La Paloma adieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Paloma adieu
Single de Mireille Mathieu
extrait de l'album C'est l'amour et la vie que je te dois
Face B C'est l'amour et la vie que je te dois
Sortie 1973
Durée 3:53
Genre Variété française
Format 45 tours
Auteur Catherine Desage
Compositeur Sebastián Iradier
Label Philips
Classement N°5 (France) (janvier 1974)[1]

Singles de Mireille Mathieu

La Paloma adieu est une chanson, sortie en 1973, de la chanteuse française Mireille Mathieu. Cette chanson fut l'un des grands succès de la chanteuse et est souvent reprise sur ses différentes compilations. Il existe une version allemande (La Paloma ade), une version espagnole (La Paloma vendra) et une version anglaise (La Paloma Goodbye).

Le single est arrivé à la 25e place des meilleures ventes de 45 tours en 1973 avec des ventes certifiées à plus de 400 000 exemplaires[2] et constitue l'un des grands succès discographiques de la chanteuse en France.

Version allemande[modifier | modifier le code]

La Paloma ade[3] est sortie en Allemagne en 1973 dans l'album mm (label Ariola). Elle y a connu un très grand succès puisqu'elle est restée 27 semaines dans les charts allemands et y a atteint la première position[4] La durée est exactement la même que celle de la version originale. Le texte a été adapté par Georges Buschor.

Version espagnole[modifier | modifier le code]

La Paloma vendra est sortie en Espagne en en 1974. Sur le disque 45 tours, sorti sous le label Ariola, se trouve également Acrópolis adios qui est la version espagnole d'un autre succès de Mireille, Acropolis Adieu. Elle dure 3 min 47, soit quelques secondes de moins que la version originale. La traduction du texte est de Carlos Toro.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1],vu sur Top-France.fr.
  2. « TOP 1973 - 300.000 à 600.000 », sur Top-France (consulté le 11 mai 2013)
  3. [2],vu sur Encyclopédisque.fr.
  4. voir l'intérieur de la pochette de la compilation allemande de 2004 Bonjour Mireille.