Échenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Échenay
Échenay
Le village, entre terre calcaire et champ d'éoliennes.
Blason de Échenay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Saint-Dizier
Canton Poissons
Intercommunalité Communauté de communes du bassin de Joinville en Champagne
Maire
Mandat
Jean-Pierre Bourgeois
2014-2020
Code postal 52230
Code commune 52181
Démographie
Gentilé Épincellois, Épincelloises
Population
municipale
94 hab. (2016 en augmentation de 4,44 % par rapport à 2011)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 49″ nord, 5° 18′ 38″ est
Altitude Min. 298 m
Max. 372 m
Superficie 9,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Échenay

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Échenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Échenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Échenay

Échenay est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes avoisinantes d'Échenay sont Aingoulaincourt (2 km via la D 215), Pansey (2,2 km via la D 151), Gillaumé (2,2 km via la D 215), Harmeville, Soulaincourt.

Échenay se trouve sur une terre argilo-calcaire.

Communes limitrophes de Échenay
Pansey Saudron
Aingoulaincourt Échenay Gillaumé
Sailly Thonnance-les-Moulins Lezéville

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Saulx, affluent de la Marne, et donc sous-affluent de la Seine, passe au village.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Jacky Boussel    
2014 En cours Jean-Pierre Bourgeois    


Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 94 habitants[Note 1], en augmentation de 4,44 % par rapport à 2011 (Haute-Marne : -2,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
228251263230249241231247253
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
258259241206204215202216198
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
193189172142127128111121114
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
11092918793101929189
2013 2016 - - - - - - -
9794-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin.
  • Lavoir.
  • À la suite de l'effondrement de la tour-horloge, une reconstruction à l'identique a été menée en 2003-2004[5]. En effet le lavoir d'Échenay est le seul lavoir de France à posséder une horloge. Le campanile a été revêtu d'un bardage en chêne peint. Le montant des travaux s'est élevé à 340 000 € HT.
  • Château de Pimodan.
  • Élevage de bisons.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Georges de la Vallée de Rarecourt, marquis de Pimodan (29 janvier 1822 Échenay - 18 septembre 1860 Castelfidardo) était un militaire français au service de l'Autriche et des États pontificaux. En reconnaissance de sa mort à la tête des troupes pontificales, le pape Pie IX décerna, à titre héréditaire, à tous ses descendants mâles, le titre de duc.
  • Son fils Gabriel (16 décembre 1856-1924), écrivain et homme politique, fut conseiller général de la Haute-Marne et maire d'Échenay.
  • Son autre fils Claude Emmanuel Henri Marie (1859-1931) fut attaché militaire au Japon. Il publia Promenades en Extrême-Orient où il relate ses voyages entre 1895 et 1898 (Paris Honoré Champion 1900). Il épousa vers 1895 Georgina Davida Marie Adélaïde de Mercy-Argenteau.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d’Échenay

Les armes d’Échenay se blasonnent ainsi :

d'argent aux cinq annelets de gueules ordonnés en sautoir accompagnés de quatre mouchetures d'hermine de sable ordonnées 1.2.1

Ce sont les armes de la famille de Pimodan dont la devise est Potius Mori quam foedari : plutôt mourir que se déshonorer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]