Jordan Spieth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jordan Spieth
Jordan Spieth en février 2015
Jordan Spieth en février 2015
Fiche d'identité
Nom de naissance Jordan Alexander Spieth
Date de naissance (24 ans)
Lieu de naissance Dallas, Texas
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,85 m
Poids 84 kg
Carrière
Passé pro en 2012
Circuit pro PGA Tour
Victoires pro 14
Tournois majeurs
Masters 1er en 2015
Open américain 1er en 2015
Open britannique 1er en 2017
US PGA 2e en 2015

Jordan Alexander Spieth (né le ) est un golfeur professionnel américain du PGA Tour, actuellement deuxième du classement mondial.

Lors de la saison 2015, il remporte deux des quatre tournois majeurs de golf. Il remporte d'abord les Masters en égalant le record du tournoi de Tiger Woods et devenant le deuxième plus jeune vainqueur du Masters après Woods. Après avoir remporté l'US Open cette même année, il devient numéro 1 mondial. Il termine également quatrième de l'open britannique et deuxième du championnat de la PGA. Spieth termine la saison avec les gains les plus importants et le plus grand nombre de victoires en tournoi du PGA Tour avec 5 victoires.

Carrière amateure[modifier | modifier le code]

Jordan Spieth gagne l'US Open amateur en 2009 et 2011, rejoignant Tiger Woods comme seul multiple vainqueur[1]. Il a été numéro 1 au Polo Golf Rankings, classement des meilleurs golfeurs juniors aux États-Unis[2]. Il termine deuxième en 2008 et 2009 du PGA Championship junior[3]. Il est nommé joueur junior de l'année en 2009[4].

Bénéficiant d'une exemption, il fait ses débuts sur le PGA Tour lors du HP Byron Nelson Championship en 2010. Il est le premier amateur à participer depuis 1995, et le quatrième après Trip Kuehne en 1995, Justin Leonard en 1993 ainsi que Tiger Woods. Il passe le cut, devenant, à ce moment-là, le sixième plus jeune joueur à franchir un cut sur le PGA Tour. Il est septième après trois tours, et finit le tournoi à la seizième place. Il reçoit une autre invitation en 2011, et finit à la 32e place[5].

Il joue au golf pour les Longhorns de l'université du Texas et à ce titre il est membre de l'équipe de la Walker Cup en 2011, jouant trois des quatre tours. Il gagne ces deux simples et fait égalité lors du foursome[6].

Lors de sa première année au Texas, il gagne trois tournois. Il aide son équipe à remporter le championnat NCAA, championnat universitaire américain. Il remporte différentes nominations, notamment le titre de meilleur joueur de l'année[7].

Réserviste lors de l'US Open 2012, il prend le départ de son premier tournoi majeur grâce au forfait de Brandt Snedeker[8]. Il finit 19e et meilleur joueur amateur, ce qui lui permet de devenir numéro 1 mondial au classement amateur. Après ce tournoi, en décembre 2012, à la moitié de sa deuxième saison universitaire, il devient professionnel alors qu'il n'est âgé que de 19 ans[9].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Jordan Spieth commence l'année 2013 sur le parcours de Torrey Pines lors du tournoi Farmers Insurance Open, mais ne passe pas le cut. En mars, il passe trois fois le cut, pour signer une deuxième place ex-æquo à l'open de Porto Rico ainsi qu'une septième place au Tampa Bay Championship. À la suite de ces performances, il obtient une exemption spéciale pour participer à plus de tournois. En avril, il finit de nouveau dans les dix premiers au RBC Heritage.

Le 14 juillet, environ deux semaines avant son 20e anniversaire, Spieth remporte le John Deere Classic, après trous éliminatoires sur le cinquième trou contre le champion en titre Zach Johnson et David Hearn. Il est devenu le quatrième plus jeune vainqueur du PGA Tour et le plus jeune depuis Ralph Gyldahl en 1931[10].

Grâce à cette victoire, Spieth devient membre du PGA Tour et rentre dans le classement de la FedEx Cup directement à la 11e place. De plus il est automatiquement qualifié pour les trois majeurs suivant, l'US Open et le championnat de la PGA 2013 ainsi que le Masters 2014. Cela lui permet d'atteindre la 59e place mondiale[11]. Cinq semaines après sa première victoire, il échoue en play-off du Wyndham Championship face à Patrick Reed, ce qui lui permet d'être 36e joueur mondial. Il signe une carte de 62 au Deutsche Bank Championship, ce qui lui permet de finir 4e du tournoi et d'atteindre la 28e place mondiale. Deux jours après, le capitaine Fred Couples le sélectionne dans l'équipe des États-Unis pour la Presidents Cup 2013. Le 27 septembre, il est nommé débutant de l'année du PGA Tour. Il finit la saison 10e au classement des gains en tournoi, et 22e au classement mondial[12].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Jordan Spieth fait ses débuts au Masters en 2014. Il est temporairement en tête du tournoi avec deux coups d'avance lors de la première journée de compétition et termine seulement deuxième derrière Bubba Watson. À la fin du troisième tour, il partage la tête du tournoi avec Bubba Watson avant de s'incliner finalement. Il termine le tournoi sans signer de carte au-dessus du par[13],[14]. Cette performance permet à Spieth de faire partie pour la première fois des dix meilleurs joueurs mondiaux[15].

Après le championnat de la PGA, il est sélectionné dans l'équipe américaine de la Ryder Cup 2014. Il devient, juste après son 21e anniversaire, le plus jeune américain à jouer cette compétition, et le deuxième plus jeune joueur de l'histoire après Sergio García, joueur européen lors de la Ryder Cup 1999.

En novembre, Spieth gagne son deuxième tournoi lors de l'Emirates Australian Open, tournoi du circuit australien. Lors du dernier jour, il signe une carte de 63, ce qui lui permet de gagner avec 6 coups d'avance[16]. La semaine suivante, il retrouve la victoire lors du Hero World Challenge en Floride. Il gagne en signant le record du tournoi avec 26 coups sous le par[17].

Saison 2015[modifier | modifier le code]

Le 15 mars, il gagne le Valspar Championship après des trous éliminatoires à trois avec Patrick Reed et Sean O'Hair. Il décroche la victoire après le troisième trou de play-off en rentrant un putt de neuf mètres[18]. Cette victoire lui permet d'être classé 6e joueur mondial[19]. Spieth est le quatrième joueur à remporter au moins deux tournois de la PGA Tour avant l'âge de 22 ans, après Tiger Woods, Sergio García et Robert Gamez[20].

Il finit 2e au Valero Texas Open, ce qui lui permet de continuer sa progression au classement mondial et d'atteindre la 4e place. La semaine suivante, il perd en play-off au Shell Houston Open, après avoir mené après trois tours. Rejoint par Johnson Wagner et J.B. Holmes en tête du classement, il est éliminé dès le premier trou de ce play-off remporté par J.B. Holmes[21].

Masters 2015[modifier | modifier le code]

Le 9 avril, lors du premier jour du Masters 2015 à Augusta, il signe une carte de 64, soit 8 sous le par, à un coup seulement du record du parcours détenu conjointement par Nick Price en 1986 et Greg Norman en 1996. Cela lui permet de prendre la tête du tournoi avec 3 coups d'avance et de devenir le plus jeune joueur à mener après la première journée[22],[23]. Il marque 66 le lendemain et bat le record du parcours après 36 trous avec un score de -14. Le précédent record, établi par Raymond Floyd en 1976, était de -13. Le lendemain il bat de nouveau un record, celui du score le plus bas après la 3e journée avec un score de -16[24]. Il termine le tournoi en égalant le record établi par Tiger Woods en 1997 avec un score de -18. Avec 28 birdies, il bat le record de birdies pour un Masters, et devient le deuxième plus jeune vainqueur du Masters[25]. Il est le premier à mener ce majeur de bout en bout depuis Raymond Floyd en 1976[26],[27].

US Open 2015[modifier | modifier le code]

Le , il décroche le 115e US Open et devient le premier joueur depuis Tiger Woods à remporter les deux premiers tournois du Grand Chelem (Masters d'Augusta et US Open) de l'année, c'est aussi le 6e joueur de l'histoire à gagner ces deux grands tournois la même année.

USPGA 2015[modifier | modifier le code]

Le il termine à la 2e place de l'USPGA derrière l'Australien Jason Day avec un score de -17 soit à trois coups derrière le leader, cette deuxième place lui permet néanmoins de devenir pour la première fois le numéro un mondial à seulement 22 ans[réf. nécessaire].

Fin de saison[modifier | modifier le code]

Sa saison lui permet de se qualifier facilement pour jouer les play-off de la FedEx Cup. À cette occasion il remporte sa 5e victoire de la saison lors du The Tour Championship, dernier tournoi des play-off, ce qui lui permet de remporter la FedEx Cup 2015 et de reprendre la place de numéro un mondial.

Il est sélectionné dans l'équipe américaine de Presidents Cup pour la deuxième fois consécutive.

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Il commence l'année 2016 par une victoire au Tournoi des champions Hyundai.

Masters 2016[modifier | modifier le code]

Il termine 2e du masters 2016 (en compagnie de Lee Westwood) derrière le vainqueur Danny Willett.

Alors qu'il avait dominé ce premier Majeur 2016 depuis la première journée il perd la tête du tournoi au trou numéro 12 en faisant un quadruple bogey sur ce par 3 très compliqué en essayant de l'attaquer pour pouvoir effacer ses 2 bogeys précédents des trous 10 et 11. En perdant 6 coups sur l'Amen Corner (les trous du retour 10,11 et 12) il perd définitivement le tournoi en laissant l'anglais Danny Willett de remporter son premier Masters pour sa première participation.

Reste de l'année[modifier | modifier le code]

En mai, il remporte le Dean & Deluca Invitational, et en novembre sur le PGA d'Australie il remporte une deuxième fois l'Open d'Australie.

Il est sélectionné dans l'équipe américaine de Ryder Cup pour la deuxième fois consécutive. L'équipe des États-Unis remporte la victoire 17 à 11.

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Il remporte en février l'AT&T Pro-Am, tournoi mêlant professionnel et amateur joué sur différents parcours, le dernier tour étant disputé sur le Pebble Beach Golf Links. Il remporte une seconde victoire en juin lors du Travelers Championship, en battant en playoff Daniel Berger. En juillet, il remporte son 3e majeur à l'Open Britannique sur le parcours du Royal Birksdale Golf Club.

Victoires professionnelles (13)[modifier | modifier le code]

PGA Tour (10)[modifier | modifier le code]

Numéro Dates Tournoi Score Au par Deuxième Marge sur le deuxième
1 14 juillet 2013 John Deere Classic 70-65-65-65=265 −19 Drapeau : Canada David Hearn, Drapeau : États-Unis Zach Johnson Playoff
2 15 mars 2015 Valspar Championship 70-67-68-69=274 −10 Drapeau : États-Unis Sean O'Hair, Drapeau : États-Unis Patrick Reed Playoff
3 12 avril 2015 Masters de golf 64-66-70-70=270 −18 Drapeau : États-Unis Phil Mickelson, Drapeau : Angleterre Justin Rose 4 coups
4 21 juin 2015 US Open de golf 68-67-71-69=275 −5 Drapeau : Afrique du Sud Louis Oosthuizen, Drapeau : États-Unis Dustin Johnson 1 coup
5 12 juillet 2015 John Deere Classic 71-64-61-68=264 −20 Drapeau : États-Unis Tom Gillis Playoff
6 27 septembre 2015 The Tour Championship 68-66-68-69=271 −9 Drapeau : Nouvelle-Zélande Danny Lee, Drapeau : Suède Henrik Stenson, Drapeau : Angleterre Justin Rose 4 coups
7 10 janvier 2016 Hyundai Tournament of Champions 66-64-65-67=262 −30 Drapeau : États-Unis Patrick Reed 8 coups
8 29 mai 2016 Dean & Deluca Invitational 67-66-65-65=263 −17 Drapeau : États-Unis Harris English 3 coups
9 12 février 2017 AT&T Pro-Am 68-65-65-70=268 -19 Drapeau : États-Unis Kelly Kraft 4 coups
10 25 juin 2017 Travelers Championship 63-69-66-70=268
Drapeau : États-Unis Daniel Berger Playoff

Play-off sur le PGA Tour (3–2)

Numéro Année Tournoi Adversaire(s) Résultat
1 2013 John Deere Classic Drapeau : Canada David Hearn, Drapeau : États-Unis Zach Johnson Victoire après 5 trous
2 2013 Wyndham Championship Drapeau : États-Unis Patrick Reed Défaite après 2 trous
3 2015 Valspar Championship Drapeau : États-Unis Sean O'Hair, Drapeau : États-Unis Patrick Reed Victoire après 3 trous
4 2015 Shell Houston Open Drapeau : États-Unis J. B. Holmes, Drapeau : États-Unis Johnson Wagner 2 trous joués, éliminé au premier trou
5 2015 John Deere Classic Drapeau : États-Unis Tom Gillis Victoire après 2 trous
6 2017 Travelers Championship Drapeau : États-Unis Daniel Berger Victoire après 1 trou

Circuit PGA d'Australie (2)[modifier | modifier le code]

No. Date Tournoi Score Au par Marge sur le second Runner-up
1 30 novembre 2014 Emirates Australian Open 67-72-69-63=271 −13 6 coups Drapeau : Australie Rod Pampling
2 20 novembre 2016 Emirates Australian Open 69-70-68-69=276 −8 Play-of Drapeau : Australie Caremon Smith
Drapeau : Australie Ashley Hall

Autres victoires : (1)[modifier | modifier le code]

  • 2014 Hero World Challenge

Sélection en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Amateur
Professionnel

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Live Championship Match Blog », Junior Amateur Blog, USGA, (consulté le 23 juillet 2011)
  2. (en) « Polo Boys Golf Rankings », Polo Golf Rankings, Polo Golf, (consulté le 23 juillet 2011)
  3. (en) « 34th Junior PGA Championship », PGA Junior Series, PGA of America, (consulté le 23 juillet 2011)
  4. (en) « All-Time Rolex Junior Players of the Year », sur http://www.ajga.org, American Junior Golf Association (consulté le 23 juillet 2011)
  5. (en) « Jordan Spieth - Seasons », PGA Tour (consulté le 16 juillet 2013)
  6. (en) « Texas Longhorns player bio for Spieth », University of Texas at Austin (consulté le 12 janvier 2011)
  7. (en) « Division I PING First-Team All-Americans Announced », (consulté le 14 juin 2012)
  8. (en) « Men's Golf freshman All-American Jordan Spieth to appear in first major at U.S. Open », (consulté le 14 juin 2012)
  9. (en) « Jordan Spieth moves to world number one on WAGR », World Amateur Golf Ranking, (consulté le 21 juin 2012)
  10. (en) Rick Brown, « 19-year-old Jordan Spieth wins John Deere Classic », USA Today,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « Week 28: 19 Year Old Jordan Spieth Bags Himself A Ticket Into The Open Championship », OWGR, (consulté le 16 juillet 2013)
  12. (en) « SuperStroke signs Jordan Spieth as global ambassador for brand », WorldGolf.com, (consulté le 12 avril 2015)
  13. (en) Rob Hodgetts, « Masters 2014: Bubba Watson wins second Green Jacket at Augusta », BBC Sports,
  14. (en) Stephan Shemilt et Mike Henson, « The Masters day four as it happened », BBC Sports,
  15. (en) « After runner-up finish at the Masters, Jordan Spieth becomes youngest American to crack the Top 10 in the world rankings », Golf.com, Associated Press (consulté le 18 mars 2015)
  16. (en) « Jordan Spieth upstages Rory McIlroy and Adam Scott to win Australian Open », The Guardian, Londres,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Jordan Spieth: Tiger Woods tied last as youngster wins in Florida », BBC Sport,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « Spieth wins Valspar Championship in playoff », PGA Tour,
  19. (en) « Week 11: Spieth Reaches Career High Of World No. 6 », OWGR,
  20. (en) « Spieth wins Valspar in playoff », Golf Channel,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Cameron LaFontaine, « PGA Tour: J.B. Holmes wins Shell Houston Open over Jordan Spieth, Johnson Wagner », sur Fansided.com, (consulté le 12 avril 2015)
  22. (en) « Spieth youngest to lead Masters after Round 1 », PGA Tour,
  23. (en) « Jordan Spieth's first-round charge puts Rory McIlroy and Tiger Woods in the shade », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « Jordan Spieth shoots 66 in round 2; is dominating 2015 Masters », CBS Sports,‎ (lire en ligne)
  25. (en) Doug Ferguson, « Jordan Spieth, 21, captures Masters victory for the ages », sur MSN, (consulté le 12 avril 2015)
  26. (en) Kyle Porter, « Jordan Spieth (-18) ties Tiger's scoring record, wins 2015 Masters », CBS Sports, (consulté le 13 avril 2015)
  27. (en) « Jordan Spieth marches to first Masters title with imperious display », The Daily Telegraph, (consulté le 13 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :