Jean-François Rial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-François Rial
Naissance (55 ans)
Soyaux, Charente
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation

Jean-François Rial, né le à Soyaux[1], dans le département de la Charente, est PDG du Groupe Voyageurs du Monde. Passionné de géographie et de voyage, il part seul parcourir la Chine à l’âge de 18 ans, où il développe son goût pour la rencontre et pour la découverte d’autres cultures.[réf. nécessaire] Ses parents sont des enseignants.

Diplômé de l’Institut de statistique de l’université Paris VI (ISUP)[2], Jean-François Rial commence sa carrière dans l’évaluation des risques financiers, et commence à spéculer, avec succès, sur le Marché à Terme des Instruments Financiers (MATIF). Deux ans après la fin de ses études, il rachète une partie du capital de son employeur d’alors, Fininfo, dont il devient Directeur Général à l’âge de 25 ans[3].

Lors d’un voyage à travers le Sahara, en 1991[4], Jean-François Rial décide de changer de vie[5], pour se consacrer à sa passion du voyage. Il rachète la société Voyageurs du Monde avec quatre amis (Alain Capestan, Lionel Habasque, Frederic Moulin et Loic Minvielle). Aujourd’hui c’est sa curiosité pour l’Autre qui guide une entreprise citoyenne,[non neutre] engagée pour un tourisme responsable [6]et employant plus de 650 salariés, originaires des quatre coins de la planète. En 2010, Jean-Francois Rial lance Voyageurs en Israël et en Palestine en partenariat avec l'artiste JR[7].

Jean-François Rial est par ailleurs président de l’association des Amis d’Unitaid[8], membre de Human Rights Watch (HRW), et membre du comité de soutien à la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH). Son credo : réconcilier éthique et efficacité économique[9].

Jean-François Rial fait partie des premiers soutiens d'Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle de 2017[10]. Le 16/01/2018 il publiera dans Le Monde une tribune s'opposant à la politique migratoire du Président de la République Emmanuel Macron.[11]

Jean-François Rial est également président de l’association Refettorio Paris[12], un restaurant associatif lancé en mars 2018 par le chef italien Massimo Bottura. Installé dans les cryptes de l’église de la Madeleine à Paris, le restaurant offre des repas élaborés aux sans-abri et aux réfugiés tout en luttant contre le gaspillage alimentaire.[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Traveller Chic », sur Libération (journal) (consulté le 2 septembre 2002)
  2. « Liste des diplômés de l'ISUP », sur Institut de statistique de l'université de Paris (consulté le 12 janvier 2012)
  3. « Portrait de Jean Francois Rial », sur Les Échos (consulté le 10 mars 2006)
  4. « Le Monde magazine: je ne serai pas arrivé là si... », sur Voyageurs du Monde (consulté le 26 novembre 2011)
  5. « J'ai décidé de changer de vie en revenant du Sahara », sur LeMonde.fr (consulté le 25 novembre 2012)
  6. « Jean Francois Rial, premier de cordée », sur Voyageurs du Monde (consulté le 4 février 2010)
  7. « Présentation du projet Voyageurs en Israel et en Palestine », sur YouTube (consulté le 10 octobre 2010)
  8. « Présentation d'Unitaid », sur Dailymotion (consulté le 2 février 2008)
  9. « Mieux financer nos entreprises », sur YouTube (consulté le 25 août 2011)
  10. « L'arrivée d'Emmanuel Macron dans le paysage politique est une bonne nouvelle », sur lesechos.fr, (consulté le 16 avril 2018)
  11. « Monsieur Macron votre politique migratoire contredit l'humanisme que vous pronez », sur lemonde.fr, (consulté le 16 avril 2018)
  12. « L'Histoire du Refettorio Paris », sur https://refettorioparis.com/, (consulté le 16 avril 2018)
  13. « A Paris un chef étoilé ouvre un restaurant solidaire sous la crypte de la Madeleine », sur https://www.la-croix.com/, (consulté le 16 avril 2018)