Liste de jeux de rôle et pratiques BDSM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article établit une liste de jeux de rôle et pratiques BDSM. Le sigle BDSM (pour Bondage - Discipline, Domination - Soumission, Sado-Masochisme) désigne une forme d'échange contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l'humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène. Certaines pratiques sont mixtes, d'autres sont adaptées pour l'homme ou la femme.

Jeux mixtes[modifier | modifier le code]

Gravure de John Willie.
  • Discipline, marquée par divers châtiments corporels.
  • Fantasme d’être pendu, étranglé ou noyé[1].
  • Enfermement.
  • Humiliations par des tenues, des insultes ou des positions.
  • Chantage.
  • Viol théâtralisé.
  • Jeux de bougie.
  • Électro-stimulation', pénétration par un plug branché sur pile, colliers pour encercler les testicules (pour les hommes), le sexe.
  • Piétinement du corps du sujet (pratique appelée trampling par les Anglo-saxons).
  • Lavement érotique.
  • Jeux sexuels à base de pénétrations (sodomie, utilisation de jouets sexuels)
The Bellifortis sketch, ceinture de chasteté (ca. 1405).

Jeux de rôles[modifier | modifier le code]

  • Adoration du maître ou de la Maîtresse[2].
  • Jeux d'enfants.
  • Jeux de service, valet ou femme de ménage par exemple.
  • Devenir animal, cheval, chien, chienne, porc, truie.
  • Pony-play : le dominé (ponyboy ou ponygirl) est harnaché comme un cheval de course et tirer un sulky.
  • Mise en scène du mari cocu.
  • Mise en scène de fantasme d'être proie.
  • Jeux de rôle médicaux du type auscultation, pénétration, utilisation du spéculum, piqûres, fouille corporelle, clystérophilie et associés aux fétichismes de l'uniforme d'infirmière, de praticiens, ou des blouses blanches.
  • Militaire ou policier.
  • École.
  • Milieu religieux.
  • Scène de kidnapping.

Femmes seules[modifier | modifier le code]

Hommes seuls[modifier | modifier le code]

  • Féminisation, les hétérosexuels pouvant ainsi exprimer le désir d'être femme.
  • Ballbusting, pratique des coups portés aux testicules.
Cage de chasteté.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise Maîtresse, « Le noyé »
  2. Revue littéraire Digraphe N°79 - Hiver 1997