Jean de Dinteville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Cadrage sur Jean de Dinteville d'après Les Ambassadeurs de Hans Holbein le Jeune.

Jean de Dinteville, né en 1504 et mort en 1555 ou 1557, est bailli de Troyes, seigneur de Polisy et ambassadeur français.

Il est l'un des quatorze enfants de Claude de Dinteville et de Jeanne de la Baume.

Il est le personnage de gauche sur la célèbre peinture comportant une anamorphose de crâne humain Les Ambassadeurs de Hans Holbein le Jeune où il est en compagnie de Georges de Selve. En 1533, au moment où a été faite cette peinture, il est ambassadeur français à Londres. Il est le commanditaire de cette œuvre, aujourd'hui exposée à la "National Gallery" à Londres.

Il existe plusieurs autres portraits de Dinteville attribués à Holbein dont un dessin conservé à Windsor et une peinture sur bois conservée à Berlin (Portrait d'un homme tenant un luth, 1534 ou 1535, Staatliche Museen, Gemäldegalerie). Il existe également de lui un portrait au crayon et sanguine de Jean Clouet ou François Clouet.

La devise Dinteville était Memento mori. Il a été gouverneur et chambellan du duc d'Orléans, ambassadeur en Angleterre en 1531, bailli de Troyes de 1522 à 1554, il repose en la chapelle seigneuriale de l'Église Saint-Félix de Polisy[1].

Son frère est François de Dinteville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alphonse Roselot, Dictionniare historique de la Champagne méridionale, Langres, 1945, p1160, TII.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]