L'Orphelin de la Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anicet Charles Gabriel Lemonnier, Première lecture en 1755 de L'Orphelin de la Chine de Voltaire dans le salon de Mme Geoffrin. Vue imaginaire du salon de Mme Geoffrin, réunissant Diderot, Montesquieu, Rousseau, D'Alembert, Jussieu, Buffon...

L'Orphelin de la Chine est une pièce de théâtre de Voltaire écrite en 1755 et représentée pour la première fois le à la Comédie-Française.

Voltaire s'est inspiré de la traduction du chinois de L'Orphelin de la famille Zhao, due au père de Prémare et parue en 1735.

À la création de la pièce, les rôles principaux étaient joués par Lekain (Gengis-Kan), Mademoiselle Clairon (Idamé) et Pierre Sarrazin (Zamti)[1].

Édition[modifier | modifier le code]

  • Voltaire, L'Orphelin de la Chine, 1755, Tragédie, représentée pour la première fois à Paris le 20 août 1755, avec deux lettres critiques. Michel Lambert, libraire, Paris, 1755. XIII+72+[32] pages [lire en ligne] sur chineancienne.fr ; [lire en ligne] sur archive.org

Traduction[modifier | modifier le code]

Mary Ann Yates (en) dans le rôle de Mandane, The Orphan of China, par Tilly Kettle (en) (1765), Tate Britain

Arthur Murphy a écrit en 1759 une tragédie, The Orphan of China, adaptée de la pièce de Voltaire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Isabella Falaschi, « Voltaire e L’Orphelin de la Chine : un’invenzione europea di un dramma di epoca Yuan » in Maurizio Scarpari et Tiziana Lippiello (éd.), Cher Maître... Scritti in onore di Lionello Lanciotti per l’ottantesimo compleanno, Venezia, Ca’ Foscarina, 2005, p. 491-503

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Orphelin de la Chine sur Data.bnf.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]

Toutes les représentations sur le site CÉSAR