Brooks Koepka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brooks Koepka
Image illustrative de l’article Brooks Koepka
Fiche d'identité
Date de naissance (28 ans)
Lieu de naissance West Palm Beach
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Taille 1,83 m (6 0)
Carrière
Passé pro en 2012
Circuit pro PGA Tour
Victoires pro 9
Tournois majeurs
Masters 11e en 2017
Open américain Vainqueur en 2017 et 2018
Open britannique 6e en 2017
US PGA Vainqueur en 2018

Brooks Koepka, né le à West Palm Beach, est un golfeur professionnel américain évoluant sur le PGA Tour. En 2017, il remporte son premier tournoi majeur, l'US Open, titre qu'il conserve lors de l'édition suivante avant de s’imposer devant Tiger Woods lors du championnat de la PGA la même année.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brooks Koepka fait ses débuts dans le golf professionnel sur le Challenge Tour en 2012. Grâce à ses quatre victoires, il obtient son droit d'entrée au circuit européen lors de la fin de saison 2013. Il y remporte le Turkish Airlines Open en [1], terminant huitième de la Race to Dubai, classement des gains, lors de cette saison[1]. Il obtient ainsi le titre de meilleur débutant de l'année du circuit européen[1]. Lors de cette même saison, il termine quatrième de l'US Open, obtenant ainsi sa carte pour la saison 2015 du PGA Tour[2].

Il remporte son premier tournoi sur le circuit américain en lors du Waste Management Phoenix Open[3].

Il obtient sa qualification automatique pour la Ryder Cup 2016[4]. Lors de celle-ci, il remporte avec Brandt Snedeker le seul point gagné par l'équipe américaine lors de la session de quatre balles meilleure balle de la première journée[4]. Le lendemain, toujours associé à Snedeker, il remporte un nouveau point, face à la paire Stenson/Fitzpatrick, puis s'incline avec Dustin Johnson face à McIlroy/Pieters. Il remporte son troisième point sur quatre possibles en s'imposant lors de la session des simples face Daniel Willett. Les États-Unis s'imposent sur le score de 17 à 11[5].

Lors de l'US Open 2017 à Erin Hills, il réalise un score de moins 16, devançant de quatre coups Brian Harman (en) et Hideki Matsuyama pour remporter son premier Majeur[6]. Lors de l'Open Britannique, il termine à 8 coups du vainqueur, Jordan Spieth, partageant la sixième place[7]. Il partage ensuite la 13e place lors du Championnat de la PGA remporté par Justin Thomas. Fin septembre, il dispute pour la première fois la Presidents Cup, l'équipe américaine l'emportant sur le score de 19 à 11. Son bilan sur cette édition est de deux points, deux victoires et une défaite.

Koepka lors de l'US Open 2018.

Il l'emporte de nouveau lors de l'US Open 2018 en s'imposant avec un score de plus 1 sur l'exigeant parcours de Shinnecock Hills, devenant le premier depuis Curtis Strange et son doublé en 1988-1989 à conserver son titre[8]. il est le septième golfeur à réaliser ce doublé à l'US Open après Willie Anderson, trois titres consécutifs de 1903 à 1905, John McDermott en 1911-1912, Bobby Jones en 1929-1930, Ralph Guldahl (en) en 1937-1938, Ben Hogan en 1950-1951 et Curtis Strange[9].

Deux mois plus tard, à l'occasion du championnat de la PGA (PGA Championship) disputé sur le parcours du Bellerive Country Club près de Saint-Louis, il est de nouveau en position de pouvoir gagner un majeur, troisième victoire possible en six départs sur un majeur. Koepka est en tête au terme du troisième tour, devançant l'Australien Adam Scott de deux coups, et de trois Rickie Fowler, Jon Rahm et Gary Woodland[10]. Il remporte le titre en devançant de deux coups Tiger Woods[11].

Brooks Koepka figure dans les huit joueurs américains qualifiés automatiquement pour la Ryder Cup 2018 disputée au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, en France[12]. Lors de cette compétition, elle dispute quatre rencontres, remportant le quatre balles meilleure balle du premier jour, associé à Tony Finau, puis s'inclinant avec ce même partenaire lors des quatre balles du lendemain et du foursomes, associé avec Dustin Johnson. Il partage la partie avec Paul Casey lors des simples, l'équipe américaine s'inclinant finalement sur le score de 17½ à 10½.

Il commence sa saison 2019 sur le PGA Tour (saison 2019 du PGA tour qui commence en octobre 2018) en remportant la CJ Cup en Corée du Sud, avec quatre coups d'avance sur le deuxième, Gary Woodland[13]. Cette victoire lui permet d'occuper pour la première fois de sa carrière le premier rang mondial[13].

Victoires amateur (4)[modifier | modifier le code]

  • 2009 Rice Planters Amateur
  • 2011 Brickyard Collegiate
  • 2012 Seminole Intercollegiate, Florida Atlantic Intercollegiate

Victoires Professionnelles (12)[modifier | modifier le code]

Victoires sur le PGA Tour (5)[modifier | modifier le code]

Legend
Tournois Majeurs (3)
Autres victoires sur le PGA Tour (2)
No. Date Tournois Score Rapport au par Ecart de victoire Adveraire(s)
1 2015 Waste Management Phoenix Open 71-68-64-66=269 −15 1 stroke Drapeau : Japon Hideki Matsuyama
Drapeau : États-Unis Ryan Palmer
Drapeau : États-Unis Bubba Watson
2 18 juin 2017 US Open 67-70-68-67=272 −16 4 strokes Drapeau : États-Unis Brian Harman
Drapeau : Japon Hideki Matsuyama
3 17 juin 2018 US Open (2) 75-66-72-68=281 +1 1 stroke Drapeau : Angleterre Tommy Fleetwood
4 12 août 2018 PGA Championship 69-63-66-66=264 −16 2 strokes Drapeau : États-Unis Tiger Woods
5 21 octobre 2018 CJ Cup 71-65-67-64=267 −21 4 strokes Drapeau : États-Unis Gary Woodland

PGA Tour playoff record (0–1)

No. Année Tournois Adveraire(s) Résultat
1 2016 AT&T Byron Nelson Drapeau : Espagne Sergio García Perdu sur le premier trou de playoffs

Tour européen PGA (4)[modifier | modifier le code]

Légende
Tournois Majeur (3)
Race to Dubai finals series (1)
Autres tournois européens (0)
No. Date Tournois Score Ecart de victoire Adveraire(s)
1 16 novembre 2014 Turkish Airlines Open −17 (69-67-70-65=271) 1 stroke Drapeau : Angleterre Ian Poulter
2 18 juin 2017 US Open −16 (67-70-68-67=272) 4 strokes Drapeau : États-Unis Brian Harman
Drapeau : Japon Hideki Matsuyama
3 17 juin 2018 US Open (2) +1 (75-66-72-68=281) 1 stroke Drapeau : Angleterre Tommy Fleetwood
4 12 août 2018 PGA Championship −16 (69-63-66-66=264) 2 strokes Drapeau : États-Unis Tiger Woods

Challenge Tour (4)[modifier | modifier le code]

No. Date Tournois Score Ecart de victoire Adveraire(s)
1 Sep 30 septembre 2012 Challenge de Catalunya −16 (68-67-65=200) 3 strokes Drapeau : Italie Alessandro Tadini
2 5 mai 2013 Montecchia Golf Open −23 (66-67-62-66=261) 7 strokes Drapeau : Espagne Agustin Domingo
3 2 juin 2013 Fred Olsen Challenge de España −24 (64-66-64-66=260) 10 strokes Drapeau : Espagne Luis Claverie
Drapeau : France Édouard Dubois
Drapeau : Allemagne Bernd Ritthammer
4 23 juin 2013 Scottish Hydro Challenge −18 (70-66-62-68=266) 3 strokes Drapeau : Corée du Sud An Byeong-hun
Drapeau : Italie Andrea Pavan,
Drapeau : Angleterre Steven Tiley
Drapeau : Angleterre Sam Walker

Japan Golf Tour (2)[modifier | modifier le code]

No. Date Tournois Score Ecart de victoire Adveraire(s)
1 20 novembre 2016 Dunlop Phoenix Tournament −21 (65-70-63-65=263) 1 stroke Drapeau : Japon Yuta Ikeda
2 19 novembre 2017 Dunlop Phoenix Tournament (2) −20 (65-68-64-67=264) 9 strokes Drapeau : Corée du Sud Lee Sang-hee
Drapeau : Thaïlande Prayad Marksaeng
Drapeau : États-Unis Xander Schauffele

Major championships[modifier | modifier le code]

Wins (3)[modifier | modifier le code]

Date Tournoi Score après 54 trous Score Margin! Finaliste(s)
juin 2018 US Open 1 shot deficit −16 (67-70-68-67=272) 4 strokes Drapeau : États-Unis Brian Harman
Drapeau : Japon Hideki Matsuyama
17 juin 2018 US Open (2) Tied for lead +1 (75-66-72-68=281) 1 stroke Drapeau : Angleterre Tommy Fleetwood
12 août 2018 PGA Championship 2 shot lead −16 (69-63-66-66=264) 2 strokes Drapeau : États-Unis Tiger Woods

Résultats par aison[modifier | modifier le code]

Tournoi 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Masters T33 T21 T11
US Open CUT T4 T18 T13 1 1
Open britannique CUT T67 T10 T6 T39
PGA Championship T70 T15 T5 T4 T13 1
  •      Victoire
  •      Top 10
  •      Did not play, non disputé
  •      CUT : éliminé après les deux premiers tours d'un tournoi
  •      T : Place partagée
  • Réumé[modifier | modifier le code]

    Tournoi Victoires 2e 3e Top-5 Top-10 Top-25 Nbre de participation Cuts réussis
    Masters 0 0 0 0 0 2 3 3
    US Open 2 0 0 3 3 5 6 5
    Open britannique 0 0 0 0 2 2 5 4
    PGA Championship 1 0 0 3 3 5 6 6
    Totaux 3 0 0 6 8 14 20 18

    Results in World Golf Championships[modifier | modifier le code]

    Tournament 2015 2016 2017 2018
    Mexico Championship T17 T23 T48
    Match Play T17 QF R16
    Bridgestone Invitational T6 WD T17 5
    HSBC Champions T40 T2
  •      Top 10
  •      Did not play
  • QF, R16, R32, R64 = Round in which player lost in match play
    WD = Withdrew
    "T" = Tied

    Références[modifier | modifier le code]

    1. a b et c « Koepka rookie de l'année », sur lequipe.fr, 16 nombre 2014.
    2. (en) « 2014 Men’s US Open Review », sur prepgolfamerica.com, .
    3. (en) « Koepka earns 1st PGA Tour win », sur espn.com, .
    4. a et b (en) George Willis, « Ryder Cup rookie saved US from disastrous afternoon sweep », sur nypost.com, .
    5. « Les USA remportent la 41e Ryder Cup face à l'Europe : 17 - 11 », sur lequipe.fr, .
    6. « Brooks Koepka, le 117e US Open et un record », sur lequipe.fr, .
    7. (en) Phil Casey, « Jordan Spieth overcomes nightmare start to claim The Open 2017 crown with superb run to finish », sur standard.co.uk, .
    8. « Koepka s'offre un doublé historique », sur eurosport.fr, .
    9. (en) Doug Ferguson, « Brooks Koepka wins second straight U.S. Open, is seventh player to go back-to-back », sur newsok.com, .
    10. Laurent Agostini, « US PGA Championship : Koepka en chasse d’une 3eme victoire en majeur », Jeudegolf.org,‎ (lire en ligne).
    11. « USPGA : troisième Majeur pour Koepka », sur sport24.lefigaro.fr, .
    12. B.C., « Les huit qualifiés automatiques américains sont connus », sur lequipe.fr, (consulté le 5 septembre 2018).
    13. a et b « CJ Cup : Brooks Koepka s'impose et devient n°1 mondial », sur eurosport.fr, .