La Ronde de l'aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ronde de l'aube (The Tarnished Angels) est un film américain réalisé par Douglas Sirk et sorti en 1958.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1932, lors d'un reportage sur un meeting d'acrobatie aérienne à La Nouvelle-Orléans, le journaliste Burke Devlin rencontre un passionné d'aviation, Roger Shumann, héros de l'Escadrille Lafayette, et sa femme Laverne...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

À l'occasion d'une diffusion télévisée, Patrick Brion écrivait dans Télérama (sous le pseudonyme d'André Moreau) :

« Dès la première apparition de Laverne, jouée par Dorothy Malone, cheveux et jupe au vent, on comprend que La Ronde de l'aube est un film dans lequel Douglas Sirk a mis toute sa personnalité et toute sa sensibilité. Retrouvant, quelques mois seulement après Écrit sur du vent, trois des interprètes du film (Rock Hudson, Robert Stack et Dorothy Malone), il s'attache à l'univers des pilotes acrobatiques. Héros de la Première Guerre mondiale, habitués à braver les dangers, ces hommes sont la distraction d'une Amérique marquée par la grande crise économique. La mort s'inscrit en filigrane et rarement, les thèmes chers à Faulkner ont été restitués aussi remarquablement qu'ici. Sirk a d'ailleurs avoué avoir toujours été fasciné par ces personnages « à l'affût de la vie et qui croient qu'elle leur échappe ». Le danger, la mort, la volonté de la braver en prenant le maximum de risques et, parallèlement, le souhait de vivre le plus intensément possible, tel est le climat de La Ronde de l'aube. Bouleversant. »

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette même année 1958, William A. Wellman réalise un film consacré à l'escadrille Lafayette, sous le titre C'est la guerre (Lafayette Escadrille).

Lien externe[modifier | modifier le code]