John Marshall (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Marshall et Marshall.
John Marshall
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument
Genre artistique

John Marshall, né le à Isleworth en Londres , est un batteur de jazz-fusion particulièrement connu pour avoir joué avec le groupe Soft Machine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Adolescent, son père l'amène souvent à des concerts locaux dont les batteurs le fascinent. Dès l'âge de 14 ans, il prend des leçons de batterie auprès d'un batteur semi-professionnel local et se joint à un groupe de Skiffle, il passe alors le restant de son adolescence à jouer dans de nombreux groupes locaux lors de mariages de façon hebdomadaire. En 1960, il lit dans le Melody Maker une annonce de Jim Marshall proposant des cours de batterie et devient alors l'un des 65 élèves de Jim. Parallèlement, il part étudier la psychologie à l'université de Reading, là-bas il découvre que l'établissement possède un groupe de jazz qu'il rejoint, il obtient son diplôme en 1963. Il passera les 5 années suivantes à jouer dans un nombre impressionnant de groupes.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1968, il joue sur le premier album éponyme du groupe The Crazy World of Arthur Brown, il est présent sur deux chansons, I Put a Spell on You et Child of My Kingdom. En 1969, sa carrière professionnelle débute véritablement quand il rejoint le groupe Nucleus, avec son ami et colocataire le flûtiste, saxophoniste et pianiste Karl Jenkins, il restera deux ans. Entre-temps, il participe à l'album Songs For A Tailor de Jack Bruce puis à Centipede où il partage les percussions avec Robert Wyatt. Durant ce temps, il sera élu par les lecteurs du Melody Maker comme l'un des meilleurs batteurs britanniques de jazz. Au cours de l'été 1971, il rejoint le groupe de Jack Bruce, ex-bassiste de Cream et décline la première offre de Soft Machine, après le départ de leur batteur Robert Wyatt. Toutefois, lorsque son remplaçant Phil Howard est renvoyé, il revient sur sa décision et arrive à temps pour enregistrer les dernières pièces de l'album Fifth à la batterie. John Marshall devient donc le troisième et dernier batteur de Soft Machine. Quand Mike Ratledge quitte Soft Machine, John Marshall et Karl Jenkins (qui a entre-temps rejoint Soft Machine à son tour) prennent la direction musicale jusqu'à la fin du groupe en 1981 avec leur dernier album Land of Cockayne et des invités prestigieux dont Allan Holdsworth, Jack Bruce, Dick Morrissey, Ray Warleigh, etc.

De 1977 à 1981, John fait partie du groupe Eberhard Weber's Colours. Il a aussi collaboré à Soft Heap et Soft Head. En 1991, Marshall participe à l'album On the Sunday of life... de Porcupine Tree, alors un "one man band" de Steven Wilson. Toutefois, sa contribution à l'album se limite à une seule chanson, Third Eye Surfer.

En 2004, lui, Hugh Hopper, Elton Dean et Allan Holdsworth forment le groupe Soft Works qui prendra très rapidement le nom de Soft Machine Legacy qui existe encore à ce jour. Toutefois, il faut souligner qu'Holdsworth a quitté et fut remplacé par John Etheridge qui l'avait déjà remplacé au sein de Soft Machine. Le 8 février 2006, Elton Dean est décédé et fut remplacé par Theo Travis. Le groupe a survécu au décès de Hugh Hopper, le 7 juin 2009, Roy Babbington a remplacé ce dernier.

Discographie[modifier | modifier le code]

The Crazy World of Arthur Brown[modifier | modifier le code]

Tim Rice/Andrew Lloyd Weber[modifier | modifier le code]

Nucleus[modifier | modifier le code]

  • Elastic Rock (1970, Vertigo)
  • We'll Talk About It Later (1971, Vertigo)
  • Solar Plexus (1971, Vertigo)
  • Live at Theaterhaus (1985, Mood)

Ian Carr[modifier | modifier le code]

  • Old Heartland (1988, EMI)

Soft Machine[modifier | modifier le code]

  • Fifth (1972, CBS)
  • Six (1973, CBS)
  • Seven (1973, CBS)
  • Bundles (1975, Harvest)
  • Softs (1976, Harvest)
  • Triple Echo (1977, Harvest)
  • Alive & Well: Recorded in Paris (1978, Harvest)
  • Land of Cockayne (1981, EMI) - Avec Allan Holdsworth, Karl Jenkins, Alan Parker, John Perry, Ray Warleigh.
  • BBC Radio 1 Live in Concert [Enregistré en 1972 et publié en 1994 - Windsong)
  • Rubber Riff (Enregistré en 1976 et publié en 1994 - Blueprint)
  • Live in France [Enregistré en 1972 et publié en 1995 - One Way) 2 CD

Eberhard Weber's Colours[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Songs For A Tailor de Jack Bruce - 1969 - Sur Rope Ladder to the Moon et He the Richmond
  • Harmony Row de Jack Bruce (Atco - 1971)
  • BBC Live in Concert de Jack Bruce - 1995 - Enregistré en 1971

- John Surman :

- Vassilis Tsabropoulos / Arild Andersen / John Marshall :

- Soft Works :

  • Abracadabra (2003, Universal Japan)

- Soft Machine Legacy :

  • Live in Zaandam (2005 - Moonjune)
  • New Morning - The Paris Concert (DVD 2006 - Enregistré en Décembre 2005)
  • Soft Machine Legacy (2006 - Moonjune)
  • Steam (2007 Moonjune)
  • Live Adventures (2011 Moonjune)
  • Burden Of Proof (2013 - Moonjune)

Participations[modifier | modifier le code]

  • Graham Collier/Deep Dark Blue Centre (1967, Deram)
  • Michael Garrick/Jazz Praises at St Paul's (1968, Airborne)
  • Barney Kessel/Blue Soul (1968, Black Lion)
  • Barney Kessel/Swinging Easy (1968, Black Lion)
  • Graham Collier/Down Another Road (1969, Fontana)
  • Neil Ardley/Greek Variations (1969, Columbia)
  • Michael Gibbs/Michael Gibbs (1969, Deram)
  • Mike Westbrook/Marching Song Vol. I & II (1969, Deram)
  • Georgie Fame/Seventh Son (1969, CBS)
  • Indo-Jazz Fusions/Etudes (1969, Sonet)
  • Bill Fay/Bill Fay (1970, Deram)
  • Mike d'Abo/Michael D'Abo (1970, Uni)
  • Chris Spedding/Songs Without Words (1970, Harvest)
  • Top Topham/Ascension Heights (1970, Blue Horizon)
  • Michael Gibbs/Tanglewood '63 (1970, Deram)
  • Chitinous Ensemble/Chitinous Ensemble (1971, Deram)
  • Linda Hoyle/Pieces of Me (1971, Vertigo)
  • Spontaneous Music Orchestra/Live: Big Band/Quartet (1971, Vinyl)
  • Mike Westbrook/Metropolis (1971, RCA)
  • Centipede/Septober Energy (1971, Neo) - Produit par Robert Fripp.
  • Michael Gibbs/Just Ahead (1972, Polydor)
  • Alexis Korner/Bootleg Him (1972, Rak Srak) - Avec Jack Bruce, Charlie Watts, Cyril Davies, Paul Rodgers, Robert Plant, etc.
  • Volker Kriegel/Inside:The Missing Link (1972, MPS)
  • Hugh Hopper/1984 (1973, CBS)
  • John Williams/Height Below (1973, Hi Fly)
  • Volker Kriegel/Lift (1973, MPS)
  • Pork Pie (Van't Hof. Mariano, Catherine, Marshall)/The Door is Open (1975, MPS)
  • Charlie Mariano/HelenTwelveTrees (1976, MPS)
  • Elton Dean & Alan Skidmore/El Skid (1977, Vinyl)
  • Jasper van't Hof & George Gruntz/Fairy Tales (1978, MPS)
  • Gil Evans/The British Orchestra (1983, Mole)
  • U. Beckerhoff, J. van't Hof, J. Marshall/Camporondo (1986, Nabel)
  • U. Beckerhoff, J. Abercrombie, A. Andersen, J. Marshall/Secret Obsession (1991, Nabel)
  • Wolfgang Mirbach/Links (1992, Schlozzton)
  • Towering Inferno/Kaddish (1993, Tl Records)
  • Michael Gibbs/By The Way (1994, Ah Um)
  • Theo Travis/View From The Edge (1994, 33 Records)
  • Jandl/Glawischnig/Laut & Luise (1995, Hat Hut/Du)
  • Graham Collier/Charles River Fragments (1995, Boathouse)
  • Mirbach/Links/New Reasons to Use Old Words (1995, Schlozzton)
  • Christoph Oeding/Taking a Chance (1997, Mons)
  • John Marshall / Theo Travis / Mark Wood/Bodywork (1998, 33 Records)
  • Roy Powell/North by Northwest (Enregistré en 1998, publié en 2001, Nagel-Heyer)

Liens externes[modifier | modifier le code]