Jean-Baptiste Fressoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Baptiste Fressoz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
L'événement Anthropocène (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Baptiste Fressoz est un historien français des sciences, des techniques et de l'environnement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École normale supérieure de Paris-Saclay, auteur d'une thèse à l'EHESS (Paris) et à l'IUE (Florence) en histoire sous la direction de Dominique Pestre[1], Jean-Baptiste Fressoz a commencé sa carrière comme Lecturer à l'Imperial College (Londres).

Il est maintenant chargé de recherche au CNRS (au Centre de recherches historiques de l’École des hautes études en sciences sociales). Ses recherches portent sur l'histoire environnementale, l'histoire des savoirs climatiques, sur l'Anthropocène. Il tient une chronique mensuelle dans le quotidien Le Monde.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Eugène Huzar, La Fin du monde par la science, (introduction de Jean-Baptiste Fressoz, postface de Bruno Latour), Alfortville, Éditions Ère, 2008, 160 p.
  • L’Apocalypse joyeuse. Une histoire du risque technologique, Paris, Seuil (coll. L'Univers historique), 2012, 320 p.
  • (avec Christophe Bonneuil), L’Événement Anthropocène. La Terre, l'histoire et nous, Paris, Seuil, 2013, 320 p.
  • (avec Frédéric Graber, Fabien Locher, Grégory Quenet), Introduction à l'histoire environnementale, Paris, La Découverte (coll. Repères, n° 640), 2014, 128 p.
  • (avec Fabien Locher), Les Révoltes du ciel. Une histoire du changement climatique XVe-XXe siècles, Paris, Seuil, 2020, 320 p. (ISBN 9782021466911).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Fressoz, « La fin du monde par la science » : innovations, risques, régulations, de l'inoculation à la machine à vapeur, 1750-1850 (thèse de doctorat en histoire et civilisations sous la direction de Dominique Pestre à l'École des hautes études en sciences sociales), France, , 637 p. (SUDOC 177335858)

Liens externes[modifier | modifier le code]