Alain Boyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boyer.

Alain Boyer, né le 20 avril 1954[1], est un philosophe et professeur de philosophie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École normale supérieure de Paris de 1974 à 1978, il est reçu troisième à l’agrégation de philosophie en 1977 puis est nommé successivement à l’université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, à l’université de Caen et à l'université Paris-Sorbonne. De 1982 à 1999, il est membre du Centre de recherche en épistémologie appliquée de l’École polytechnique, (CREA).

Après des études classiques, marquées par un intérêt pour la pensée d’auteurs français tel Michel Foucault, à partir de 1975 il s’est intéressé plus particulièrement à la pensée « anglo-saxonne », et singulièrement à l’œuvre de Karl Popper. Disciple et traducteur de cet auteur, dont il est l’un des spécialistes français, il le rencontre à plusieurs reprises.

Puis il s’intéresse à la pensée de John Rawls, tout en perpétuant son intérêt pour l’histoire de la philosophie classique depuis les Grecs.

Il enseigne comme professeur de philosophie morale et politique à l'université Paris-Sorbonne depuis 1998.

Domaines de recherche[modifier | modifier le code]

Ses travaux s’inscrivent dans le champ de la philosophie générale des sciences et de la philosophie politique.

En philosophie des sciences :

  • Pierre Duhem, Meyerson, le Cercle de Vienne, Karl Popper, Thomas Kuhn, Lakatos ;
  • le problème de l’induction, de la confirmation, la question du réalisme, qualités premières et qualités secondes, le déterminisme, l’émergentisme ;
  • le rôle des principes métaphysiques dans les sciences, l’heuristique.

En philosophie politique classique et contemporaine, en particulier anglo-saxonne :

Histoire de la philosophie :

En philosophie des sciences sociales :

Philosophie morale :

  • Faits et valeurs
  • Le Juste et le Bien
  • Utilitarisme et kantisme
  • Éthiques des Anciens et question de la Modernité
  • La promesse, l’échange
  • Le don
  • Rationalité et violence.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’Explication en Histoire, Presses universitaires de Lille, 1992
  • Introduction à la lecture de Karl Popper, presses de l’ENS, 1994 (ISBN 978-2-7288-0200-5).
  • Hors du temps : un essai sur Kant, Vrin, 2001 (ISBN 978-2-7116-1477-6).
  • Kant et Epicure, Presses universitaires de France, 2004 (ISBN 978-2-13-054091-5).
  • Ma Nue, recueil de poèmes publié chez Publibook, 2007[2].
  • Chose promise : étude sur la promesse, à partir de Hobbes et de quelques autres, PUF, coll. « Léviathan », 2014

Articles[modifier | modifier le code]

Voici une liste non exhaustive des différents articles rédigés par le philosophe.

  • « Justice et égalité », in Notions de philosophie, III, (dir. D. Kambouchner), Folio-Gallimard, 1995
  • « La philosophie des sciences », in Précis de philosophie analytique, (dir. Pascal Engel), PUF, 1999
  • « Le tout et ses individus », in Revue philosophique, janvier 2000.
  • « L’actualité des Anciens républicains », in Cahiers philosophiques de l’Université de Caen, 2000, (no 34)
  • Ce serait folie d’ignorer les conséquences, 2005[3]
  • Supprimer le doute : la réécriture spinoziste du cartésianisme, 2005[4]
  • [Le conventionalisme critique[5] : article paru dans Questions d'éthique contemporaine, Stock, 2006.

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]