Byron Nelson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le golf
Cet article est une ébauche concernant le golf.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nelson.
Byron Nelson
{{#if:
Fiche d'identité
Date de naissance
Lieu de naissance Waxahachie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de décès (à 94 ans)
Taille 1,85 m
Tournois majeurs
Masters Vainqueur en 1937, 1942
Open américain Vainqueur en 1939
Open britannique 5e en 1937
US PGA Vainqueur en 1940, 1945

Byron Nelson (4 février 1912 - 26 septembre 2006) est un joueur de golf professionnel américain, surnommé « Le Lord Byron du golf »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1912 sur la ferme familiale à Waxahachie, Texas, Byron Nelson fait ses débuts comme caddie en 1922 au club Glen Garden de Fort Worth, Texas[1].

En 1937, il remporte le Tournoi des Maîtres et termine cinquième à l’omnium britannique. Il remporte l’omnium des États-Unis en 1939, puis le championnat de la PGA en 1940. Il est vainqueur à nouveau du Tournoi des maîtres en 1942[1].

En 1944-1945, il devient « l’un des meilleurs joueurs de l'histoire » selon Arnold Palmer. Il remporte 31 des 45 tournois auquel il participe durant ces deux années, dont 11 tournois d’affilée en 1945, record toujours inégalé, et remporte à nouveau le championnat de la PGA[1].

Connu comme un gentilhomme et considéré comme le père de l’élan moderne au golf, il prend sa retraite sportive à 34 ans, en 1946, et retourne à son ranch du Texas[1].

Il est retrouvé mort par son épouse à sa demeure de Roanoke, près de Dallas, le 26 septembre 2006[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Associated Press, "Lord Byron" n'est plus, Journal Le Soleil, 27 septembre 2006, p. 69.