Kainuu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kainuu
Kainuu (fi)
Kajanaland (sv)
Blason de Kainuu Drapeau de Kainuu
Drapeau
Kainuu
Localisation du Kainuu
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Type Région
Capitale Kajaani
Chef de la région Pentti Malinen
ISO 3166-2 FI-05
Démographie
Population 72 955 hab. (2019)
Densité 3,2 hab./km2
Langue(s) finnois, suédois
Géographie
Superficie 22 687,35 km2

Le Kainuu (prononcé en finnois : /ˈkɑi.nuː/, en suédois : Kajanaland) est une région de l'est de la Finlande créée par la réforme de 1997. Sa création a correspondu à l'exigence manifestée par la population locale d'obtenir plus d'autonomie administrative.[réf. nécessaire] La région est bordée à l'est par la Russie, au nord par la région d'Ostrobotnie du Nord, au sud par la Savonie du Nord et la Carélie du Nord. Dans la partie ouest s'étend le grand lac Oulu.

En 2019, la région compte 72 955 habitants[1], ce qui en fait la deuxième région la moins peuplée du pays après la région de Laponie. Avec une superficie de 22 687,35 km2, le Kainuu est la troisième plus vaste région.

La région, est une des plus pauvres de Finlande, frappée de plein fouet par l'exode rural et perdant jusqu'à cent habitants par mois.[réf. nécessaire] L'économie locale dépend plus que jamais des usines de pâte à papier.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région est bordée à l'est par la Russie, au nord par l'Ostrobotnie du Nord, au sud par la Savonie du Nord et la Carélie du Nord.

Dans la partie ouest s'étend le grand lac Oulu (928.09 km²). Elle est très largement forestière (80 % de la surface hors lacs), des forêts très sauvages et peuplées d'ours et de loups. Le relief est plus accentué que dans le sud, avec des collines boisées appelés vaara. Le point le plus élevé est le Iso Tuomivaara à Hyrynsalmi, qui culmine à 387 mètres d'altitude.

La région incarne à merveille l'Est sauvage et on y trouve d'ailleurs plusieurs domaines de randonnée protégés, dont des moraines, des vieilles forêts et écosystèmes marécageux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le XVIIe siècle, la région n'était peuplée que de chasseurs Samis. En 1595, le traité de Teusina délimite la frontière entre la Suède et la Russie. C'est ensuite le gouverneur général de Finlande Per Brahe qui lance le développement de la région en fondant la première ville (Kajaani en 1651) et en accordant une exemption d'impôt de dix ans aux agriculteurs s'installant dans la région. Il était nécessaire d'affermir le pouvoir de la couronne suédoise sur cette zone convoitée par la Russie. Les colons sont essentiellement venus de Savonie (Savo), d'où une certaine ressemblance du dialecte local avec celui de Savonie. La région n'a pas été épargnée par les guerres avec la Russie, notamment la Grande Guerre du Nord, avec notamment la destruction du château de Kajaani en mars 1716. Puis la région s'enrichit avec la production de Goudron de pin au XIXe siècle, exporté par la rivière d'Oulu jusqu'au port d'Oulu. Au début des années 1830, la région est parcourue par Elias Lönnrot qui couche sur papier la tradition orale de la région et en tire le Kalevala, l'épopée du peuple finnois.

L'industrialisation a été tardive (XXe siècle) et limitée.

De très violents combats ont lieu en 1939-1940, pendant la Guerre d'Hiver contre l'Union soviétique, notamment à Kuhmo et Suomussalmi. Ils se soldent par des victoires défensives décisives pour la Finlande qui conserve son indépendance.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, l'évolution démographique du Kainuu est la suivante[2]:

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015
population 94 401 94 621 92 459 90 781 85 736 81 585 78 703 75 324

Municipalités[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Municipalités du Kainuu.

Le Kainuu compte neuf municipalités dont deux villes. En raison de la baisse de la population et de son vieillissement, les communes essaient de coordonner leurs très coûteux services de santé à l'échelon régional, ce qui est inédit en Finlande et pourrait préfigurer une évolution de la répartition des ressources et responsabilités entre les différentes collectivités.

Les municipalités du Kainuu:
1. Kajaani
2. Vaala
3. Paltamo
4. Ristijärvi
5. Sotkamo
6. Kuhmo
7. Suomussalmi
8. Hyrynsalmi
9. Puolanka

Les municipalités sont:

Anciennes municipalités[modifier | modifier le code]

Gouvernement régional et développement[modifier | modifier le code]

Conseil régional du Kainuu[modifier | modifier le code]

Expérience d'administration régionale[modifier | modifier le code]

En 2004-2012, une expérience à été menée au Kainuu dans laquelle les missions des municipalités, mais aussi certains missions de l'Etat, ont été transférées à l’administration régionale. Le conseil de région à été élu au suffrage universel. L'exemple est unique en Finlande mais n'a pas été repris ni généralisé[3],[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) Matti Huurre, Jorma Keränen, Esihistoria, Uudisraivauksen ja rajasotien kausi, Kajaani, Kainuun maakuntaliitto, (ISBN 951-99665-0-1)
  • (fi) Oiva Turpeinen, Kainuun historia II. Väestö ja talous, Kajaani, Kainuun maakuntaliitto, (ISBN 951-99665-1-X)
  • (fi) Antero Heikkinen, Kainuun historia III. Hallinto ja kulttuuri 1720-luvulta 1980-luvulle, Kajaani, Kainuun maakuntaliitto, (ISBN 951-99665-2-8)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Väestönmuutosten ennakkotiedot muuttujina Alue, Vuosineljännes ja Tiedot », sur stat.fi, Tilastokeskus (consulté le 23 mai 2019)
  2. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980–2016 », Tilastokeskus, (consulté le 7 juillet 2019)
  3. (fi) « Laki Kainuun hallintokokeilusta 9.5.2003/343 », Finlex
  4. (fi) Kainuusta tehtiin alueellisen demokratian 2000-luvulla, ] Ylen Elävä arkisto (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :