Mérope (Voltaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mérope.

Mérope (ou La Mérope française) est une tragédie en cinq actes de Voltaire représentée pour la première fois à la Comédie-Française le .

Voltaire fut l’un des premiers à imiter la tragédie éponyme de Scipione Maffei dans sa Mérope. L’écrivain s’était tout d’abord exercé en traduisant l’œuvre du dramaturge italien, dont il avait fait la connaissance à Paris en 1733. Mais il traita le sujet d’une manière toute personnelle. Dans une aimable lettre à Maffei, Voltaire exalte l’« ingénuité » de sa Mérope, non sans ajouter toutefois que « Paris et le parterre français exigent un autre genre de simplicité ». Pour Voltaire, en effet, le tyran, loin d’être amoureux de la Reine, ne voit dans le mariage qu’un moyen de consacrer son usurpation. De même, il supprimera la scène où Mérope exige qu’on ligote Égisthe et se jette sur lui, une hache à la main.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Mérope, veuve de Cresphonte, roi de Messène.
  • Égisthe, fils de Mérope.
  • Polyphonte, tyran de Messène.
  • Narbas, vieillard.
  • Euryclès, favori de Mérope.
  • Érox, favori de Polyphonte.
  • Isménie, confidente de Mérope.

La scène est à Messène, dans le palais de Mérope.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

le personnage de référence :

et les tragédies du même nom de Scipione Maffei et Pierre Clément :