Konrad Klapheck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Konrad Klapheck
Konrad Klapheck by Lothar Wolleh.jpg
Konrad Klapheck par Lothar Wolleh.
Naissance
Nationalité
Activités
Formation
Lieu de travail
Enfant
Elisa Klapheck (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Konrad Klapheck (prononcer clappe-eck) né le à Düsseldorf est un peintre et affichiste allemand, proche du surréalisme et parfois associé au pop art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Klapheck est le fils de deux historiens de l'art, Richard Klapheck, chassé de la Kunstakademie de Düsseldof par les Nazis en 1934 et mort lorsque le futur peintre avait quatre ans, et Anna Klapheck, professeure et critique d'art morte en 1986. En 1954, il entre à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf, où il suit les cours de dessin de Bruno Goller. En 1955, par opposition à l’expressionnisme alors en vogue, il décide de peindre une machine à coudre le plus précisément possible. Jusqu'en 1997, il peint exclusivement des machines et objets domestiques dans les tableaux que leurs titres connotent d'une portée symbolique.

En 1956-1957, il séjourne à Paris. Il rencontre André Breton en 1961, qui écrira l'introduction de son catalogue d'exposition à la Galerie Ileana Sonnabend en 1965. Cette même année, il participe avec les surréalistes à l'exposition L'Ecart absolu[1].

En 1974, le musée Boymans-Van Beuningen de Rotterdam lui consacre une première rétrospective, reprise à Bruxelles puis Düsseldorf jusqu'en 1975. Une seconde rétrospective a lien à la Kunsthalle de Hambourg, puis à la Kunsthalle de Tübingen et à la Staatgalerie du Münich en 1984[2].

De 1997 à 2016, il introduit la figure humaine dans des tableaux représentant des scènes érotiques ou des concerts de jazz.

En 2005, il est exposé au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg et en 2019 au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds.

Il vit à Düsseldorf et est père de deux enfants, David et Elisa Klapheck.

Expositions[modifier | modifier le code]

Année Nom de l'exposition / Galerie Lieu
1959 Galerie Alfred Schmela Düsseldorf
1960 Galerie Arturo Schwarz Milan
1962 Galerie Rudolf Zwirner Essen
1963 Galerie Arturo Schwarz Milan
Galerie Rudolf Zwirner Köln
1964 Haus am Lützowplatz Berlin
Robert Fraser Gallery Londres
1965 Galerie Ileana Sonnabend Paris
Palais des Beaux-Arts Bruxelles
1966 Kestner-Gesellschaft Hanovre
1967 Kunst-und Museumsverein Wuppertal
Kunst-und Kunstgewerbeverein Pforzheim
1968 Galerie Arturo Schwarz Milan
1969 Sidney Janis Gallery New York
1971 Galerie Rudolf Zwirner Cologne
1972 Galerie Arturo Schwarz Milan
Galleria La Medusa Rome
1974 Museum Boymans-van Beuningen Rotterdam
1975 Palais des Beaux-Arts Bruxelles
Städtische Kunsthalle Düsseldorf
1976 Galerie Ernst Beyeler Bâle
Jasa Fine Arts Munich
1977 Galerie Rüdolf Zwirner Cologne
1980 Galerie Aimé Maeght Paris
1984 Galerie Thomas Levy Hambourg
1985 Galerie Maeght Lelong Paris
Hamburger Kunsthalle Hambourg
1986 Kunsthalle Tübingen
Staatsgalerie moderner Kunst Munich
1990 Galerie Lelong Paris
Galerie Lelong Zürich
1991 Wittrock Kunsthandel Düsseldorf
1992 Galerie Lelong Zürich
1993 Galerie Lelong Paris
1994 Edward Thorp New York
1995 Galerie Brusberg Berlin
1997 Galerie Lelong Paris
1998 Galerie Lelong Zürich
2002 Museum Kunst Palast Düsseldorf
2003 Rheinisches Landesmuseum Bonn
2004 Mamco - musée d´art moderne et contemporain Genève
2005 Musée d’Art moderne et contemporain[3] Strasbourg
Galerie Lelong Paris
« Temptation », Konrad Klapheck & Wanda Richter-Forgach Duetart Gallery, Via San Martino, Varese
« La maquina y yo », Sala de Exposiciones Alcala 31 Madrid
Galerie Lelong Paris
2006 Kunsthalle Recklinghausen Ruhrfestspiele (Allemagne)
2007 « K.K. Paintings from 1955 to 1998 » Zwirner & Wirth Gallery, New York
2008 « Correspondances Konrad Klapheck - Gustave Moreau » Musée d'Orsay, Paris
2009 Galerie Lelong Zürich
2010 « Swing, Brother, Swing » Galerie Lelong, Paris
2017 « Derrière le rideau » Galerie Lelong, Paris
2019 « Venus ex machina » Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuel Guignon (dir.), Konrad Klapheck, Strasbourg, Les Musées de Strasbourg, , 128 p. (ISBN 2-901833-85-3), p. 116-117
  2. idem., p.118
  3. [PDF] Présentation du catalogue de l'exposition Konrad Klapheck du musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]