Joko (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joko.
Joko
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de la chanteuse française Joko.
Informations générales
Surnom Joko
Nom de naissance Marie-Joseph Blanche Ledru
Naissance
Sangmélima, Cameroun
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, soul, variété française
Années actives Depuis 2005
Labels Antipodes Music

Joko née Marie-Joseph Blanche Ledru, le à Sangmélima (Cameroun), est une chanteuse française. Chanteuse, parolière et mélodiste, Joko est une artiste complète. Après un premier album Instinctive sorti en 2011 (label Antipodes Music), son second album Chercheuse d'or sort en 2013 (label Antipodes Music).

Classée par Elle en 2012 parmi « Les dix chanteuses qui montent »[1], Joko a aussi été choisie par Deezer dans la Sélection pop de l’été 2012. En janvier 2013, elle tourne dans un pilote d'émission télévision présentée par Didier Gustin[2]. Elle s'est fait connaitre sur Purefans grâce au scénariste Ethan Atwood[3], qu'elle a remercié par la suite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

En 2005, après quelques tremplins musicaux, elle entre dans la formation d'un groupe de cinq filles « Shanxi » sous le nom de Marie-Jo. S’enchaînent alors son premier studio et le premier album du groupe (« Quintessence » sorti en avril 2006), puis premier clip et premières scènes, dont l'Élysée Montmartre, Le Divan du Monde et l’Opus Café. Elle sera ensuite choriste sur un album de Doc Gynéco (Peace Maker produit par Pierre Sarkozy, alias DJ Mosey, sorti en novembre 2008), puis sera choisie pour être la voix principale du clip "Tous Unis pour l'équipe de France"[4] (clip officiel des Bleus 2010)[5] réalisé pour la Fédération française de football. En 2010, elle est repérée par le jeune producteur Yacine Bouzidi [6] (label "Antipodes Music"[7]) qui lui propose enfin un projet solo. Marquée par de nombreuses influences féminines comme Billie Holiday, Mary J. Blige, Amel Larrieux, France Gall, Sade, Lauryn Hill, Nina Simone, Tina Turner, Nneka, Pauline Croze, celle qui a été élevée entourée de femmes, puise son épanouissement et son inspiration dans un univers féminin.

Instinctive (2011)[modifier | modifier le code]

Soutenue par France Télévisions (France Ô)[8] pour son premier album qui sera diffusé sur plusieurs radios communautaires en playlist, elle enchaînera ses premières dates solo dans des salles parisiennes[9] (le Sentier des Halles, l’Entrepôt, le China, le Scopitone, le Mizmiz, le Salon de la musique, etc.) ainsi que des showcases Fnac.

Chercheuse d'or (2013)[modifier | modifier le code]

Concert de Joko au Café de la Danse en septembre 2012.

Pour son deuxième album Chercheuse d'or[10], elle est coachée par Sarah Sanders (coach vocale de la Nouvelle Star et de nombreuses célébrités). Elle travaillera pour ce nouvel opus entourée de musiciens confirmés : les bassistes Guillaume Farley (-M-, Sapho, Sandra Nkaké) et Thierry Jean-Pierre (MC Solaar, Cheb Mami, Christophe Maé), ainsi que le guitariste Hailé Jno-Baptiste (Ben l'Oncle Soul, Christophe Willem, John Legend). Les réalisateurs de l’album seront Alias LJ (voix renommée de la soul française des années 1990) et David Lafilay (Urban Groove). La sortie des deux premiers singles sera soutenue en 2012 par des concerts solo[11] dans des grandes salles parisiennes de renom (Le Café de la Danse[12], La Boule Noire[13]). Le premier EP de l'album avec le titre éponyme Chercheuse d’Or est sorti en mai 2012. Le deuxième EP de l'album est une reprise du célèbre titre sixties Hum Hum Hum de Frank Alamo. Joko devait enregistrer le titre en duo avec Frank Alamo, mais l'état de santé du chanteur n'a pas permis cet enregistrement[14]. Le projet a finalement pu aboutir grâce à un sample de la star des « yéyés ». Cette reprise est la dernière collaboration[15],[16] du chanteur avant son décès 11 octobre 2012 à Paris et fait figure d'hommage de la chanteuse Joko lors de la disparition de ce dernier[17],[18],[19].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Née au Cameroun, elle suit sa mère à l 'âge de trois ans qui s'installe à Abidjan (Côte d'Ivoire). Elle arrive à Paris à l'âge de 6 ans où elle grandit avec sa mère et ses tantes. Elle entreprend des études de Lettres modernes à la Sorbonne et suit des cours de théâtre avant de se consacrer à la musique[20].

Signe distinctif[modifier | modifier le code]

Joko qui adore les chapeaux en arbore bien souvent lors de ses représentations publiques[21].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Mama (2011)
  • D'ailleurs (2011)
  • Chercheuse d'or (2011)
  • Hum Hum Hum (2012)

Clips vidéo[modifier | modifier le code]

  • D'ailleurs (2011)
  • Chercheuse d'or (2012)[22]
  • Hum Hum Hum (2012)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les dix chanteuses qui montent », ELLE
  2. « Arles : Chico reçoit ses amis pour une émission de télévision », La Provence
  3. « Joko et Ethan Atwood », Purefans
  4. « Tous unis pour l'équipe de France - Clip Officiel », TF1, Téléfoot.
  5. « Toutes les chansons officielles des Bleus depuis 1978 », RMC, Intégrale Sport.
  6. «On refait la musique : Les subventions, comment ça marche ?», Radio Neo
  7. « Se faire label à Paris ou ailleurs : Yacine Bouzidi Gérant du label Antipodes music », IRMA
  8. «Joko, une artiste France Ô», Espace Data Presse.
  9. « Les InRocksLab, Laboratoire de découverte : Joko », Les InRocks
  10. « Joko décroche les étoiles dans son clip de "Chercheuse d'or" », Charts in France
  11. « Joko la Chercheuse d'or en concert à la Boule Noire », Just Music, l'actu musicale.
  12. « Sortir à Paris / Concert Pop / Joko / Café de la Danse », Le Parisien étudiant.
  13. « Joko, une chanteuse qui respire la liberté », Just Focus, la Culture dans tous ses états.
  14. « Joko : le duo posthume de Frank Alamo », Le Parisien.
  15. « La dernière collaboration de Frank Alamo », Europe 1.
  16. « La dernière collaboration de Frank Alamo », Paris Match.
  17. « Joko rend hommage à Frank Alamo », People Inside.
  18. « Joko : Hommage à Frank Alamo », France 2, Hebdo Musique Mag du 20 octobre 2012
  19. « Frank Alamo, L'hommage de Joko », M6, Absolument Star du 21 octobre 2012.
  20. « Joko, la petite pépite de la rentrée », Afrosomething, rubrique Culture/Musique
  21. « Joko. Chercheuse d’or instinctive.», Victor Delfilm, Live report / Café de la Danse
  22. « Joko dévoile Chercheuse D’Or le clip de son nouveau single », ActuaMusic