Kingston upon Thames

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 24′ 37″ N 0° 17′ 58″ O / 51.4103, -0.2995 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kingston.
Place du marché

Kingston-upon-Thames[1] est l'agglomération principale du district londonien de Kingston-upon-Thames au sud-ouest de Londres.

C'est un ancien bourg où étaient traditionnellement couronnés les rois saxons et maintenant une banlieue située à 16 km au sud-ouest de Charing Cross. C'est l'un des principaux centres urbains indiqués sur le plan de Londres.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le district Royal Borough of Kingston upon Thames comprend les localités de Kingston-upon-Thames, Norbiton, New Malden, Old Malden, Coombe, Berrylands, Surbiton, Tolworth, Chessington (voir aussi Chessington World of Adventures), Hook et Malden Rushett.

Lieu de couronnement des anciens rois saxons, Kingston se situe à 16,1 km au sud-ouest de Charing Cross. Elle constitue l'un des grands centres métropolitains que l'on a identifiés au Plan londonien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kingston in 1846

La ville se situait au premier point de franchissement de la Tamise en amont de London Bridge et l'actuel pont de Kingston se trouve au même endroit.
Kingston fut occupée par les Romains et plus tard fut soit résidence royale soit 'demesne royale'. Dans un registre du conseil tenu en l'an 838, auquel Egbert de Wessex, Roi de Wessex, et son fils Ethelwulf de Wessex assistaient, le lieu est mentionné sous le nom Kyningestun famosa illa locus.
En anglo-saxon, tun, ton or don signifie bourg - donc Kingston pourrait signifier bourg des rois. Les historiens depuis le Moyen Âge maintiennent que sept rois Saxons se sont couronnés à Kingston, assis au-dessus d'une pierre large - la pierre de couronnement - qui se trouve devant le Kingston Guildhall. La pierre n'a aucun lien avec le nom de la ville comme les documents résultants du conseil de 838 le montrent[2].

La ville apparaît au Domesday Book de 1086 en forme de Chingestone et Chingetun(e). Guillaume le Conquérant la possédait. Ses biens y comprirent : une église ; cinq moulins ; trois pêcheries de valeur de 10s; 27 sillons de champs, 40 acres (160 000 m2) de pré et forêt d'une valeur de six porcs. Elles rapportaient 30 £[3].

La première charte de la ville fut accordée par Jean sans terre en 1200 cependant la plus ancienne retrouvée date de 1208 et se trouve aux archives de la ville. Plus tard d'autres rois ont accordé des chartes, telle celle d'Édouard IV d'Angleterre lui donnant le statut de district royal en 1481.

Des reliques intéressantes ont été découvertes : les statues de quelques rois saxons et Jean sans terre, préservées dans une chapelle. En 1730 la chapelle abritant ces effigies royales s'est effondrée, ce qui a enterré le sexton, qui creusait une tombe, la fille du sexton et une autre personne. La fille a survécu à l'accident et, a succédé à son père, devenue la nouvelle sexton.
Une autre chapelle, la Chapelle Lovekyn, existe encore. Un ancien maire de Londres, Edward Lovekyn, l'a fondée en 1309. Elle est la seule chapelle privée du Chœur qui a survécu à la Réforme anglaise.

Kingston envoyait des représentants au Parlement depuis 1066 jusqu'à ce que les habitants soumettent une pétition afin de se débarrasser de cette tâche.


Reformée par le Municipal Corporations Act 1835, devenant municipal borough, la ville a gardé ce statut jusqu'au moment où le London Government Act 1963 en 1965 a joint Kingston upon Thames avec Surbiton et Malden & Coombe pour constituer le Kingston upon Thames (district londonien). À l'instigation de cette institution, la reine Élisabeth II a accordé encore une autre charte en 1965 permettant de continuer d'utiliser le titre "Royal Borough of Kingston upon Thames" pour le Borough agrandi. Avant 1965, Kingston appartenait au comté de Surrey, et il persiste quelque confusion car les bureaux du County Hall du Surrey County Council se trouvent à Kingston ce qui la rend ville principale du comté. Pour les navigateurs de la Tamise, Kingston reste sur la rive du Surrey.

Pendant une grande partie du XXe siècle, Kingston était un centre important de production des avions militaires - d'abord avec Sopwith Aviation Company, puis Hawker Aviation et enfin British Aerospace.

La croissance et développement de Kingston Polytechnic puis sa transformation en Kingston University ont donné à la ville une stature universitaire.

Kingston aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le centre-ville de Kingston est très fréquenté, avec un grand nombre de magasins et de centres commerciaux, bureaux de gouvernement et cours de justice. La ville comporte de nombreux parkings, et une périphérique principalement en sens unique. Elle a un grand centre d'autobus, et une gare avec des trains réguliers reliant Twickenham, Richmond upon Thames, Wimbledon, et la Gare de Waterloo dans le centre de Londres. Pour le shopping, Kingston présente un choix de marques de haute qualité, comprenant une mélange de grands magasins et de boutiques. En plein centre on trouve le Centre Commercial de Bentalls, qui contient le grand magasin Bentalls et un grand nombre d'enseignes nationales et internationales de grande qualité. Juste à côté se situe John Lewis avec son célèbre supermarché. Le Rotunda est un centre de divertissement qui abrite une piste de bowling, une salle de gym, un cinéma de 14 salles et des restaurants. De nouveaux projets de développement le long de la rivière au sud ont ajouté des restaurants, et le Rose Theatre ouvert en 2008 avec Sir Peter Hall comme directeur. L'ancien marché de produits de la terre a lieu tous les jours à la place du marché.

Les parcs de Kingston se concentrent vers la rivière : au nord les Canbury Gardens envers Teddington Lock et au sud une belle promenade devant les pubs, bars et résidences qui s'étend sur plus d'un kilomètre. Au-delà de Kingston Bridge, on trouve un parc arboré le long de la rivière en amont à côté du parc d'Hampton Court.

Un travail artistique est permanent : celui de cinq cabines téléphoniques londoniennes basculantes et assemblées dans une rue piétonne comme des dominos : sculpture de David Mach commissionné en 1988 au moment de construire le périphérique, qui s'appelle Out of Order.

La sculpture "Out of Order"(en dérangement)

Sport[modifier | modifier le code]

Kingston possède 2 équipes de football, le Kingstonian F.C. et l'AFC Wimbledon, qui jouent au stade Kingsmeadow.

Le club de Rugby, Kingston Rugby Club, est basé en périphérie de la ville.

Le club d'aviron, Kingston Rowing Club se base au bord de la Tamise et deux compétitions importantes d'aviron sur la Tamise se déroulent chaque année à Kingston :

  • La Kingston Head of the River Race a lieu en mars et rassemble 420 équipages.
  • La Kingston Regatta, qui a lieu lors du Kingston River Festival en juillet, avec illumination des bateaux, feux d'artifice et festivités.

Restauration[modifier | modifier le code]

Kingston est dotée de plusieurs pubs et restaurants de plusieurs genres. Les pubs les plus vieux se concentrent sur High Street au bord de la rivière au Sud-Ouest de la ville : le Druid's Head, le Spring Grove mais également certains traditionnels existent vers le Nord tels que le Park Tavern, le Wych Elm et le Willoughby Arms et quelques plus petits près de Fairfield. Le Druid's Head est célèbre car il sert un dessert appelé syllabub né très tôt au XVIIIe siècle, certains des autres pubs à Kingston datent de la même époque. Kingston renferme aussi de nombreux restaurants chinois, indiens, thaïs, népalais, créoles et italiens.

Politique et Religion[modifier | modifier le code]

Kingston contribue aux circonscriptions de Richmond Park de Zac Goldsmith ; et la majorité située au sud de la ligne ferroviaire fait partie de la conscription de Kingston and Surbiton de Edward Davey. Les deux députés au Parlement britannique sont membres de partis différents; celui-ci est un membre du parti Liberal Democrat; celui-là est un membre du parti Conservateur.

Kingston se trouve dans le diocèse de l'Église anglicane de Southwark et l'archidiocèse catholique de Southwark. Le suffragant ou évêque de Kingston est le Dr Richard Ian Cheetham.

Kingston a une mosquée[4] et une synagogue[5].

Fête Verte[modifier | modifier le code]

Bâtiment principal de l'Université de Kingston.

La Fête Verte de Kingston a eu lieu chaque printemps pendant les [Bank Holiday] en mai depuis 1987 à Canbury Gardens sur la rive de la Tamise. La fête soutient le développement durable auquel par exemple les produits des animaux morts sont interdits et l'énergie renouvelable est utilisée[6].

Éducation[modifier | modifier le code]

Parmi les écoles on trouve Kingston Grammar School, Canbury School, Marymount International School (MMI), Tiffin School, Tiffin Girls' School et Educare Small School. Kingston renferme notamment la Kingston University et Kingston College.

Transports[modifier | modifier le code]

Gare ferroviaire de Kingston

La ville possède deux gares (nommées Kingston et Norbiton) sur une ligne desservant la London Waterloo via New Malden et Wimbledon dans un sens et via Teddington, Twickenham, Richmond et Putney dans l'autre sens. Un service express relie Surbiton, Londres et les villes du Sud-Ouest de l'Angleterre jusqu'à Weymouth (sans changer de train).

La Route A3 vient de Londres et la rocade projetée en 1912 qui enfin est inaugurée par le Premier Ministre, Stanley Baldwin, le 28 octobre 1927. Kingston aussi marque le début de l'A240 vers Dorking, Sutton et Brighton, et les démarches de l'A307 (partie non-desservie de l'A3) (Portsmouth Road), l'A308 et l'A310

Des bateaux-omnibus naviguent entre Kingston et Hampton Court ainsi que Richmond pendant tout l'été. Putney et Westminster ne sont reliés que depuis Hampton Court.

Arts[modifier | modifier le code]

Le Rose Theater, de construction moderne mais qui propose des productions nouvelles et traditionnelles, est bien coté. L'église All Saints, du XIe siècle, accueille des concerts classiques et sacrés surtout les samedis et a un orgue Frobenius. Les sociétés chorales incluent Kingston Orpheus Choir et Kingston Choral Society. Le Borough organise les fêtes d'arts de lecture, Think-in-Kingston et la Fête de la Voix. L'université de Kingston gère la galerie Stanley Picker et le musée de Kingston abrite des expositions temporaires à son premier étage.

Culture Populaire[modifier | modifier le code]

  • C'est le lieu où débute l'histoire du célèbre livre Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome
  • C'est ici qu'est enterré en 1895 Nipper, le chien de La Voix de son maître sous la banque Lloyds et sa maison était sur la route Fife Road.
  • Kingston Hill très affluent (au Nord-Est) et où se positionnaient les canons contre les Martiens du livre de H. G. Wells'The War of the Worlds;
  • à The Rainbow par D. H. Lawrence le plus jeune, Brangwen rêve de travailler à Kingston upon Thames dans un passage long et lyrique;
  • M. Knightly à Emma par Jane Austen doit aller souvent à Kingston, bien qu'on ne découvre pas de détails.
  • Kingston est cité (et est un lieu de tournage) dans des épisodes de Monty Python.
  • Une scène de Mujhse Dosti Karoge, film de Bollywood, a été tournée à côté des 5 boites téléphones rouges. Hrithik Roshan était protagoniste. Une scène du feuilleton The Good Life voit Richard Briers prendre l'autobus 71 à 'The Avenue' vers le centre de Kingston, quoique ce circuit ne passe pas à The Avenue.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Eadweard Muybridge (photographe) né ici 1830

Ville Associée[modifier | modifier le code]

Le Royal Borough de Kingston upon Thames a une cité partenaire : Oldenburg en Allemagne

Jumelage[modifier | modifier le code]

Le Royal Borough de Kingston upon Thames est jumelé avec Delft aux Pays-Bas.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dickens, Charles, Jr, Dickens's Dictionary of the Thames, 1887, Devon, Old House Books,‎ 1994, facsimile éd. (1re éd. 1887, 1879) (ISBN 978-1-873590-12-6) – Une guide de la Tamise par le fils de l'écrivain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. anciennement appelé Kingston-sur-Tamise ou Kingston-sur-la-Tamise en français
  2. Dickens 1887, op. cit.
  3. Surrey Domesday Book
  4. Mosquée de Kingston. Cet article décrit son action au sein de la communauté.
  5. Synagogue de Kingston. Cet article décrit son histoire remarquable et ses activités.
  6. Kingston Green Fair.org.uk

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]