L'Âme des poètes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
L'Âme des poètes

Chanson de Charles Trenet
Sortie 1951
Enregistré janvier 1951
Durée 2 min 42 s
Genre Chanson française
Auteur-compositeur Charles Trenet
Label Raoul Breton

L'Âme des poètes est une chanson de Charles Trenet enregistrée le [1] et sortie la même année[2]. Trenet la chante dans le film Bouquet de joie de Maurice Cam[3], sorti la même année[4]. L'enregistrement de 1951 marque l'utilisation par Trénet de l'ondioline un instrument électronique précurseur des synthétiseurs, dont le son caractéristique dès l'introduction de la chanson, se rapproche des ondes Martenot[1].

La chanson, qui évoque la postérité de l'œuvre des poètes, est un hommage à Max Jacob, ami de Trenet mort en 1944 au camp de Drancy[5],[6].

La chanson a été reprise, entre autres, par Gigliola Cinquetti, Jean Sablon, Yvette Giraud (Grand Prix du disque en 1952[7]), Yves Montand, Juliette Gréco, Fabienne Thibeault, Daniel Guichard ou encore Benjamin Biolay.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dominic Daussaint, « Quand l'ondioline remplaça Django... », sur www.charles-trenet.net, (consulté le ).
  2. « Charles Trenet • Discographie 78 tours • Label Columbia France », sur www.trenetdiscographie.fr (consulté le ).
  3. [vidéo] brassens66, Charles Trenet - L'âme des poètes (Longtemps, ...) sur YouTube, (consulté le ).
  4. le 25 octobre 1951 (en) Bouquet de joie sur l’Internet Movie Database.
  5. « Charles Trénet, l'ami de Max Jacob », Le Télégramme,‎ (ISSN 2102-6785, lire en ligne, consulté le ).
  6. Dictionnaire des Musiciens, Encyclopaedia Universalis, coll. « Les Dictionnaires d'Universalis », (ISBN 978-2-85229-140-9, lire en ligne).
  7. Elisabeth Duncker, « Charles Trenet. Les prix, récompenses et distinctions honorifiques », sur www.charles-trenet.net, (consulté le ).