématiques sur l'ordre OVS dans les langues caribes, dont le hixkaryana, est publiée dans une revue vénézuélienne[Laquelle ?].

La première systématiquement décrite est une langue indigène du Brésil, le hixkaryana.

Les trois autres langues caribes OVS connues[4] sont la langue des Macuxi, l'apalai et le trio (langue des Tiriyó).

Deux autres langues OVS sont connues[4] : le bara — langue également amérindienne mais de la famille tucanoane — et l’urarina, un isolat du Pérou.

Exemple[modifier | modifier le code]

André Cauty, en 1974, a proposé l'exemple suivant :
Objet Verbe Sujet

  • pi? kokampö? unkï?
  • enfant laver femme
  • La femme lave l'enfant ;

qui contraste avec :

  • unkï? kokampö? pi?
  • femme laver enfant
  • L'enfant lave la femme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Minaudier, Poésie du gérondif : vagabondages linguistiques d’un passionné de peuples et de mots, Le Tripode, coll. « Météores » (no 11), , 160 p. (ISBN 978-2-37055-128-3)
  • [Cauty 1974] André Cauty, Reflexiones sobre 'las formas flexionales' del idioma panare, dans Antropológica, no 37, Caracas (Venezuela), 1974, p. 41–50

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Charles F. Meyer, Introducing English linguistics—International student edition.
  2. (en) Russell Tomlin, Basic word order : functional principles, Londres, Croom Helm, 1986, p. 22.
  3. (en) Russell Tomlin, ibid.
  4. a, b et c Minaudier 2017, p. 115.