Korben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuel Dorne
Description de cette image, également commentée ci-après

Korben à LeWeb 2010.

Alias
Korben
Naissance (33 ans)
Nord, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession

Manuel Dorne, né le à Douai (Nord), plus connu sous le pseudonyme de Korben, est un blogueur français spécialisé dans l’informatique et la culture geek.

Il coanime plusieurs podcasts dont RemixJobs et Appload (qui était dans l'ancien "network" NoWatch.net) et est cofondateur de la société Remixjobs, portail d’emploi spécialisé dans les métiers du Web. Il est le frère de Geoffrey Dorne, graphiste indépendant et également blogueur[1].

En , Korben est classé troisième dans « Le classement des 100 personnalités les plus influentes sur les réseaux sociaux » en France par Minutebuzz[2] et, en 2014, il est classé parmi les blogueurs à lire absolument pour comprendre l'actualité en profondeur selon un classement du site comendeal.com[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Durant son enfance, passée dans le nord de la France, Manuel Dorne découvre l’informatique et le Web. Il réalise quelques sites Internet et notamment un sur le groupe de musique Téléphone dont il est fan[4].

Il passe son adolescence à Beauvais, où il étudie au lycée François Truffaut[5]. Après un baccalauréat[réf. nécessaire] scientifique en 1999 et un BTS informatique de gestion en 2001[6], durant lequel il crée son premier blog, Manuel Dorne commence sa carrière en tant qu’intérimaire pour une hotline. Par la suite, il profite de son temps libre pour apprendre à programmer en Delphi, langage avec lequel il crée, entre autres, RockXP, un logiciel qui permet de récupérer ses clés de licence Windows et de retrouver ses mots de passe[7]. C’est durant ces mois qu’il choisit son pseudonyme, en référence à Korben Dallas[6], personnage principal du film Le Cinquième Élément.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2003, il devient administrateur réseau, puis développeur Web[réf. nécessaire] pour Marsans, un voyagiste à Paris. Cette même année, il crée le site Korben.tk, sur lequel il met à disposition ses utilitaires (RockXP y sera téléchargé plusieurs centaines de milliers de fois[8]) et où il exprime ses premières prises de position contre la censure et pour l’anonymat sur internet.

En 2005, il devient chef de projet[réf. nécessaire] pour Afidium, une société de conseil en informatique spécialisée dans le secteur du tourisme.

En 2009, il cofonde le site RemixJobs avec Julien Renvoyé et Jérémy Marc, un portail d’emploi spécialisé dans les métiers du Web. Cette même année, il devient auto-entrepreneur, afin de déclarer les revenus de son blog, statut qu’il abandonne en 2011 pour devenir dirigeant de sa propre SARL.

Le , il participe, avec plusieurs autres blogueurs, à une opération de billets de blogs sponsorisés via l'agence BETC, bien que son caractère rémunéré n'ait pas été immédiatement signalé par tous ces blogueurs, ni par Korben lui-même[9]. L'article faisait la promotion de la série Web Kali de Canal+. Face aux remarques qu'on lui adresse[10], il met son blog en pause pendant quelques jours.

Reconnaissance et notoriété[modifier | modifier le code]

Le , Korben fait son premier coup d’éclat en mettant à nu la stratégie de Retspan (en), une société qui s'était lancée dans la chasse aux téléchargeurs illégaux[11].

Le , son résumé du hack de Twitter par Hacker Croll lui apporte une renommée internationale. Il a notamment été publié sur le site Internet de The Times[12] et sur celui de la BBC[13]. Cette révélation lui aura valu plusieurs heures de garde à vue par la police française [14],[15]. N'étant pas journaliste, et donc ne bénéficiant pas du secret des sources, il a indiqué « éviter ce genre de sujets » à l'avenir[16].

Sa notoriété lui a par ailleurs valu d’être invité à l’Élysée, avec quelques autres animateurs du web, par le président Nicolas Sarkozy. Il explique ne pas avoir donné suite à l'invitation, principalement dans un souci de respect de son indépendance, croyant à une récupération politique de la part de Sarkozy[17].

Du fait de sa notoriété, Korben a également participé à des voyages de presse :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Blog de Geoffrey Dorne », sur http://graphism.fr/ (consulté le 2 octobre 2014)
  2. http://www.minutebuzz.com/influence/#france
  3. « Les 9 blogs à lire absolument pour comprendre l’actualité en profondeur » (consulté le 24 octobre 2014)
  4. Manuel Dorne, « Séquence amour – Tomcast spécial Louis Bertignac », sur Korben.info,‎ (consulté le 12 août 2015)
  5. Manuel Dorne, « @Marjo Truffaut », sur Twitter,‎ (consulté le 12 août 2015)
  6. a et b Nathalie Brafman, « Manuel Dorne, le geek sélectif », sur Le Monde,‎ (consulté le 12 août 2015)
  7. Stéphane Bellec, « Korben : un « e-per@ctif » aux commandes d’un site d’emploi », sur 01Business,‎ (consulté le 12 août 2015)
  8. « RockXP 4.0 Beta Download » (consulté le 25 janvier 2012)
  9. http://korben.info/kali-la-nouvelle-serie-geeky-de-canal-publicite.html
  10. http://korben.info/petite-pause.html
  11. « Enquête vérité sur Retspan » (consulté le 19 janvier 2012)
  12. (en) « The Debate Over Publishing Stolen Twitter Documents » (consulté le 19 janvier 2012)
  13. (en) « The Twitter hack and the cloud » (consulté le 19 janvier 2012)
  14. [1] Podcast de l'émission Des clics et des claques sur Europe 1 - 25 mars 2014 ; à 35:05
  15. « Le blogueur Korben raconte sa garde à vue pour la première fois », vidéo sur le site Europe1.fr - 26 mars 2014.
  16. [2] Podcast de l'émission Des clics et des claques sur Europe 1 - 25 mars 2014 ; à 36:16
  17. [3] Podcast de l'émission Des clics et des claques sur Europe 1 - 25 mars 2014 ; à 42:00
  18. « J’ai testé pour vous : Le vol parabolique ! », sur http://korben.info
  19. « Edito du 11/07/2014 », sur http://korben.info,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :