Jeu de rôle animal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une femme incarnant le rôle d'un cheval de trait et son maître, au Folsom Street Fair de San Francisco.

Un jeu de rôle animal (petplay, ponyplay, ponyism, kittenplay ou pup-play en anglais) est un jeu de rôle sexuel érotique.

Dans sa forme de jeu de rôle érotique, un ou plusieurs participants peuvent prendre le rôle d'un animal réel ou fictif, dont le comportement et les agissements sont déjà inculqués ou, dans un contexte sexuel, prendre le rôle d'un dresseur ou soigneur (voire d'un partenaire consentant).

Habituellement, le jeu de rôle animal implique une transformation volontaire d'un humain en un animal.

Les exemples notables d'animaux incluent canidés (chiot, chien, loup), félins (chat, chaton, lion) ou équidés (poney, cheval).

Le jeu de rôle animal est pratiqué à des fins sociales et, ou sexuelles. Il prend source auprès de la communauté des fétichistes et du BDSM.

Description[modifier | modifier le code]

Les origines du jeu de rôle animal et du petplay sont sans doute diverses et variées, encore une fois dépendantes des participants impliqués. Cependant, ses origines peuvent être influencées par le fait de porter un costume, la fiction, les mythes et légendes, et les différents aspects du jeu de rôle. Les premières images relatant le jeu animal (en particulier le pony play) auraient été exposées dans les œuvres de John Willie, principalement dans le magazine BIZARRE publié de 1948 à 1959. La première commercialisation de ce fétiche a été faite par Simon Benson, le fondateur du site Petgirls.

Le jeu de rôle animal implique parfois mais pas systématiquement divers accessoires comme une laisse, des chaînes, un baillon, un collier, un harnais, un catsuit, un collant de corps, un plug anal, une muselière, des bottes de balletetc.[1]

Utilisation érotique[modifier | modifier le code]

Comme pour la plupart des jeux de rôles érotiques, le jeu de rôle animal, dans un contexte relationnel et sexuel, implique particulièrement la personnalité des participants et leur humeur durant le jeu. Ce jeu de rôle peut varier d'une simple imitation à une modification radicale. La simple imitation peut inclure des bruits d'animaux (du cheval au chien), des comportements joueurs, dominateurs voire soumis (typiques d'un chat ou d'un chien). La modification radicale, quant à elle, implique éventuellement le déguisement total d'un humain en un animal avec le port de masque, prothèses voire d'objets de bondage.

Pour la plupart des participants[2], le jeu de rôle n'a aucun lien avec la bestialité voire la sexualité, et peut être un sujet controversé au sein de la communauté BDSM et des pratiquants du Jeu de rôle animal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Taormino, Tristan, 1971-, The ultimate guide to kink : BDSM, role play and the erotic edge, Cleis Press, (ISBN 9781573447829, OCLC 746834470, lire en ligne)
  2. (en) http://www.the-stampede.com/home.html consulté le 14 octobre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]