Per Brahe (le jeune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un militaire image illustrant un homme politique image illustrant suédois
Cet article est une ébauche concernant un militaire et un homme politique suédois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Per Brahe
Artikel 17.jpg
Fonctions
Grand Sénéchal de Suède (en)
-
Gouverneur général de Finlande
-
Titre de noblesse
Grave
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
SuèdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Abraham Pedersson Brahe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Nils Brahe (en)
Christina Abrahamsdotter Brahe (d)
Margareta Brahe (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le comte Per Brahe, dit le jeune, en français Pierre de Brahé (né le , mort le ) est un militaire et homme d'État suédois. Il est le petit-fils de Per Brahe l'ancien, un des proches conseiller du roi Gustave Ier Vasa.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au château de Rydboholm dans les environs de Stockholm, il passe plusieurs années à l'étranger pour parfaire son éducation avant de devenir en 1626 chambellan du roi Gustave-Adolphe dont il gagne l'amitié.

Il monte en grade dans l'armée à mesure qu'il s'illustre dans les guerres contre la Pologne. La mort de Gustave-Adolphe en 1632 marque la fin de ses activités militaires et le voit se tourner vers la politique. C'est un des régents de Suède pendant la minorité de Christine et il négocie avec la Pologne le traité de Stuhmsdorf en 1635.

Le comté de Visingsborg, alors limité à l'île de Visingsö, lui est confié en 1633. Il développe ses possessions en englobant dix paroisses sur les deux rives du lac Vättern, en Småland comme en Västergötland, jusqu'à en faire le plus vaste domaine privé du royaume. Il y fait construire le château Brahehus et ceux de Visingsborg et de Västanå, et y fonde la ville de Gränna.

Il entre dans l'Histoire en tant que gouverneur général de la grand-principauté suédoise de Finlande (de 1637 à 1640, puis de 1648 à 1654). Il est le premier à avoir amorcé la construction d'un État dans une province pauvre et relativement négligée.

Il y crée la première université, l'Académie royale d'Åbo (actuelle Turku), réforme l'administration, crée le système postal, fonde dix nouvelles villes et promeut le commerce et l'agriculture. Malgré une administration assez courte dans le temps, il laisse un souvenir impérissable, l'expression « kreivin aika », « au temps du comte » en finnois, signifiant aujourd'hui « au bon vieux temps. »

À la mort du roi Charles X en 1660, il devient à nouveau régent, concentrant pour quelques mois l'essentiel des pouvoirs en pleine période de guerre.

Il reste très influent jusqu'à sa mort, survenue au château de Bogesund près de Vaxholm en 1680.

Sur les autres projets Wikimedia :