Allan Holdsworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holdsworth.
Allan Holdsworth
Description de cette image, également commentée ci-après

Allan Holdsworth vers 1975 avec UK au Beacon Theater de New York.

Informations générales
Naissance
Bradford (West Yorkshire) Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès (à 70 ans)
Vista (Californie)
Activité principale Musicien, compositeur, producteur
Genre musical Jazz, jazz fusion, rock progressif
Instruments Guitare, SynthAxe (en)
Années actives 1969-2017
Site officiel www.therealallanholdsworth.com
Allan Holdsworth en 2007.

Allan Holdsworth, né le à Bradford (West Yorkshire, Angleterre) et mort le à Vista (Californie, États-Unis)[1], est un musicien britannique, guitariste et compositeur de jazz.

Holdsworth a enregistré dans beaucoup de styles de musique différents, allant jusqu'à la pop avec une collaboration avec le groupe de funk fusion britannique Level 42.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son premier disque fut enregistré avec les Igginbottom (Wrench) en 1969. Au début des années 1970, Holdsworth rejoint Jon Hiseman avec Tempest, avant d'être remplacé par le légendaire Ollie Halsall qui quittait Mike Patto. Il enregistre l'album Gorgon. Ensuite, Holdsworth a joué avec des groupes de jazz-rock comme Gong, Soft Machine, The New Tony Williams Lifetime, Jean-Luc Ponty et plus tard, il a été un des membres du « All-Star Progressive Rock Quartet » avec John Wetton, Bill Bruford et Eddie Jobson (qui créèrent le groupe UK - avec un premier album nommé éponyme, où l'on peut entendre un des meilleurs solos d'Allan Holdsworth dans le titre In the dead of night[réf. nécessaire]). Ses participations les plus notables dans les années '70 restent ce qu'on peut entendre sur l'album Believe it de Lifetime, et les deux premiers albums de Bill Bruford (Feels Good To Me et One Of A Kind). À la fin des années 1970, il entame une longue collaboration avec Gordon Beck et l'un des batteurs britanniques les plus marquants dans le jazz improvisé : John Stevens.

Composition et style[modifier | modifier le code]

Jouant principalement du jazz et du jazz fusion, Allan Holdsworth est très reconnu pour ses contributions au genre. Il est réputé pour la complexité de ses compositions, son talent d'improvisateur, et son incroyable et impressionnante technique de jeu. Il possède une technique unique, et a une approche assez mathématique pour voir « mentalement » la position des notes de la gamme qu'il veut utiliser sur le manche, lui permettant d'obtenir une fluidité remarquable et exemplaire, également obtenue par les écarts hors normes de ses doigts sur une seule même corde de guitare pour l'exécution de ses phrasés. De tels écarts lui permettent de limiter les démanchés ou sauts de cordes. Sa technique de jeu dite « legato » contribue considérablement à cette fluidité exemplaire qui caractérise son jeu. On peut comparer ses envolées de notes à celles d'un saxophone comme il aimait à dire lui même.[réf. nécessaire]

Holdsworth utilise énormément le legato (il n'attaque au médiator qu'une note par corde la plupart du temps[réf. nécessaire]), ce qui lui permet de jouer beaucoup plus de notes et de développer un phrasé d'un genre nouveau[réf. nécessaire] car aucun autre guitariste avant lui n'utilisait cette particularité du jeu de guitare[réf. nécessaire]. Il utilise également plusieurs types d'effets[Lesquels ?]. Son jeu inclut en général des solos fluides et rapides souvent très lyriques également, ainsi que des parties d'accords complexes, souvent jouées avec l'aide du vibrato.[réf. nécessaire]

Il est aussi très reconnu pour ses propres compositions, qui vont du rock progressif au jazz fusion (par exemple son travail avec Soft Machine sur leur album Bundles, au sons plus planants).[réf. nécessaire]

Il utilise un instrument appelé le SynthAxe (en), dont on peut écouter des exemples sur les albums Atavachron, Secrets, Flat Tire et le deuxième CD de Against The Clock. Allan Holdsworth a été élu « Best Synth Guitarist » par les lecteurs du magazine "Guitar Player" plusieurs années.[réf. nécessaire]

Bien qu'il ne soit pas le premier guitariste à jouer avec un synthétiseur, il a contribué à élever cette technique. Plein d'humilité dans son film pédagogique[2], Allan Holdsworth dit « ne pas vraiment aimer la guitare » et préférer « le son du saxophone ».[réf. nécessaire]

De nombreux musiciens, tels qu'Edward Van Halen, Frank Zappa, Joe Satriani, John Scofield, Eric Johnson, Carlos Santana, Mattias Eklundh, John McLaughlin, Steve Vai... le citent comme source d'inspiration voire une influence majeure[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en solo[modifier | modifier le code]

Albums studio 
  • 1973 Tempest ( Gorgon )avec Jon Hiseman, Mark Clarck, Paul Williams album où il y joue également du violon et de l'orgue
  • 1976 : Velvet Darkness jamais terminé, et sorti par le label contre le souhait d'Allan Holdsworth
  • 1982 : I.O.U.
  • 1983 : Road Games - Extended Play nominé en 1984 aux Grammy Award pour le meilleur album rock, mais considéré comme terminé par Allan seulement en 2001. Avec Jeff Berlin et Jack Bruce
  • 1985 : Metal Fatigue
  • 1986 : Atavachron - inspiré par un épisode de Star Trek, All our yesterdays
  • 1987 : Sand
  • 1989 : Secrets
  • 1992 : Wardenclyffe Tower
  • 1994 : Hard Hat Area
  • 1996 : None too soon
  • 1999 : The Sixteen Men of Tain
  • 2001 : Flat Tire: Music for a Non-Existent Movie
  • 2015 : Tales from the Vault - Matériel inédit
Albums live 
  • 1997 : I.O.U. Live
  • 2002 : All Night Wrong
  • 2003 : Then!
Compilations 
  • 2005 : The Best of Allan Holdsworth: Against the Clock
  • 2017 : The Allan Holdsworth Collection
  • 2017 : The Man Who Changed Guitar Forever!
Avec Gordon Beck 
  • 1979 : The Things You See
  • 1980 : Sunbird
  • 1988 : With A Heart In My Song
  • 1996 : None Too Soon
Avec Frank Gambale/The Mark Varney Project
  • 1990 : Truth in Shredding
Avec Jens Johansson & Anders Johansson 
  • 1996 : Heavy Machinery
Avec Riptide 
  • 2004 : Sonic Undertow
Avec Alan Pasqua, Chad Wackerman et Jimmy Haslip 
  • 2009 : Blues for Tony - Double album live.

En tant que membre d'un groupe ou musicien invité[modifier | modifier le code]

Avec Igginbottom
  • 1969 : Igginbottom's Wrench
Avec Nucleus
  • 1972 : Belladona
Avec Tempest
  • 1972 : Tempest
  • 2005 : Under the Blossom: The Anthology - Compilation
Avec Soft Machine
  • 1975 : Bundles
  • 1981 : Land Of Cockayne
  • 2003 : BBC Radio 1971-1974
Avec Tony Williams Lifetime
  • 1975 : Believe it
  • 1976 : Million Dollar Legs
Avec Gong
  • 1976 : Gazeuse!
  • 1978 : Expresso II
  • 1979 : Time Is The Key
Avec Esther Phillips
  • 1976 : Capricorn Princess
Avec Jean-Luc Ponty
  • 1977 : Enigmatic Ocean
  • 1983 : Individual Choice
  • 2007 : The Acatama Experience
Avec John Stevens
  • 1977 : Touching On
  • 1980 : Conversation Piece
  • 1983 : Retouch
Avec Bill Bruford
  • 1978 : Feels Good To Me
  • 1979 : One Of A Kind
  • 1986 : Master Strokes: 1978–1985 - Compilation
Avec UK
  • 1978 : UK
  • 1978 : Concert Classics Volume 4
Avec Jon St. James
  • 1984 : Transatlantic
  • 1986 : Fast Impressions
Avec Soma
  • 1986 : Soma
Avec Krokus
  • 1986 : Change Of Address
Avec Stuart Hamm
  • 1988 : Radio Free Albemuth
Avec Strange Advance
  • 1988 : The distance between
  • 1995 : Worlds Away & Back
Avec Stanley Clarke
  • 1988 : If This Bass Could Only Talk
Avec Carl Verheyen Group
  • 1988 : No Borders
Avec Alex Masi
  • 1989 : Attack Of The Neon Shark
Avec Frank Gambale
  • 1990 : Truth In Shredding
Avec Jack Bruce
  • 1990 : A Question Of Time
Avec Andrea Marcelli
  • 1990 : Silent Will
  • 1995 : Oneness
Avec Steve Tavaglione
  • 1990 : Blue Tav
Avec Chad Wackerman
  • 1991 : Forty Reasons
  • 1993 : The View
Avec Level 42
  • 1991 : Guaranteed
Avec Paz
  • 1991 : Love In Peace
Avec Jeff Watson (en)
  • 1992 : Lone Ranger
Avec Gongzilla
  • 1995 : Suffer
Avec Gorky Park
  • 1996 : Stare
Avec Johansson & Johansson
  • 1997 : Heavy Machinery
Avec Steve Hunt
  • 1997 : From Your Heart & Your Soul
Avec Atlantis
  • 2002 : Pray for rain
Avec Softworks
  • 2003 : Abracadabra
Avec K2
  • 2004 : Book of the Dead
Avec Derek Sherinian
  • 2004 : Mythology
Avec David Hines
  • 2005 : Nebula
Avec David Garfield & Friends
  • 2005 : The states of things
Avec Planet X
  • 2007 : Quantum
Divers, compilations
  • 1989 : Guitar For The Practicing Mucisian
  • 1993 : Come Together: Guitar Tribute To The Beatles
DVD 
  • 1992 : REH Video: Allan Holdsworth (VHS Réédité en DVD en 2007)
  • 2002 : Live at the Galaxy Theatre
  • 2007 : Live at Yoshi's

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pitchfork, sur pitchfork.com
  2. REH Instructional: Allan Holdsworth, 1992, ressorti en DVD en 2007
  3. (en) « Allan Holdsworth: guitar player interview », sur truthinshredding.com, (consulté le 16 septembre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]