Simon-Bernard Lenoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenoir.
Simon-Bernard Lenoir
Naissance
Décès
Nationalité
Français Drapeau de la France
Activité

Simon-Bernard Lenoir (ou Le Noir) est né en 1729 et décédé en 1791 à Paris. Miniaturiste et pastelliste, il laisse des portraits célèbres de Le Kain[1], de Voltaire et du duc de Bourbon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'Académie royale, il remporte quatre prix de quartiers entre 1749 et 1758. En 1760, il expose au Salon de la Jeunesse et est reçu à l'Académie de Saint-Luc (où il devient conseiller en 1762, adjoint à professeur en 1764, puis professeur en 1774). Il expose des portraits aux Salons de Saint-Luc de 1762, 1764 et 1774. En 1776, il est cité dans l'Almanach des peintres. Nommé « peintre de portrait du prince de Condé » en 1779, il est « agréé à l'Académie de peinture » sans jamais parvenir à s'y faire élire.

Il occupe également le poste de directeur de l’enseignement du dessin à l’Ecole royale des beaux-arts de Besançon où il succède à Johann Melchior Wyrsch. Il demeure en Franche-Comté de 1786 à 1789 avant de revenir à Paris où il décèdera en 1791[2].

Il épouse Catherine-Renée Haverland, fille de Nicolas Haverland, concierge pour le roi de la citadelle de Lille. Leur fils Auguste-Nicolas (1776–1850) embrasse la carrière des armes et se distingue à Ulm et Austerlitz.

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Collection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir par exemple, au Musée du Louvre, L'acteur Henri-Louis Cain, dit Lekain, dans le rôle d'Orosmane dans la tragédie de Voltaire Zaïre, 1767, pastel et rehauts de gouache sur papier, 116 × 88 cm. Un exemplaire peint à l'huile, datant de 1877, se trouve dans les collections de la Comédie -Française
  2. Xavier Simon, Gloire à Lekain, et à Simon-Bernard Lenoir, in Grande Galerie - Le Journal du Louvre, mars/avril/mai 2014, n° 27.