Intendant de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Généralité de Bourgogne est la circonscription des intendants de Bourgogne, leur siège est Dijon.

Liste des intendants de Bourgogne[modifier | modifier le code]

Liste chronologique des Intendants de Bourgogne
D'après Kleinclausz Histoire de Bourgogne, Hachette, 1924, p.297
Date Nom
1644 Jacques Vallon, intérimaire
seigneur de Mimeure
De 1644 au 25 mai 1650 Louis de Machault
seigneur de Fleury
1650 Denis de Heere (ou Henri de Hère) ( -1656)
seigneur de Vaudois
reçu conseiller au parlement de Paris le 28 mai 1627, maître des Requêtes le 28 janvier 1636, intendant de Bourges en 1638, intendant de Tours (1641-1647), puis intendant de Bourgogne amené par Vendôme, il ne prit pas le titre d'intendant
De 1651 à janvier 1654 Louis Laisné ( -1681)
chevalier, seigneur de La Marguerie, petit-fils de Cybard Laisné (mort en 1596), maire d'Angoulême en 1595, fils de Hélie Lainé (mort en 1636), conseiller au parlement de Paris, maître des requêtes, intendant de justice en Poitou et Touraine, conseiller d'Etat ordinaire, puis président du parlement d'Aix
Intendant de Haute-Guyenne en 1635, intendant du Dauphiné en 1638, intendant de Rouen, il a été premier président du parlement de Bourgogne (1654-1657), conseiller d'État
De mars 1654 à juin 1683, (date de sa mort) Claude Bouchu ( -juin 1683)
baron de Loisy, père d'Étienne-Jean Bouchu, intendant du Dauphiné
conseiller au parlement de Metz, maître des requêtes, puis conseiller d'État. Intendant de Bourgogne, il meurt en fonction
De juillet 1683 à juillet 1688 Nicolas-Auguste de Harlay de Bonneuil (1647-2 octobre 1704)
comte de Bonneuil et de Cély, père de Louis-Auguste de Harlay de Bonneuil, intendant de Pau, de Metz, puis intendant de Paris (1728-1740)
conseiller au parlement de Paris le 22 janvier 1672, maître des requêtes, commissaire du roi aux États de Bretagne en 1673, ambassadeur à la diète de Ratisbonne en 1681, plénipotentiaire aux conférences de Francfort en 1683, puis nommé intendant de Bourgogne, conseiller d'État en 1686, conseiller d'État ordinaire en 1689, plénipotentiaire à la paix de Ryswick en 1697
De juillet 1688 à janvier 1694 Florent d'Argouges
marquis de Plessis, ancien intendant de Moulins en 1686
De février 1694 à juin 1705 François-Antoine Ferrand (19 avril 1657-3 janvier 1731)
seigneur de Villemillon
Conseiller clerc "laizé" au Nouveau Châtelet[1], reçu le 5 juin 1677. Lieutenant particulier au Châtelet le 19 juillet 1683. Maître des Requêtes le 13 avril 1690, maître des Requêtes honoraire le 22 février 1719. Ensuite intendant de Bretagne, du 9 juin 1705 à février 1716. Conseiller au conseil de la Marine et au conseil de Commerce en 1716. Conseiller d'État semestre le 17 septembre 1719, conseiller d'État ordinaire le 18 mars 1728
De juillet 1705 à mars 1710 Anne Pinon
vicomte de Quincy, ancien intendant de Pau (1697), intendant d'Alençon (1702), et de intendant de Poitiers (1703)
De 1710 à mars 1711 Charles Trudaine
seigneur de Montigny, ancien intendant de Lyon (1705)
De 1712 à avril 1740, (date de sa mort) Pierre-Arnaud de Labriffe (1678- 7 avril 1740)
marquis de Ferrières, fils d'Arnaud II de Labriffe
ancien intendant de Caen (1709)
De 1740 à 1749 François-Dominique Barberie de Saint-Contest
seigneur de la Chastaigneraire, ancien intendant d'Auch (1737), secrétaire d’État aux affaires étrangères en 1751
De 1749 à 1761 Jean-François Joly de Fleury de la Valette
originaire de Bourgogne, plus tard administrateur général des finances
de 1761 à 1764 François Dufour de Villeneuve
lieutenant civil du Châtelet de Paris après 1766
De 1764 à 1775 Antoine-Jean Amelot, seigneur de Chaillou
De 1775 à 1781 Dupleix de Bacquencourt, seigneur de Bucy, et d'autres lieux
ancien intendant de la Rochelle (1765), et intendant de Bretagne (1771)
De 1781 à 1783 Charles-Henri de Feydeau (25 août 1754-10 décembre 1802)
marquis de Brou et de Dampierre-en-Burly, comte de Gien, maître des requêtes (1775), intendant du Berry (1776-1779), de Bourgogne (1781-1783) puis à Caen (1783-1787), directeur général adjoint des Economats, conseiller d'Etat, président de la Cour des aides (1798). Fils d'Antoine-Paul-Joseph Feydeau (1731-1762), marquis de Brou, intendant à Rouen, et petit-fils de Paul Esprit Feydeau de Brou, garde des sceaux de France (1762-1763).
De 1784 à 1791 Antoine-Léon Amelot de Chaillou, fils d'Antoine Jean
ancien intendant de Caen (1783), mort en 1831

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kleinclausz, Histoire de Bourgogne, Hachette, 1924 (p. 297).
  • Annales de Bourgogne, Dijon, 1954-1971.
  • Daniel Ligou, L'intendance de Bourgogne à la fin du XVIIe siècle, 1988.
  • Sébastien Évrard, L'intendant de Bourgogne et le contentieux administratif au XVIIIe siècle, 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]